Brownie végétalien sans gluten aux haricots rouges et à la patate douce (vegan)

J’ai tant de choses à vous dire sur la recette qui va suivre, si vous saviez…!! Lorsque je l’ai réalisée, dans un moment de pure gourmandise et d’excitation chocolatée, j’avais l’impression de faire quelque chose de grand, quelque chose de fou… Presque un space cake, si vous voyez à quoi je fais allusion. Pourquoi, dans mon brownie végétalien sans gluten il n’y a rien d’illégal. Que du bon !!! Pour le moral, pour les muscles, pour le tour de taille…

Brownie végétalien sans gluten

J’ai mis longtemps avant de vous dévoiler cette recette parce que je ne voulais pas faire de l’ombre à mon brownie fondant sans oeuf et sans gluten à la noix de coco que j’aime d’amour depuis sa publication sur mon blog en 2013, ou encore mon (no) cheesecake au brownie, sans gluten qui est une des recettes les plus indécentes que j’ai partagées avec vous jusqu’à ce jour. Quant à mon brownie cru à la noix de coco et son glaçage choco/coco, on m’en fait encore l’éloge aujourd’hui (même si pour ma part, je trouve les pâtisseries crues plutôt lourdes…).

Je savais que vous aviez de quoi faire chez moi en matière de gâteaux au chocolat (la publication récente de mon fondant au chocolat végétalien avec ou sans gluten en atteste) et pour être honnête… je voulais attendre un peu avant de vous faire tourner la tête. ;-)

Pourquoi donc un brownie végétalien sans gluten aux haricots rouges et à la patate douce me demanderez-vous ? Il est vrai que les non-initiés à la cuisine végétale pourraient prendre peur. D’ordinaire, les haricots et les patates douces sont plutôt réservés aux mets salés. Si vous me suivez depuis un petit moment, vous savez que je raffole des crèmes dessert aux haricots azuki et que j’apprécie particulièrement un morceau de tarte fondante sans gluten à la patate douce et à la châtaigne. D’où la question initiale : pourquoi des haricots et de la patate douce dans un dessert ?

Brownie végétalien sans gluten

Deux réponses me viennent naturellement. Allez, trois. La première et la plus facile : pour le goût !! Si le secret d’un bon chili sin carne réside dans l’ajout d’1 c. à café de cacao en poudre en fin de cuisson, ce n’est pas pour rien ! Haricots rouges et cacao font effectivement bon ménage. Quant à la patate douce, elle se marie à merveille avec la noix de coco, la caroube, la cannelle… et le cacao !! Avez-vous déjà dégusté une crème au chocolat et à la patate douce ? Pour 2 personnes, mixez tout bonnement 250 g de patate douce cuite avec 100 g de chocolat noir fondu, 100 ml de crème d’amande, 2 dattes moelleuses (ou 1 c. à café de sirop d’érable) et 1 c. à café de purée de noisettes. Saupoudrez éventuellement de noix de coco râpée (vous connaissez ma passion pour la noix de coco, n’est-ce pas ?!)… Vous m’en direz des nouvelles ! ;-)

Brownie végétalien sans gluten

Revenons à nos moutons et à notre brownie végétalien sans gluten aux haricots rouges et à la patate douce si vous le voulez bien. Car la gourmandise me fait dévier…! Après le goût, la texture. En effet, ces deux ingrédients magiques permettent à la préparation de tenir, de lier et de gonfler, sans même avoir fait appel à de la farine ou à des œufs. Par ailleurs, le dessert est moelleux, un aspect d’ordinaire obtenu grâce au beurre, ou du moins, à de la matière grasse. Or, ici, j’ai seulement fait appel à 40 petits grammes d’huile de coco, et davantage pour le goût et la fermeté qu’elle permet d’apporter au brownie en refroidissant, que pour le moelleux…

Brownie végétalien sans gluten

Enfin, la troisième raison est nutritionnelle. En effet, les haricots rouges sont riches en protéines, en fibres (qui ralentissent entre autres la digestion du glucose), en fer, en cuivre et j’en passe… Pour veiller à leur bonne digestion, on prendra soin de les faire tremper et cuire longuement, seule contrainte de cette brownie végétalien sans gluten (il faut prévoir, à moins d’opter pour des haricots bio en conserve, bien égouttés et bien rincés). Personnellement, j’ai opté pour des haricots azuki (ou haricots rouges du Japon), que je trouve doux et sucrés en bouche. La patate douce quant à elle contient de la vitamine A et B6, du cuivre et du manganèse (j’en suis, vous le savez, accro !).

Je vous avais prévenu, j’avais des choses à vous dire, et elles sont notées !! J’espère vous avoir ainsi donné envie de passer en cuisine et de distribuer tout autour de vous des petites parts (car ce dessert / goûter est tout de même nourrissant) de ce brownie végétalien sans gluten pas comme les autres.

Brownie végétalien sans gluten

Brownie végétalien sans gluten aux haricots rouges et à la patate douce

Ingrédients pour 8 personnes :

  • 100 g de haricots rouges (poids cru, 240 g poids cuit)
  • 1 petite patate douce de 220 g (poids cru, 180 g poids cuit), lavée
  • 50 g de cacao en poudre dégraissé non sucré
  • 60 g de flocons au choix (d’avoine, de sarrasin, d’azukis…)
  • 80 g de sirop d’érable (ou, à défaut, de sirop d’agave)
  • 40 g d’huile de coco (idéalement, elle sera molle, c’est-à-dire ni liquide, ni ferme, mais entre les deux)
  • 1 c. à café de vanille liquide ou moulue
  • 1 c. à café rase de bicarbonate alimentaire
  • 1/2 c. à café de sel
  • 100 à 140 g de pépites de chocolat noir

Déroulement de la recette :

  1. Faire tremper les haricots au moins 12 heures. Les égoutter puis les rincer et les verser dans une casserole remplie d’eau froide. Lancer la cuisson et faire cuire 1h30. Une fois les haricots cuits (c’est-à-dire bien tendres), les égoutter et les rincer à l’eau froide.
  2. Faire cuire la patate douce à l’eau bouillante, pendant 30 minutes ou jusqu’à tendre. La passer sous l’eau froide et la peler avant de la détailler en cubes.
  3. Verser les haricots et les dés de patate douce dans le bol de votre robot. Ajouter le cacao, les flocons, le sirop, l’huile de coco, la vanille, le bicarbonate alimentaire et le sel. Bien mixer, en plusieurs fois si nécessaire, jusqu’à l’obtention d’une préparation lisse et homogène.
  4. Incorporer les pépites de chocolat.
  5. Déposer une feuille de papier cuisson dans un petit plat carré ou un moule à cake ou à tarte rectangulaire de 26 cm. Pas de silicone, quoi qu’il arrive !
  6. Répartir la préparation puis bien étaler à la spatule. La pâte doit être bien nette et lisse.
  7. Enfourner 18 minutes dans un four préchauffé à 180° (th.6).
  8. Laisser refroidir avant de découper en 8 parts, de 5 x 3 cm environ.

Notes :

  • Comme je vous l’ai marqué plus haut, j’ai opté pour des haricots azuki (ou haricots rouges du Japon) et des flocons d’azukis, aux goûts doux. Les flocons de sarrasin se prêteront également très bien à la préparation.
  • Vous pouvez remplacer la patate douce par du potimarron.
  • Personnellement, je prends du chocolat 80% voire 85% que je découpe ensuite en pépites, au couteau. Si vous êtes habitué au sucre, j’ai peur que mon brownie ne soit pas assez sucré pour vous. Aussi, je vous recommande d’utiliser des pépites de chocolat noir à pâtisser, moins amer, et plus sucré. Car moins le % de cacao est élevé, plus votre chocolat contient de sucre. C’est mathématique ! ;-)
  • On peut saupoudrer son brownie de noix de coco râpée, ou même en incorporer un peu à la préparation. J’dis ça, j’dis rien… ;-) #noixdecocoaddict

Conservation : Vous pouvez conserver le brownie 3 à 4 jours dans une boîte hermétique. Vous pouvez aussi le congeler, préalablement découpé. Attention cependant : le chocolat et l’huile de coco se figent au contact du froid. Aussi, si vous désirez conserver votre brownie au réfrigérateur ou au congélateur, pensez à bien le sortir plusieurs heures avant de le déguster, sinon il perdra de son moelleux.

Print Friendly

13 comments

  1. Laurence says:

    Recette réalisé ce WE : TOP ! DELICIEUX !
    Ma fille de 3 ans s’est régalée et nous aussi :)
    MERCIII pour ce délice

  2. Mira says:

    Un délice absolue!!!
    Merci pour cette recette facile et excellente, je n’ai pas mis de pépites mais j’ai inséré des framboises surgelées dans la pâte une fois étalée dans le moule.
    Un régal!!!…et en plus, il cale bien du coup on se régalera encore demain !
    Merci!!

  3. Myl says:

    EXCELLENTISSIME !!!
    Vraiment une pure merveille !
    MERCI Lili. Toutes les recettes de votre blog et de votre livre (Super facile ) sont des réussites.

  4. Rose Citron says:

    Hey, j’ignorais le coup du cacao dans le chili sin carne! Et ta recette de brownie à la noix de coco est l’une de mes préférées :) mais, vu tout ce que tu dis de celle ci, je vais être OBLIGEE de tester ;)

  5. Sandrine says:

    Bonsoir
    Recette testée et adoptée, un vrai délice même mon fils de 22 ans adore…
    Je suis en pleine mutation végétarienne et vegan… Mon premier gâteau sans oeufs, sublime, je vais en convertir d autres… Je milite… Merci beaucoup

  6. Sophie Pellouin says:

    Bonjour, j’ai la même question que Fabienne, pourquoi pas de silicone pour le moule? Est-ce juste pour une question écologique générale, où y a-t-il une incompatibilité avec cette recette?? Merci pour cette recette que je ne vais pas manquer de tester rapidement. Bon weekend.

    • Lili says:

      Bonjour Sophie,

      Je préconise ici pas de silicone pour raison d’incompatibilité avec la recette. Une cuisson avec moule en silicone altère la texture d’un dessert, le rend plus humide, voire pâteux… :)
      Je t’embrasse,

      Lili

  7. Sylvie says:

    Merci Lili pour cette recette géniale, je vais la tester ! J’en cherchais une depuis longtemps, la tienne est très simple.
    Une petite question : ne pourrait-on pas utiliser des haricots rouges en boite ? (pour gagner en temps de préparation) ils sont assez sucrés.

    • Lili says:

      Coucou Sylvie,

      Je n’y vois aucun inconvénient, si tu rinces bien les haricots à l’eau avant de t’en servir. :)
      Je t’embrasse,

      Lili

  8. Simple, true and easy says:

    En voilà une recette de brownie au chocolat qui m’a l’air délicieuse ! Et qui ne contient pas trop d’huile ( ma recette actuelle contient 120 g d’huile de coco, et rend ma digestion difficile )! Merci !

  9. Fabienne says:

    Je prends note de cette chouette recette et des bonnes idées qui l’accompagnent, MERCI (et merci pour tout) ! Une petite question svp : pourquoi « pas de silicone quoiqu’il arrive » ? (même si je m’en sers de moins en moins de toutes façons). Très bon WE

    • Lili says:

      Bonjour Fabienne,

      Merci pour ton message ! :)

      Bonjour Sophie,

      Je préconise ici pas de silicone pour raison d’incompatibilité avec la recette. Une cuisson avec moule en silicone altère la texture d’un dessert, le rend plus humide, voire pâteux… :)

      Je t’embrasse,

      Lili

Laisser un commentaire