Candida albicans, jeûne et arrêt du sucre… Enfin bien dans mon corps ?

Note : Depuis la publication de cet article, j’ai fait du chemin… Aussi, je vous invite à découvrir la suite de mon parcours ainsi que quelques conseils un peu plus loin. Par ailleurs, j’ai publié plusieurs vidéos sur ma chaîne YouTube pour vous parler de mon évolution personnelle.


Sept heures. Tigrine, ma petite chatte, me réveille en ronrons, comme à son habitude. Son estomac gargouille et le mien aussi. Tandis qu’elle croque joyeusement ses croquettes, je savoure un café au lait végétal, avant d’avaler un yaourt au soja sucré et un fruit. Je me brosse les dents et alors que j’attaque mon travail, mon estomac commence à tirailler. Voilà huit ans que j’ai des douleurs au ventre après les repas, j’ai appris à vivre avec. Onze heures. L’heure du carré de chocolat et du café serré. Treize heures. Je me régale d’un bol de fruits. Je ne peux rien avaler de plus de toutes façons. Cinq figues et une tranche de pastèque et j’ai le sentiment de sortir d’un repas gargantuesque. Je suis fatiguée, mon estomac est ballonné. Vite, un petit café. Dix-sept heures. Une poignée d’amandes, et ça repart. Dix-neuf heures. L’heure de l’apéro ! Chips de patates douces, olives noires et verre de rosé. Vingt heures. Repas en amoureux autour d’une poêlée de légumes ou d’une belle salade, arrosée de levure maltée et d’une vinaigrette à base de balsamique, de miso et de sirop d’agave, ou encore de tofu laqué au sirop d’érable. Je vais me coucher le ventre bien rempli, des douleurs à l’abdomen et des remontées acides qui m’empêchent parfois de bien dormir. Et qui m’empêchent tous les jours de bien digérer.

Une douleur permanente qui s’est installée, que j’ai combattue il y a quelques années avec la médecine allopathique : deux fibroscopies, scanner, échographie et IRM n’ont rien détecté, si ce n’est une légère gastrique soignée avec des antiulcéreux. Trois ans à avaler des cachets tous les matins pour anéantir les brûlures à l’estomac qui m’empêchaient alors de manger. Des années à faire le yoyo : grossir quand mes douleurs s’atténuent, maigrir quand mes intestins m’empêchent parfois de me déplacer. Une question récurrente, obsédante au quotidien : « que manger qui va passer ? » Plus un repas qui ne soit guidé par la faim et l’envie mais par un « qu’est-ce que je vais digérer ? ». Exit au fil du temps le tabac, le lactose, le gluten puis le sucre blanc. Exit aussi les aliments industriels et raffinés. Arrêts ponctuels de café, chocolat et alcool sans noter de changement miraculeux. Chaque repas est une souffrance. Le comble pour une bloggeuse culinaire me direz-vous.

Copyright Food Matters - "La nourriture que tu manges peut être la plus douce et puissante des médecines, ou le poison le plus lent."

Copyright Food Matters – « La nourriture que tu manges peut être la plus douce et puissante des médecines, ou le poison le plus lent. »

Je suis à deux doigts de la dépression lorsqu’une amie m’envoie consulter son ostéopathe, qui me recommande une homéopathe spécialisée en micronutrition. Après tout, hormis l’acupuncture, j’ai tout essayé, de l’hypnose à la médecine chinoise, en passant par la phytothérapie, la thérapie énergétique, la psychanalyse… Certes, l’aromathérapie, l’étiopathie, la méditation/relaxation/sophrologie ainsi que la méthode NAET m’ont vraiment soulagée, mais ballonnements, flatulences, crampes, remontées acides, digestion lente, foie paresseux, anémies… me collent encore à la peau. Une douleur chronique qui m’obsède, m’empêche de vivre sereinement. « Êtes-vous sujette aux mycoses ? Avez-vous pris la pilule contraceptive ? Et des antibiotiques ? » Les questions me surprennent. Quel rapport avec la choucroute ? L’homéopathe m’assaille d’interrogations dont je ne saisis pas le sens. Oui, je suis fatiguée et stressée, comme tout le monde, non ? Puis, elle m’invite à réaliser des analyses de sang et d’urines qui coûtent cher. Au point où j’en suis… Champignons, levures et bactéries. Ô joie ! L’examen bactériologique est sans appel : mon corps abrite et protège tout un tas de petits mutants. « Vos résultats sont formels, vous souffrez d’une candidose ». C’est-à-dire ?

Dans l’excellent ouvrage de Giulia Enders, Le Charme discret de l’intestin, paru en avril 2015 chez Actes Sud, j’apprends (ou plutôt, je réapprends) que notre « deuxième cerveau » est peuplé de micro-organismes vivants, responsables de la pluie et du beau temps dans nos organes digestifs. Et ce que je découvre par ailleurs sur Internet*, c’est que parmi les nombreux habitants de mon corps, il existe une levure, nommée gentiment candida albicans, qui peut faire des ravages si elle mute. Sa prolifération excessive, souvent mal diagnostiquée par le corps médical, entraîne des troubles digestifs et une fatigue chroniques, des troubles nerveux et psychiques, des allergies et des prises de poids inexpliquées. Migraines, acné, gingivites, irrégularités menstruelles, règles douloureuses, infections urinaires, eczéma… peuvent aussi être attribués au candida albicans. « Aux États-Unis, où la maladie est officiellement identifiée, on estime que 80 millions de personnes seraient atteintes par cette affection chronique dont les causes sont attribuées à l’effet combiné de certains médicaments (antibiotiques, corticoïdes, pilule contraceptive…) et d’une alimentation trop riche en sucres raffinés », peut-on lire dans un article rédigé en novembre 2014 par le médecin et directeur pédagogique de l’Institut Européen de Médecine Naturelle Thierry Schmitz, pour le site Alternative Santé.

Au Vert avec Lili

Huit ans après le début de mes troubles, je peux enfin désigner un responsable. Et lui faire la peau. Mais voilà : un candida, c’est violent, c’est contraignant, c’est long et fastidieux à traiter. Et ça peut revenir. Certains disent même que ça ne part jamais vraiment… Le remède ? Un régime strict. Ultra strict. Adieu sucres (même les fruits !), chocolat, alcool, thé, café, épices fortes, champignons, levures, miso, tamari, légumes sucrés, amidonnés ou acides, vinaigre, moutarde, cacahuètes, pistaches et noix de Grenoble, gluten et ses dérivés. Une liste non exhaustive qui donne le tournis. L’homéopathe me prescrit également des gélules à base de plantes pour combattre le candida, réparer la paroi de mes intestins devenue poreuse et refaire ma flore intestinale.

De mon côté, je fais le plein de gingembre, de curcuma, de cannelle, d’ail, d’extrait de pépin de pamplemousse, d’huile de coco, d’huiles essentielles, ainsi que d’infusions à la camomille et de lapacho, une écorce tirée d’un arbre d’Amérique du Sud, et fabuleuse en cas de candidose, mais aussi d’infections gastro-intestinales, respiratoires et cutanées. Je remplis mon frigo et placards de légumes verts, de graines germées, de céréales complètes sans gluten, de légumineuses, de graines et d’oléagineux, ainsi que de galettes de riz complet.

Au Vert avec Lili - Food

Je démarre mon « traitement » le 1er septembre par un bol de quinoa au curcuma et quatre-épices, dans lequel je glisse des graines de chia et pavot, des pignons de pin grillés, des amandes effilées et de l’huile de noisettes, un petit-déjeuner qui reviendra régulièrement, et non faute de mieux. Je craque régulièrement pour des jus verts, des noix ou des tartines de galettes de riz et de purée de sésame noir ou de noisettes grillées, des bâtonnets de concombre et de céleri. Mes repas sont composés de légumes vapeur, de légumineuses et de céréales complètes, d’algues, de pâté végétal ou d’houmous, de graines et de bonnes huiles.

Je poursuis mon nouveau régime par six jours de jeûne, une grande nouveauté pour moi. Longtemps hermétique à la cuisine saine, crue, macrobiotique, sans sucre et au jeûne, me voilà plongeant avec avidité dans un monde qui m’est alors inconnu : celui de la frugalité certes, mais surtout celui de la bienveillance envers son corps et ses organes ! Six jours de bouillons, de méditation et de balades en forêt m’aident à me libérer de la peur de manquer de nourriture, à retrouver mon rythme naturel, à écouter mon corps, à chasser mes obsessions alimentaires. Ma démarche est avant tout spirituelle, je souhaite me « vider » entièrement pour me remplir par la suite de bonnes énergies, et faire ainsi jaillir la « sobriété heureuse » dans tous les aspects de ma vie.

Au Vert avec Lili

Ces six jours me font l’effet d’une bombe. Car oui, je me sens bien. Je ne plane pas, je ne me sens pas fébrile. Bien au contraire, je me sens calme, reposée et présente. Pour la première fois en huit ans, mon estomac me laisse tranquille. J’observe chaque matin au réveil ma langue, recouverte d’une couche blanchâtre, signe que mon corps évacue les toxines. Lorsque ma langue est bien rose, je brise mon jeûne doucement, et je reprends petit à petit une alimentation « classique ». Mais sans sucres. Ni fruits. Ni chocolat. Ni café. Ni levures. Ni aliments raffinés. Et je m’en sors comme une chef ! Je dois être honnête avec vous : l’idée de ne plus mordre dans un carré de chocolat me faisait secouer la tête frénétiquement. L’idée de ne plus croquer dans un cookie affolait mon cœur. L’idée. Le 17 septembre, j’ai regardé mon mari droit dans les yeux et j’ai lâché : « 17 jours que je n’ai pas avalé un gramme de sucre, bu un café ou un verre de vin ! C’est dingue non ? » Ce qui est dingue surtout, c’est que ces 17 jours sont passés comme une lettre à la poste.

Et je le crie haut et fort : j’étais une vraie droguée du sucre !! Discrète, j’en conçois. Je n’étais pas de celles à démarrer la journée par un croissant ni à terminer un repas par une part de flan. Mais droguée du sucre quand même. Une datte ici, un chocolat chaud là, deux biscuits pour le goûter, une banane bien mûre au petit-déjeuner, une boule de glace à la vanille dans mon café… Depuis le 1er septembre, je ne suis pas fatiguée. Je dors correctement. Je n’ai plus de boutons. Ma peau et mes cheveux sont tous doux. Certains diront que c’est normal, mon candida n’est plus nourri. Moi je pense tout simplement que c’est l’arrêt du sucre qui me va à merveille. Si bien que le 21 octobre prochain, je soufflerai ma 30e bougie sur mon pâté de lentilles fétiche (promis, je vous communique bientôt la recette !). Quant à mon candida albicans, je vais mettre des mois à m’en débarrasser et puis je ferai attention à ce qu’il ne revienne jamais, qu’il ne reste toujours qu’un lointain souvenir qui m’a bien bousillé mes vingt ans. Je songe par ailleurs à poursuivre mon régime strict par une alimentation principalement crue, du moins hypotoxique, sans toutefois tomber dans un schéma dogmatique, voire obsessionnel. Mon corps, que je réapprends tout doucement à écouter, m’indiquera la marche à suivre de toutes manières.

Rainbow salad

Je sais que mon article risque de déplaire, qu’il risque de heurter, de choquer. Parler jeûne et bouder le sucre est souvent mal vu, l’inconnu fait peur. Il y a huit ans, je me moquais des végétaliens, des hippies, et des hygiénistes. Aujourd’hui, je fais partie de ceux qui prônent les vertus des courgettes et des lentilles. Bio, bien sûr. Et qui a envie de lancer des week-ends jeûne et randonnée entre potes (revenez les copains !!). C’est fou comme on peut évoluer en quelques années seulement… J’ai envie de vous laisser avec cette phrase d’Hippocrate, un peu moins célèbre que son « Que ton alimentation soit ta première médecine », mais tout aussi inspirante : « C’est la nature qui guérit les maladies. Elle trouve elle-même les voies convenables, sans avoir besoin d’être dirigée par notre intelligence ».

Mais avant tout, j’ai envie de vous quitter avec des devoirs : je vous invite d’une part, lors de vos prochaines courses, à bien étudier les étiquettes de ce que vous mettez dans votre panier et à vous rendre compte par vous-même que le sucre est partout, sans parler des additifs, et autres produits qui ne devraient par se retrouver dans un lait végétal ou une sauce tomate (même en bio !)… D’autre part, je vous encourage à lire et regarder les documents ci-dessous que j’ai pris soin de sélectionner pour vous.

Au Vert avec Lili

Des articles à lire et des vidéos à regarder, avant ma prochaine recette (sans sucre !), et qui poussent à la réflexion. Dans l’ordre :

Merci de votre attention ! ;-)

Print Friendly

243 comments

  1. muyl-tello says:

    Bonjour Lili,

    Merci pour ce bel article.
    Je souffre moi aussi d’une candidose, qui se manifeste par des mycoses à répétition. Je suis assez désemparée de l’absence de réponse (et de volonté d’aider) des médecins.
    Je me soigne donc moi-même et je suis très intéressée par ton petit-déjeuner. Pourrais-tu nous donner la recette ?
    Bises et merci encore.
    Marie

    • Lili says:

      Bonjour,

      Je suis désolée de lire cela…! Je te souhaite plein de courage !!
      Je n’ai pas noté la recette exacte de ce petit-déjeuner, mais tu trouveras une variante (bol de quinoa crémeux, à la noix de coco et aux épices, pour le petit-déjeuner) dans mon e-book « SANS ».

      Bises,
      Lili

  2. Emma says:

    Bonjour Lili,

    Magnifique blog, magnifique article…Ou comment se sentir moin seule juste en vous lisant..Je ne vais pas vous ennuyer avec ma propre histoire, mais quand je lis « douleurs au ventre le matin, migraine, ballonementsépouvantables( à ne plus pouvoir porter un vêtement un peu ajusté), etc..alors je me dis Lili a vécu la même chose que moi…L’année dernière j ‘ai attaqué un régime anti candida…Moi la gourmande, moi qui aime tant cuisiner, moi qui aime le bon vin, le café, les fromages affinés…Seulement voilà, la vie de famille, le boulot resto ont eu raison de mon régime et me voilà revenue à la case départ..Votre article me remotive, je pense également faire un jêune avant de réattaquer…Je ne sais plus à quel saint me vouer, mais merci merci merci Lili ! <3

  3. lola says:

    Bonjour Lili,
    Je découvre ce blog. Merci pour cet article et la description claire des étapes que tu as traversées.

    Je voulais à un moment créer un blog sur la candidose afin de ne plus me sentir seule à lutter contre ces vilains champignons.

    Mais je constate que je suis loin d’être seule.

    J’ai eu la malchance d’attraper une vilaine bactérie à l’étranger et d’avoir été hospitalisée avec des anti biotiques en intra veineuse pendant plusieurs jours..

    Suite à cela j’ai eu des tas de soucis… maux de ventre, ballonnement, grosse fatigue, déprime, etc…
    mais je n’avais pas fait le lien avec mon épisode d’antibio massif

    Ce n’est que des années (une dizaine d’années) après, qu’un acupuncteur me demande de lui parler de TOUT mon parcours.
    et je comprends donc, qu’une flore mal en point peut rester mal en point pendant des années. et tout cela, personne ne m’en avait parlé avant.

    Les médecins ne nous parlent jamais de cela. Juste de la fameuse colopathie.

    Il faut dire aussi que je me nourrissais à base de pain, biscuits, gâteaux, etc…donc ça a empiré les choses…

    Puis j’ai rencontré une pharmacienne qui avait suivie une formation sur la candidose, et m’a prescrit un traitement de 6 mois avec différentes étapes successives. car ce candida est un filou !!!

    Je vous en donne les grandes lignes
    premièrement une détoxination avec un draineur général.
    Cela m’a mise K.O., pendant plusieurs jours. En fait, ce sont les candidas qui se désagrègent et qui libèrent une sorte de « gaz/poison ». donc du coup, c’est plutot signe que ça fonctionne.

    Ensuite, j’ai pris de la synermiose, ce sont des gélules avec différentes plantes avec entre autre de la sarriette.
    Ce sont des plantes qui vont calmé la voracité des candidas pour le sucre, ça va les nourrir autrement.
    Ensuite il y a la perméabilité zéolite. la zéolite répare les parois de l’intestin qui sont devenus poreux.

    puis, du jus l’aloé vera et ficus. et des gelules de Lapacho.

    ça a un certain coût tout ça, quand même. mais résultat au bout de ce traitement : métamorphose !!
    Mes symptôme disparus, plus de fatigue, etc…
    En parallèle, un régime alimentaire m’a été prescrit. pas de sucre bien sûre, mais les fruits n’étaient pas interdits. pas de gluten, pas de lactose…et c’est déjà pas simple.

    Mais…….
    ben oui, il y a un mais…
    Un peu moins d’un an après, l’appel du chocolat et des gâteaux s’est fait entendre… et me voilà replongée dans la spirale du candida.
    bref, c’est assez décourageant, car le candida n’admet pas aucune entorse au régime alimentaire.
    et c’est là, ou je trouve ça super dur, car la candidose oblige à une vraie discipline, une hygiène de vie irréprochable, pendant des années (ma candidose était assez forte au départ)

    Alors quand il y a un coup de stress, une contrariété, ne pas plonger dans un bain d’éclairs au chocolat est très difficile.

    Du coup, pour reprendre le chemin de la discipline, je pensais justement au jeûne. Je viens donc tomber sur cet article, qui m’encourage à m’y mettre !!
    merci pour ce partage de ton expérience Lili.
    et tous ces commentaires. Ce serait bien de constituer des groupes physiques de partage réguliers. par exemple, se regrouper tous les 15 jours pour « s’entre-motiver « et garder le cap. car je trouve que c’est cela le plus dur, garder le cap du régime sur la durée.
    voilà, je suis bavarde…

    Une dernière chose, mon ORL m’a dit que le soleil est bon aussi, car les champignons ne l’aime pas, il préfère pousser à l’ombre…
    Nous avons donc besoin de soleil et de lumière.. au sens propre et figurer : ))

  4. Laborde Ines says:

    Bonjour Lili et un GRAND merci pour ton courageux témoignage qui redonne espoir!!!!
    Pour ma petite histoire (et je vais essayer de pas mentir et faire court ^^) Je souffre depuis LONNNNgtemps de troubles digestifs, j ai aussi contracte une bacterie intestinale en Guyane et fais de nombreuses cystites, mycoses, vaginites (j ai même le HPV! quelle liste!! Et depuis que j ai arrêté ma pilule et modifié mon alimentation…tout s empire!! Consultations chez le doc, grosse déprime, insomnie, tous mes os craques et je ne supporte plus les hopitaux pour faire des examens… Or,après un passage chez ma kinesio , verdict:une CANDIDOSE bien abrasive et intolérances aux fruits secs (c est vrai que c est hard d avoir la sensation d avoir tout ton système digestif qui part en sucette : du bas du colon jusque en haut en passant pas la vessie) BREF (j ai dépassé mon quota de lignes je pense désolée ^^) Alors voila, je suis pt être en desintox depuis que je bois ces jus et ai modifié mon alimentation + arrêt pilule ,mais je sais que c est ce qu il faut pr me débarrasser au max de ces champignons (en plus j adore les champignons ;) et retrouver une » corps sain dans un esprit sain »Aurais tu des ptes recettes de jus vert pour la candidose à me conseiller par hasard? bon, en plus je suis pas épaisse ….MEERCI encore pour ton formidable témoignage qui nous rappelle qu il faut prendre soin de sa santé avant toute chose ^^

  5. Camille-Hélène says:

    Bonjour Lili !!

    Bientôt 3 mois que tu as écrit ton article et je n’avais toujours pas pris le temps de le commenter. Je voulais te remercier pour ton article, pour ton témoignage qui m’a beaucoup ému mais qui m’a également donné la motivation de me battre. Je ne suis pas atteinte de Candida Albicans mais je souffre également de problèmes digestifs, depuis l’estomac jusqu’à la sortie des intestins. A chaque repas, je me demandais si mon estomac n’allait pas me faire souffrir, si je n’allais pas passer mon après-midi avec des ballonnements et des gaz terribles (heureusement que je travaille chez moi :-)). J’ai également un foie qui est très sensible, ce qui crée des perturbations hormonales, engendrant chez moi des problèmes d’infertilité (pas top quand on cherche à avoir un bébé).

    Après avoir essayer diététicien, naturopathe, médecine chinoise, je suis tombée sur une fantastique praticienne d’ayurveda. Sauf qu’après m’avoir ausculté et fait part de son diagnostique, la liste des aliments interdits m’a fait très peur : plus aucun aliments acides (agrumes, produits lacto-fermentés, vinaigres, moutarde, pain au levain, laitages, …), plus d’oléagineux mis-à-part les graines de courges et de tournesol, plus d’aliments salés (adieu sauce soja, miso, qui cumulent avec l’acidité), plus de sucre. Effectivement l’arrêt de ces aliments m’a permis de sentir mieux mais mon mental jouait les rebelles. Il voulait que je soit comme tout le monde, il voulait pouvoir manger ce qu’il voulait, sans se poser de questions, comme tout le monde.

    Grâce à ton article, j’ai appris à m’accepter comme je suis, à accepter de ne pas être comme tout le monde, à comprendre que je suis unique et que ma vie ne se résume pas à cette « maladie ». Ton article, ton témoignage m’ont redonner l’envie de me battre, de m’atteler à cette nouvelle alimentation, bonne pour moi, pour mon corps.

    Ma praticienne d’ayurveda m’a prescrit un mélange de plantes ainsi que de la propolis pour refaire ma flore intestinale mais avant de démarrer mon traitement, je voudrait faire un grand ménage dans mon corps pour me libérer des toxines accumulés avec le fêtes de fin d’année, faire une remise à zéro. j’ai déjà fait des petits jeûnes de 1 ou 2 jours mais jamais de 6 jours. L’as-tu fait toute seule ou bien as-tu été accompagné par un praticien de santé ? Si tu l’as fait toute seule, aurais-tu des conseils à me donner : préparation avant le jeûne, que boire pendant, repris de l’alimentation à la fin, …

    Encore un immense merci. Je pense que je ne suis pas la seule personne que ton témoignage a aidé et motivé.
    Je te souhaite de profiter pleinement de ces derniers jours de 2015 et de démarrer 2016 dans la joie et la bonne humeur, avec des tas de sourires et de rires.

    • Lili says:

      Bonjour Camille-Hélène,

      Merci pour ton message et ton témoignage, qui me touchent beaucoup.
      Je vais publier dans moins d’une semaine un second article, plus approfondi, avec plus de détails, de conseils…

      J’ai fait mon jeûne dans un groupe, mais pas avec un praticien de santé. Mais j’étais entourée, je me sentais plus confiante ainsi. On peut le faire seul si on est en bonne condition physique et mentale. On peut jeûner à l’eau, ou alors, comme moi, avec des jus de fruits ou de légumes coupés à l’eau. L’avant ainsi que l’après jeûne doivent durer le même temps que le jeûne et sont tout aussi importants. Tu trouveras des infos utiles ici : http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/ArticleInteret.aspx?doc=jeune_talschaller_c+_1996_th ainsi qu’un témoignage ici : http://guerir-l-angoisse-et-la-depression.fr/7-jours-de-jeune-mes-impressions/

      Au début j’étais partie pour jeûner 3 jours et j’étais tellement bien que j’ai souhaité prolonger.

      Bises et bon rétablissement,

      Lili

  6. Sylvie says:

    Bonjour,

    Et surtout merci Lili pour ce superbe témoignage et ce retour d’expérience. Pas du tout choquée mais contente pour vous :)

    Comme quoi en étant persévérante on arrive à de très bons résultats. J’ai l’impression qu’une nouvelle conscience se développe et de plus en plus de personnes se rendent compte du rôle de l’alimentation.

    Je continuerai à suivre vos aventure.

    Bon courage pour la suite et bonne fête!

  7. Véro says:

    Bonjour Lili,
    J’ai une question en rapport avec les jus de légumes, voilà….Je suis un peu perdue dans ma recherche concernant l’achat d’un extracteur de jus avez vous des conseils à me donner, il y a de tout sur le net et je ne souhaite pas faire un mauvais achat vu le prix, donc je me tourne vers vous en désespoir de cause, merci de votre réponse. J’adore vos recettes !!!! Bravo.

      • Véro says:

        Merci Lili,
        Je vais y jeter un coup d’œil, merci pour le conseil
        En tous cas je vous dis bravo pour votre blog et vos recettes, je m’amuse comme un petite folle dans ma cuisine grâce à vous et ma petite famille adore !
        Dommage qu’il n’y ai pas plus de personnes qui prennent soins de leur alimentation, c’est tellement important. Assez souvent je passe pour une « extra terrestre » auprès de mes proches car j’ai décidé de ne plus me laisser avoir par toutes ces publicités mensongères et de retrouver le goût des choses simples et de qualités. Bref voilà, on vous l’a déjà dit, vous êtes une vrai source d’inspirations, j’attends avec impatience les recettes de noël….Encore merci Lili! Véro.

  8. Chrystel says:

    Bonsoir Lili et merci pour tout !
    Tu m’a permis comme bien d’autres de donner un nom à ces mycoses vaginales que le gynéco prend à la légère … mais qui me pourri la vie.
    Grâce à toi, je me suis penchée sur la question, j’ai été voir une naturopathe, mais en comparant avec ta propre expérience, je suis encore autorisée à manger des fruits le matin avec le miam 0 fruit, effectivement je travaille plus sur un régime pour limiter les aliments acides qu’avec des aliments interdit, cela fait 2 semaines et aucune amélioration, tu es allée voir également une homéopathe en plus d’une naturo toi ?
    En tout je suis heureuse que pour toi, les choses rentrent dans l’ordre.
    Merci pour tout tes partages !

    • Lili says:

      Coucou Chrystel,

      Merci pour ton message ! :)
      Bravo, je suis contente que tu aies trouvé des pistes, c’est top !

      Perso, j’ai revu mon régime… Et je ferai un retour sur mon blog en début d’année.
      Je tente de rétablir l’équilibre acido-basique dans mon corps, c’est le plus important et donc, je remange des fruits, beaucoup de fruits à vrai dire et très peu du reste. :)
      Mais j’en parlerai plus longuement en janvier, je préfère attendre des résultats pour l’évoquer en détail. :)
      Je pense donc que ta naturo t’a mise sur la bonne voie. :)

      Je ne suis allée voir que l’homéo. Mais garde ta naturo, elle me semble top. ^^
      Bises et bonne route,

      Lili

    • Chrystel says:

      Je te remercie Lili pour ta réponse :) J’ai regardé tes derniers posts, ils sont géniaux ! Bonnes fêtes de fin d’année !

  9. Nousse says:

    Bonjour, je fais parti de la team candida albican. Pour ma part j’enchaine donc les mycoses vaginales depuis plusieurs années, je traitais le probleme en surface mais j’avais au fond.. je vais commencer un vrai regime pour eradiquer completement cette merde. Je mange enormement de gluten, de sucres… je n’ai pas de fatigue chronique, mais beaucoup de maux d’estomac, eczema, asthme, langue blanche, ballonnement, perte enorme de cheveux… par contre pas de prise de poids ouf. Bref va falloir s’y mettre, la santé est bien plus importante que le « plaisir » gustatif dans l’assiette. Je vais de ce pas m’acheter un bouquin et faire le plein en mag bio pour la motivation! Par contre le thé est deconseillé? Oh non je vais pleurer, j’adore ça snif snif. J’espere que depuis cet article tu vas encore mieux, beaucoup de courage à toi!

    • Lili says:

      Merci pour ton message ! Bon, j’aurais préféré lire que tu vas bien, en bonne santé et tout… mais effectivement, tu sembles bien être infestée toi aussi…
      Je compte faire un retour sur mon blog en début d’année pour expliquer ce qui a marché pour moi, j’ai essayé plein de trucs et je dois tout de même te dire que le cru m’aide beaucoup. Essaye de mettre plus de fruits et légumes crus dans ta journée, et d’enlever progressivement les aliments transformés, les céréales, etc. J’ai également compris qu’il s’agissait d’un équilibre, et que si tu enlèves ce qui est mauvais et que tu gardes le thé par exemple, de préférence vert, c’est pas ça qui va faire capoter l’machin. Au début, faut être vigilent, essayer de coller le mieux au régime, avec plein d’aliments non transformés, sains et crus si possible.
      Allez, courage à toi aussi !!
      Je t’embrasse,
      Lili

      • nousse says:

        Bonjour, merci pour ta réponse si rapide. je mange toujours une entrée crue avant mon repas, + des fruits en dehors donc ça fait environ 500g de cru dans la journée, je ne me vois absolument pas passer au tout cru, j’ai déjà testé 2j et je crevais trop la dalle (digestion trop rapide) je faisais mm des smoothie de bananes/dattes ou des bananes à la croque, quand certains sont gavés avec 5 bananes , ben moi après 10 j’avais toujours faim, un creux dans le bide et 1h après hypo et j’avais trop envie de cuit comme pour colmaté mon estomac; je crois que ça n’est pas fait pour moi… à la base j’ai une alimentation assez pourrie donc je fais une transition, du bio, du naturel, pas de gluten, pas de sucres raffinés, j’espère que ça sera suffisant pour moi

        • Lili says:

          Oui, si tu changes ton alimentation vers le mieux, et au mieux, ça ira. :)
          Et puis tu dois aussi prendre en compte ton environnement, le stress, etc. Apprendre à souffler, à prendre soin de toi. :)
          Digestion rapide… mon rêve…
          Je t’embrasse,
          Lili

    • Aurelie says:

      J’ai le même problème que Nousse. J’ai essaye bcp de chose sans succès. Je crois que je suis entrain de faire le même cheminement que toi au niveau de l’alimentation. merci pour ton témoignage, c’est encourageant.

      • Lili says:

        Avec plaisir Aurélie, et bon cheminement… :)
        J’ai hâte de faire un retour sur mon blog en début d’année, j’ai le sentiment que ce candida m’a fait grandir quelque part. :)
        Bon courage !
        Je t’embrasse,
        Lili

  10. Natalie Mathieu says:

    2 mots : Bravo ! & J’suis prête !
    Je suis prête à te suivre pour un week-end de jeûne et de randonnées, une parenthèse de sobriété heureuse avec toi, avec vous !
    Gros bisous
    À très bientôt

  11. Aude says:

    Bonsoir Lili,

    Ton article m’a bouleversé. Je suis allée lire simplement pour passer le temps, lire des expériences… Et puis, ligne par ligne, je suis restée en alerte et même prête à pleurer. C’est la première fois que je « rencontre » quelqu’un aux symptômes quasiment similaires aux miens. Beaucoup de tes mots, j’aurai pu les prononcer… Alors je m’explique un peu :
    J’ai 22 ans, végétarienne et tout pour être en bonne santé à priori. Sauf que ma digestion n’est pas terrible, j’ai souvent la bouche pâteuse, toujours la langue blanche, et des sensations de brûlures dans la gorge. Cela est arrivé en janvier, après de gros stress, quelques formes de boulimie (sans vomir, mais avaler un paquet entier de biscuits en 5 minutes… Voilà voilà…) et des prises d’antibiotiques. Ça persiste aujourd’hui malgré mon alimentation irréprochable. J’ai eu des anti-acides, j’ai même été avoir un gastro-entérologue qui m’a fait une endoscopie, qui a révélé une petite gastrite sans helicobacter, « mais ya pas de quoi s’inquiéter du tout ». Raccroche. Au revoir. J’ai pris l’habitude d’élaborer des repas non pas pour le plaisir mais pour la santé, une obsession de manger suffisamment, sauf que rien ne passe. Alors je me sens pas normale. Mes proches me répètent que je suis trop stressée. Je suis persuadée que le stress est responsable mais ça ne peut pas être que ça. Alors, quand je vois ton témoignage, que tu as souffert si longtemps, que tu as le même parcours, cette foutue langue blanche, ces règles déréglées (et pour ma part aussi une lassitude comme si j’étais dans les nuages, une petite prise de poids et des cheveux qui tombent malgré mon alimentation saine) j’ai juste envie de te faire un gros câlin, et qu’on se dise que ça va aller.
    J’aimerais te poser une question. Est-il possible de parler de mon doute sur le candida à mon médecin généraliste ? Peut-être peut-il me prescrire un test en labo et alors ça me reviendra moins cher ?
    J’espère vraiment avoir une réponse de ta part. Merci énormément pour ce poste qui peut être me sauvera mon quotidien, et qui certainement me redonne du courage ce soir. J’en profite pour ajouter que ton travail est formidable.
    Je te souhaite pleins de belles choses,
    Aude

    • Lili says:

      Bonjour Aude,
      C’est moi qui suis bouleversée à la lecture de ton message…
      Je veux aussi te faire un gros câlin… Je me retrouve tellement dans ta souffrance, celle que les autres ne comprennent pas…
      Mais je veux aussi te dire qu’une issue est possible. Vraiment. J’ai appris tellement de choses ces derniers mois, sur le corps humain, les maladies, etc.
      Je vais faire un article en début d’année pour partager mes découvertes, mais déjà, si tu veux commencer à aller mieux, je te recommande l’alimentation vivante. En fait, nos symptômes et le candida sont dû à un terrain trop acide. Il faut rétablir l’équilibre acido-basique dans ton corps, et le cru aide beaucoup.
      Regarde les vidéo d’Irène Grosjean et de Thierry Casasnovas, mais aussi de Crudi Vegan, toutes sur YouTube.
      Je t’embrasse, tiens bon !
      Lili
      PS : tu peux toujours demander à ton médecin oui…

      • Aude says:

        Rien que d’avoir lu que ta langue était redevenue rose ben j’en tombais de ma chaise ! Je croyais à la fatalité, que c’était ainsi, et tu arrives et bouleverse tout (en positif !) Je vais regarder tes liens et tes articles avec grand intérêt.
        Je ne suis pas convaincue du cru, je ne souhaite pas m’embarquer dans des choses compliquées et perdre le plaisir de mon assiette… Voilà un petit exemple : le matin je mange de l’avoine cuit à l’eau et une banane et je n’ai aucune brûlures. J’avais remarqué et je ne comprenais pas. En revanche elles sont là le midi et soir (+ la nuit et au réveil forcément). Maintenant je vais essayer de consommer que légumes verts et céréales ainsi que mes probiotiques. Mon but c’est surtout d’éviter le sucre, en attendant l’avis de mon médecin et, si j’ai bien une candidose (ce qui parait très probable !), j’irai voir un homéopathe ou naturopathe je ne sais pas, pour avoir un vrai traitement approprié (un régime et des « médicaments ») ! :)
        La santé n’a pas de prix ! Tu me donnes du courage !
        Bien à toi et bonne continuation !

        • Lili says:

          Le cru, ça fait peur au début, mais on se régale… Je disais comme toi avant… Et puis tu vois, j’ai changé d’avis, en expérimentant. ;)
          Je te souhaite plein de courage, tu vas y arriver !
          Bises,
          Lili

  12. angelique says:

    bonsoir Lili,
    je n’ai pas encore lu les liens que vous nous avez fourni, ni la foule de messages que vous avez reçu. Pouvez vous me dire si ça peut provoquer des problèmes dentaires ? Merci

  13. Anne says:

    Un mois après la publication de ton article si touchant, que j’avais lu dès sa publication en buvant mon petit thé matinal, je prends enfin le temps de te laisser qq mots :)
    J’ai été vraiment touchée par ton témoignage, ton optimisme malgré la douleur est une force énorme ! Je ne pense pas pouvoir imaginer ces douleurs intenses même s’il m’arrive d’avoir de douloureux maux de ventre par moments. Je suis en tout cas ravie pour toi que tu aies trouvé la cause de ces maux et que tu t’y sois attaquée avec force et conviction !
    Je suis pour ma part, comme toi je crois, de plus en plus persuadée de l’importance de la nature dans notre bien être et notre équilibre :) C’est en grande partie grâce à toi que je continue de m’enrichir sur le sujet et que je ressens la nécessité de l’écoute de son corps ! C’est juste essentiel…et je me dis souvent « mais pourquoi n’y faisais-je pas plus attention il y a qq années? »… Mais on apprend à chaque instant de la vie et je ne suis pas étonnée du bienfait du jeûne que j’aimerais pouvoir réaliser aussi; alors si tu organises un petit séjour jeûne/rando je suis moi aussi partante !!
    Merci pour toutes ces jolies choses que tu nous apportes et bonne continuation à toi Lili :) Tu es merveilleuse !!
    Bises,
    Anne

    • Lili says:

      Coucou Anne,
      Merci pour ton message qui me touche beaucoup.
      C’est un vrai plaisir que de te lire. :)
      Merci pour tes encouragements. ^^
      Comme tu dis, on fait tous notre petit bout de chemin, et souvent, des infos sur lesquelles on était tombées il y a quelques temps passent à la trappe puis ressurgissent des années plus tard, alors qu’on est prêt à en faire quelque chose… :)
      Je t’embrasse,
      Lili

  14. Alexia says:

    Je viens à peine de découvrir ton blog, et de dévorer cet article ! C’est un plaisir de te lire, de comprendre ! je n’ai aucun soucis d’ordre digestif (du moins je pense) mais m’intéresse de prés à l’alimentation, et je trouve ton article très clair, facile à lire, explicatif … contente de lire que tu vas mieux, et que tu as trouvé une solution !

    • Lili says:

      Merci beaucoup Alexia pour ton message, c’est très gentil et je suis contente de te lire également. :)
      Je t’embrasse,
      Lili

  15. magali says:

    coucou ma belle,

    waouh, je tombe sur ton message alors que je pensais m’y mettre sérieusement dés demain car j’ai bcp de soucis, je me sens de plus en plus mal. Aujourd’hui la marche m’est parfois dur, alors qu’avant je marchais souvent. j’ai des douleurs abdominales, même le soir…..
    Je vais suivre ton parcours et mettre en place une nouvelle façon de manger. Faut que je tienne le coup surtout !
    Bises

  16. sophie says:

    bonjour lili,

    Ma soeur suivait ton blog et est tombé sur cet article.. quelle surprise de découvrir les mêmes symptômes.. voilà presque 4 ans que je subis des symptômes. je n ai pas lu la totalité de tous les commentaires aussi peut etre vais je faire de la redite, navré d avance! peux tu me dire quel est le nom de l examen que tu as passé? que dises les généralistes à ce sujet sceptiques ou pas? je souhaiterai évoqué ce sujet au mien … pour l instant ça traine en longueur, pour ma part j ai des maux de ventres terribles surtout la nuit, de la fatigue depuis un an, des maux terribles dans tout le corps par crise… suivant ce que je mange… tout a été mis sur le dos d une eventuelle intolerance au gluten et lactose mais depuis un mois je suis devenu allergique par intermittence (si si ça existe même l orl etait surpris) a certains aliments (oedeme de la langue et de la gorge) et inflammation du pahrynx.. j enumere pas tous les autres symptomes sinon je n’ai pas fini.. le regime est il efficace pour en venir a bout? et quel corps medical te suit pour cette candidose ? allez j’arrete là mes questions, la liste est dejà longue ;) ! en tout cas je te souhaite beaucoup de réussite et de courage dans ton régime qui me parait pas évident! bravo pour ta philosophie de vie ! sophie

    • Lili says:

      Bonjour Sophie,
      Navrée de lire que toi aussi tu souffres…
      De ce que tu me dis, ce pourrait être le candida, qui, ayant attaqué tes intestins, te filent des intolérances…
      Je suis allée voir un homéopathe spécialisé en micronutrition (mais un naturopathe est aussi qualifié), qui m’a prescrit des tests urinaires et sanguins, réalisés par RP Labs (par correspondance donc) en Belgique. Mais le nom exact, je ne sais plus… Le régime est efficace oui, mais également les compléments alimentaires que je prends, et qui sont aussi importants.
      Je te conseille de faire le tour d’Internet et des liens que je t’ai fournis, et de démarrer le régime, ça ne coûte rien…!
      Bon courage Sophie !
      Lili

  17. Lucie says:

    Bonjour Alice,
    Ton article est très fort car ton mal parait extrêmement gênant mais j’ai l’impression que tu as trouvé le bon moyen pour l’aborder : le jeûne. Cela fait longtemps que j’ai envie de m’y essayer d’ailleurs. Je te souhaite d’être heureuse dans les prochains mois et les prochaines années, j’espère sincèrement que tu vas pouvoir se débarrasser de cette sale bête!
    Ton blog pourra en tous cas être d’une grande aide pour les personnes atteinte de candida albicans et qui s’ennuient devant leurs assiettes!
    A bientôt, bonne soirée! :)

    • Lili says:

      Bonjour Lucie,
      Merci beaucoup pour ton message fort sympathique. :)
      Merci pour tes bons voeux aussi, tu es adorable. :)
      Je t’embrasse !
      Lili

  18. Florence says:

    Bonjour Lili,
    C’est drôle, je lis ton article pile le jour où je reprends mon combat contre ces cochonneries de candidas, après que la grossesse et les antibio de l’accouchement aient ruiné mes efforts…
    Ton blog avait été (et est toujours !) d’un grand soutien quand j’ai appris nos intolérances aux oeufs, lactose et gluten, et là, ton article tombe encore bien pour soutenir ma motivation… Décidément, tu es trop forte ! ;-)
    Lors de mon 1er « régime » anti-candida, pour tromper l’envie de sucre, je faisais ta recette du gâteau moelleux amande-citron, sans sucre (puis dans un 2ème temps quelques cuillères de xylitol) et en rajoutant quelques gouttes d’huile essentielle de citron ou d’extrait d’amande amère, et ça m’a bien aidée.
    Le sucre est une drogue, au début on ressent un manque, mais ensuite on perd cette dépendance et on n’en a moins envie. Moi qui suis un « bec sucré », je n’aime plus les desserts trop sucrés, ça m’écoeure vite.
    Courage Lili dans ton combat ! Je me réjouis d’avance des bonnes recettes que tu vas tirer de cette expérience.
    Bonne journée,
    Florence

    • Lili says:

      Coucou Florence,
      Je te remercie mille fois pour ton message, ton témoignage… C’est réconfortant de ne pas se sentir seule, d’avoir des conseils aussi… Merci beaucoup. :)
      Je te souhaite tout plein de courage !!!! Et je t’embrasse ! ^^
      Lili

  19. Valérie says:

    Bonjour Lili,

    Ton article a été une révélation pour moi. J’aurai pu l’écrire mots pour maux. :)
    Je regrette que les docteurs ne cherchent que le médicament à donner, et pas la cause.
    Suite à cette lecture salutaire, je me sens moins seule, et j’ai commencé cette semaine par une cure de jus avec mon extracteur et je vais suivre une alimentation sans les aliments dont tu parles pour voir les améliorations dans mon corps. Je vais aussi aller voir aussi une naturopathe.
    Je suis vétégalienne, le plus dur sera sans doute, pour moi, l’arrêt du miso et des oléagineux dont je raffole.
    Je te souhaite bon courage et une belle santé avec plein de petits plats sains dont tu as le secret.

    • Lili says:

      Bonjour Valérie,

      Je te remercie pour ton message et je suis contente de t’avoir directement parlée. :)
      Bravo pour ta prise de décision, c’est très sage. :)
      Nul besoin néanmoins d’arrêter les oléagineux, au contraire, tu vas avoir besoin d’une source d’énergie rapide, et ils sont pratiques. Seules les noix de Grenoble, pistaches et cacahuètes sont « interdites » en raison de leur facilité à développer des moisissures. Penses bien à garder cajou, brésil, amandes, noisettes… au frigo. :)
      Bises et bon courage !
      Lili

  20. Pauline says:

    Waouh. Un sacré article. Voilà un peu plus de 2 ans que je me convertis progressivement à une alimentation différente, souvent raillée comme tu l’exposes si bien « quoi tu manges des graines? » « Mais tu ne vais pas avoir faim avec ça? » « De l’avocat dans un gâteau ? Mais pour quoi faire? » « Le sucre et les protéines animales c’est vital quand on fait du sport » « tu manges de l’avoine ? Mais c’est pour les chevaux ça ! ». J’en passe et des meilleures. Loin de me décourager ça me pousse à leur montrer que oui des gâteaux sans sucre peuvent être très bons, qu’un repas sans viande ne rend pas les gens affamés et qu’on peut aisément manger sainement et bon ! C’est grâce à des témoignages comme le tien et à un blog aussi fourni que je parviens aussi à avancer. Mes dernières réflexions portent effectivement sur le sucre blanc, que j’essaye de remplacer par du miel, du sirop d’agave, ou tout simplement des fruits. Le visionnage de reportages sur le sucre (aussi bien sur Arte que sur cash investigation) est affligeant du drame qu’on est en train de vivre. Il faut absolument sensibiliser les gens et ton blog et ton combat sont un bel exemple à suivre ! Bravo !

    • Lili says:

      Merci Pauline pour ton témoignage bien optimiste. J’aime !!!
      Je suis contente que mon article te parle. Je vois que nous vivons les mêmes combats au quotidien. :)
      Accrochons-nous, car comme tu dis, c’est à force d’en parler, de montrer, de faire goûter… qu’on y arrivera. :D
      Je t’embrasse,
      Lili

  21. Gourmande sans Gluten says:

    Je me suis reconnue dans ton témoignage. Il y a 10 ans, j’ai commencé un régime sans sucre et sans gluten pour combattre moi aussi le candidas albican. Cela n’a pas été facile, j’ai tenu quelques mois, puis quand cela allait mieux, je reprenais mon alimentation d’avant. Mais mes problèmes de digestion, de maux d’estomac et ventre, de problèmes de peau… ont empirés et je me suis fais une raison. Il fallait faire un régime à vie et trouver des solutions pour tenir dans le temps. Donc adapter mon alimentation de tous les jours et supprimer tout ce qui est industriel. Le cru, mes intestins ne supportent pas trop, j’en mange un peu pour les enzymes que cela apporte, mais je mange beaucoup de légumes cuits. J’ai remplacé le sucre raffiné par du sucre complet et du miel. Je mange beaucoup moins de sucre qu’avant mais je me fais quand même plaisir… Je vois que tu manges des galettes de riz, attention, elles ont un Indice glycémique élevée (tout ce qui est soufflé augmente la glycémie) donc les candidas aiment… tu peux les remplacer par des galettes de sarrasin (en magasin bio) J’ai compris aussi que le candidas se développe plus quand l’on est stressé, donc ne pas négliger cela… Je pratique le QI GONG et cela m’a beaucoup aidé. Bon courage pour la suite.

    • Lili says:

      Merci beaucoup pour ton message, ton témoignage…
      Je pense suivre la même ligne de conduite que toi, après mes 3 mois de régime intensif, une alimentation saine d’ailleurs, que j’avais déjà auparavant, depuis quelques temps…
      Merci pour le conseil galettes. :)
      Je t’embrasse,
      Lili

  22. Miecia says:

    hm… Quel hasard ou pas, finalement :)
    je viens de remarquer la date à laquelle cet article a été posté: 7 octobre, jour de mon anniversaire :)
    Oui, le sucre est partout et oui, nous sommes tous intoxiqués et drogués et oui, il est au départ difficile de s’en défaire. Par contre une fois que l’on en est sevré, ce sucre ne nous attire plus… pour autant que l’on ne craque pas plusieurs fois de suite ;)
    Moi aussi je combats la candidose et je te souhaite beaucoup de courage!
    En tout cas, tu m’en as donné :)
    Vive l’alimentation vivante et notre santé à tous!

    • Lili says:

      Un grand merci pour ton message !! :)
      Joyeux anniversaire en retard alors. :))
      Moi aussi je te souhaite beaucoup de courage !!
      Pour le sucre, tu as tout à fait raison. Contre toute attente, j’ai davantage envie de craquer pour un café que pour du chocolat ou un gâteau… La caféine doit être une drogue encore plus puissante… ;p
      Je t’embrasse,
      Lili

  23. Ingrid says:

    Merci de partager ton expérience. J’espère de tout cœur que tu ailles de mieux en mieux!!!
    J’ai de gros troubles digestifs depuis toujours, j’avais déjà un régime contre les crises d’acétones toute petite. Malgré le sans gluten , sans produits laitiers, cru à 70% , rien n’y fait , mon estomac et mes intestins me font souffrir. J’ai vu récemment un naturopathe et il m’a prescrit un régime complétement différent du tien. Le matin , je dois me faire un miam au fruit soit 1 banane et 3 pommes. J’ai droit au chocolat…
    Par contre, cette histoire de chocolat me turlupine. Dans du chocolat extra noir ou du café, il n’y a pas de sucre, non?

    • Lili says:

      Merci pour ton message…
      Je vois que toi et moi on a du mal à s’en sortir…!!!
      Le café et le chocolat sont des excitants, donc ça favorise la prolifération du candida. Je teste, on verra bien…
      Bon courage à toi aussi !!!
      Je t’embrasse,
      Lili

  24. Véronique says:

    Bonjour Lili, j’espère que tu partageras beaucoup de recettes anti-candida! Je te conseille d’aller sur le site de Cecile Ellert, c’est grâce à elle et à ses livres dont un de recettes que j’ai réussi à passer six mois sans sucre, sans fruits etc… je réintroduis ici et là quelques aliments, mais en fait assez peu car ces mois de régime anti-candida m’ont permis de bien connaître ce qui est bon pour moi et d’adapter les recettes. Je ne tiens pas au crudivorisme, même si je bois des jus de légumes et mange en partie cru.Cecile Ellert donne aussi de nombreux conseils , des compléments pour soutenir et régénérer et des traitements avec les huiles essentielles très efficaces. Je suis sortie des fringales, dépression, mycoses, … ça va faire bientôt un an.Le candida est toujours par là mais en sourdine. Bonne chance!

    • Lili says:

      Bonjour Véronique,
      Je te remercie sincèrement pour ton message et ton témoignage qui fait du bien à lire. Merci aussi pour tes conseils !! :D Sur le crudivorisme, j’ai la même position que toi… Mais comme j’ai tendance à manger tout cuit, je m’efforce à introduire plus de cru à mes repas. :) Merci encore !!
      Je t’embrasse,
      Lili

  25. Manon says:

    Lily,

    Cela fait bien longtemps que je te suis. Il n’y a un moment de cela je me suis tournée vers l’agriculture biologique. Puis j’ai appris à lire les étiquettes en supermarché et à me rendre compte que dans presque tous les produits nous trouvons du sucre. Que même dans le jambon, nous trouvons du sucre appelé « dextrose ». J’ai appris à arrêter le sucre raffiné et j’ai compris tous les dangers qu’il représentait.
    J’ai écumé tout un tas de reportages. Je ne mange que le sucre du fruit, ou du sucre de coco à IG bas maintenant.

    Puis récemment, il y a deux semaines, j’ai arrêté le lactose et le gluten qui me pourrissaient la vie sans même que je ne me rende compte. Je dois t’avouer que ton blog est d’un grand soutien pour moi. Je me sens tellement mieux ainsi, plus de boutons et de ballonements ! Mais on est loin de se douter du lobbying de Monsanto et des grands groupes laitiers et comment tout ce que nous mangeons au quotidien est une forme de poisons et la base de multiples maladies.

    Ton article est juste génial ! J’aimerais que tout le monde le comprenne, j’ai 20 ans et c’est dur de justifier ces choix alimentaires. Souvent on nous prend pour des bobos, chiants et juste capricieux.
    Et là à te lire et à voir tous ces commentaires je me rends compte que je ne suis pas seule. Alors je te remercie du fond du cœur !

    Bises.
    Manon

    • Lili says:

      Coucou Manon,

      Je te remercie grandement pour ton message !
      Quel beau témoignage, quel beau cheminement…! Et tout ça à 20 ans !!! Bravo ! :) J’ai 10 ans de plus que toi et ce n’est pas toujours facile de faire accepter mes choix, alors je pense bien qu’à 20 ans, ce soit plus compliqué… Mais le monde a besoin de personnes comme nous, différentes, pour apporter une autre solution de vie à notre entourage, montrer que l’on peut être bien dans sa tête, dans son corps, en accord avec les animaux, l’environnement, la nature… C’est important de rester solides, de s’accrocher… N’oublions jamais le pouvoir des industriels, n’oublions pas qu’ils manipulent, rincent les cerveaux… N’oublions pas que ce sommes nous qui sommes dans le vrai. ;)

      Alors continue ton chemin, tu n’es pas seule, oh non.

      Je t’embrasse,

      Lili

      • Manon says:

        En tout cas, c’est fou toutes les réactions qu’ont suscité ton bel article, preuve, en effet, que je ne suis pas seule !

        Merci mille fois à nouveau pour ta gentillesse, ton intelligence et surtout toutes ces délicieuses recettes gourmandes !!

        Bisous,
        Manon

        • Lili says:

          Oui, comme tu dis Manon !! J’ai vraiment bien fait de le publier !!!
          Mais je t’en prie, c’est moi qui te remercie de me suivre. :)
          Je t’embrasse,
          Lili

  26. Aurélie B. says:

    Bonjour Lili; j’ai 42 ans, je suis végétarienne depuis l’enfance. Je vis avec des douleurs (comme des crampes) depuis…peut être 15 ou 20 ans… J’ai arrêté le lait (qui me provoque des remontées acides) puis le gluten. Depuis l’arrêt du gluten j’ai pu stopper les traitements quotidiens pour des rhinites allergiques et les douleurs sont moins présentes mais sont toujours là, je ne peux pas faire un repas un peu copieux sans le payer dans les heures qui suivent! Je vais étudier le sujet de la candidose chronique, c’est peut être enfin la réponse que je cherche depuis si longtemps! Merci pour ton partage.

    • Lili says:

      Bonjour Aurélie,
      Je te remercie grandement pour ton message !
      Je me reconnais tout à fait dans ton message et j’espère que tu trouveras bientôt ce qui te fait mal, c’est ce que je te souhaite de tout coeur !
      Je t’embrasse,
      Lili

  27. Lily says:

    Bonjour Lili, j’ai découvert ton blog au début de l’été au moment où j’avais le moral en berne suite à des résultats d’analyse me poussant à suivre un régime alimentaire strict. A sa lecture, je me suis dit « Ô joie, je peux manger fun malgré ce qui m’arrive ». D’autres blogs aussi intéressants que le tien sont venus compléter tes idées. Ceci m’a permis de remplir mes placards de produits de base que j’avais auparavant seulement vu sur les étals des boutiques bio. Maintenant, je peux faire plein de recettes, j’ai tous les ingrédients ! Mais si je réponds aujourd’hui à ton post c’est pour te dire MERCI, un grand MERCI. Combien de témoignages j’ai cherché et n’ai trouvé que des plaintes. J’ai 31 ans et depuis le début de mon adolescence je souffre de problèmes de peau qui gâchent ma vie et mon estime, de poings au niveau du ventre, de constipation ou diarrhée (1 compote et c’est bon, 1 tranche de melon et c’est fini…), de mycoses intimes, de troubles de la mémoire, de fatigue chronique malgré mon énergie presque hyperactive, etc. Je ne sais si tous ces symptômes sont liés mais je sais que c’est le cas pour certains d’entre eux. Comme toi, j’aime comprendre les choses, j’en ai besoin, je ne sais pas me contenter, je dois approfondir. J’ai rencontré un tas de gens qui s’attachaient aux symptômes, et à chaque fois, ceux-ci étaient maîtrisés un certain temp pour repartir de plus belle et s’aggraver. J’ai vu médecin, ostéopathe (le 1er à m’avoir parlé des méfaits du lait et du mauvais état de mon foie et je ne consomme plus de produits laitiers depuis mes 16 ans), réflexologue, sophrologue, magnétiseur, praticien reiki…. et tous ces noms en eur, ien et logue. Parce que quand on souffre on est prête à tout essayer, à chaque technique une lueur de solution et une pointe d’espoir réapparaisse ! Mais juste le temps de s’apercevoir que le miracle tant attendu n’arrive pas, que je vais mieux mais que je n’arrive pas à aller bien.
    Il y avait des livres de recettes avec des plantes dans la bibliothèque de mes parents. Ado, je suis devenue une véritable petite reine de laboratoire (je faisais des vinaigre de romarin pour apaiser ma peau, des tisanes pour soulager mon foie…). A la 20aine et dans mon propre appart, j’ai découvert que weleda faisait du jus de bouleau et que ces cures me faisaient un bien fou. C’est ainsi que j’ai fait le lien entre le dedans et le dehors, car quand je faisais plaisir à mon foie ma peau me remerciait. J’ai passé des années comme ça, à me dire intolérante aux produits laitiers et à boire du bouleau pour aller mieux. Oui mais voilà, même si j’ai trouvé LE remède simple qui me fait le plus de bien, je ne guéris pas.
    Et puis, depuis ces dernières années on parle d’intolérants et on en découvre autant qu’il y a de feuilles sur les arbres. C’est ainsi que cet hiver je m’intéresse à la naturopathie dans l’objectif de vérifier si moi aussi je ne suis pas intolérante à bien plus de choses (je faisais un lien depuis quelques temps après des repas avec omelettes ou oeufs brouillés). C’est alors que le résultat est tombé : intolérance aux produits laitiers, MAIS AUSSI, aux oeufs, au gluten et attention à l’ananas. La cerise sur le gâteau c’est la détection d’une invasion de candidas albicans. En découle un régime, sans produits laitiers, sans oeufs, sans gluten, sans sucre, sans champignons, sans alcool (pas cool pour une bordelaise qui aime le vin rouge), sans levure, sans produits à index glycémique élevés. Je me suis dit, euuuuh, le plus simple, j’arrête de manger non ?! J’ai passé 2 mois très difficiles avec le moral dans les chaussettes, le désert dans ma tête au moment de faire les courses, et la mine dépitée devant tout ce que je lisais sur internet. Mais, comme toi, je veux croire qu’on peut guérir. Et pour cela il faut comprendre ce qu’il se passe en nous en croisant les informations. La naturopathie dit que mon système digestif est acide ce qui est un vrai nid pour cette fichue bactérie, en regardant ma langue la médecine chinoise confirme que mon système digestif est acide et qu’il faut rééquilibrer les énergies de la rate, du foie et de l’estomac en mangeant chaud, en évitant le sucre qui affaiblie la rate et etc., la biologie et le Dr Donatini qui mesure l’acidité du système digestif par le dégagement des gaz par les bactéries rien qu’en soufflant dans un appareil, confirme une dysbiose soit la même acidité et recommande des poudres avec des huiles essentielles, épices et champignons en plus du même régime. Je suis en train de lire le livre de la doctorante en médecine Le charme discret de l’intestin qui montre combien notre intestin nous dit de choses (un bon petit pavé dans la marre celui là et un peu de médecine à la portée de tous).
    Alors, merci mille fois Lili pour ce post qui me permet à mon tour de partager cette expérience vraiment pas drôle mais plus douce parce que je me suis reconnue dans tes mots et ton fonctionnement. Cela me fait du bien. Cette publication était courageuse et très généreuse, et on se rend bien compte qu’elle n’est pas qu’une affaire de Lili ou Lily. Il est très important de parler de ces gênes (maladies) silencieuses, pour que petit à petit chacun avance.
    Je garde le moral et l’espoir de guérir et j’espère dans pas trop longtemps. Je crois que 18 ans de souffrance et d’énergie à trouver des solutions c’est beaucoup. Je te souhaite de trouver enfin l’apaisement à l’intérieur de toi. A bientôt de lire de nouveaux articles de toi aux mille couleurs et saveurs. Lily

    • Lili says:

      Coucou Lily, <3

      Je te remercie infiniment pour ton message et ton témoignage qui m'a beaucoup ému...
      Je me retrouve tellement dans tes mots/maux, aussi je comprends que tu te sois retrouvée dans les miens...
      Tes intolérances (intestins poreux), ton foie, c'est clairement le candida, ta peau aussi, ton système digestif, ta fatigue, tes mycoses...!!! TOUT !!! Je n'ai pas de soucis de peau de mon côté, mais des problèmes d'anémie et de règles depuis longtemps. Mais sinon, on est copines de douleurs... ;) Soyons, dans un futur proche, copines de bien-être, veux-tu ? ^^
      C'est fou, tout de même, ce parcours de combattant. Si on n'était pas des nanas déterminées et têtues, on pourrait vivre une vie de souffrance...! Car si on ne s'accroche pas, aucun espoir d'aller mieux...
      Mais maintenant, on sait, toi et moi, ce qui nous ronge... Et on va le combattre, dans la joie et la bonne humeur, et on va y arriver. :)
      Je t'embrasse tout plein,
      Lili ;)

      • Lily says:

        Merci pour ces mots ! Et je serai ta copine de bien être avec grand plaisir, cela me fait un bien fou de me sentir comprise et de pouvoir partager cela. Je te dis à bientôt et je t’embrasse également.

  28. Fleur says:

    Bonjour,

    Merci pour ton article !
    Il est complet et bien écrit, je pense le relire plusieurs fois car je suis très intéressée.
    Depuis que je suis une alimentation végétarienne je me sens beaucoup mieux, à tout les niveaux.
    Seulement parfois mon estomac me fait souffrir le martyr. Et même si le stress joue énormément dans mon cas, je pense qu’il y a des conseils à garder de ton article, c’est évident. Alors merci, et je vais aussi lire le livre dont tu parle. Bonne journée.

    • Lili says:

      Je te remercie Fleur pour ton message et tes encouragements !
      J’espère sincèrement que tu trouveras une solution. Je pense aussi que le stress y est pour beaucoup… C’est pourquoi il faut tout revoir, en profondeur : alimentation, hygiène de vie en général, relaxation…
      Je te souhaite plein de courage !
      Bises,
      Lili

  29. Véro says:

    Bonjour Lili,
    Ton témoignage me parle particulièrement car je souffre du même problème. Je regrette que les médecins que j’ai rencontrés ne m’aient jamais parlé de ce régime et surtout du lien avec l’alimentation et la prise de médicaments sur une longue période, alors qu’à posteriori ce lien me paraît évident, d’autant qu’on m’a diagnostiqué une colopathie fonctionnelle parallèlement au candida. J’ai réussi à calmer les symptômes de la colopathie en arrêtant le gluten et en diminuant les produits laitiers, mais je pense que tout est lié et je me penche maintenant sur la question du sucre. Je l’ai fortement diminué ces dernières semaines, néanmoins il m’est difficile de le supprimer complètement notamment parce que je trouve beaucoup d’informations divergentes sur internet sur les aliments recommandés ou non. Tes recettes me seront donc précieuses et de mon côté je continue ma recherche d’un médecin ou thérapeute à Paris qui puisse m’aider dans cette démarche ! Merci de nous avoir donné l’occasion d’échanger sur le sujet !

    • Lili says:

      Bonsoir Véro,

      Je me reconnais tout à fait dans tes mots (maux) !! On m’avait aussi diagnostiqué une colopathie fonctionnelle, dotée d’un « on ne peut rien pour vous… » ! A l’époque, pas un gastro ne m’avait parlé de gluten ou de produits laitiers… Une honte !!!
      J’espère de tout cœur que tu iras mieux prochainement. En tous cas, tu es sur la bonne voie si tu cherches des solutions du côté de l’alimentation, et des solutions naturelles…!
      Bonne soirée,

      Lili

  30. nathalie says:

    Bravo et merci pour cet article très perso et très bien fait.
    Maintenant, je n’ai pas vu l’Ayurvéda cité dans ta liste de tentatives de te soigner. Aussi, je te recommande d’aller chercher de ce côté-là. D’ailleurs, la description de ton protocole de retour à une meilleure santé par une meilleure digestion est tout à fait en accord avec les principes de la diététique ayurvédique.
    Tu peux aller plus loin en identifiant ta constitution de base et tes déséquilibres, pour mieux comprendre et appliquer ce qui te convient en matière d’alimentation et de style de vie. Avec l’aide d’un conseiller / thérapeute en ayurvéda of course. Bonne chance.

    • Lili says:

      Coucou,
      Merci pour ton message !
      Je n’en parle pas car je n’y comprends pas grand chose pour être honnête, et c’est pas faute d’avoir lu l’ayurveda par les nuls… ;) Je creuserai un jour cette piste mais pour le moment, j’ai trop d’infos, de tout, de partout, que je sature un peu je crois. :s Mais c’est prévu. ^^
      Merci d’en faire la mention, c’est une très bonne remarque. ;)
      Bises,

      Lili

  31. Ouam says:

    C’est super que tu aies trouvé la solution + la motivation pour te soigner.
    Je comprends la force qu’il te faut, car il y a un an j’ai fait quelques recherches, comme toi, et je soupçonne un candida albican.
    Mais le régime est si contraignant (en plus mes enfants sont encore petits), que je n’aurais le courage de me lancer dans cette « cure » que si j’ai un diagnostic et un suivi. Donc j’attends encore.
    Je me suis déjà débarrassé d’un intrus : le stérilet hormonal. J’ai découvert que tous les docteurs sont au courant des effets dramatiques que peut avoir la progestérone sur l’humeur : que ce soit le dermato ou le généraliste, ils m’ont tous dit que c’était normal, que cette hormone peut rendre très agressif. Il n’y a que ma gynéco qui était dubitative…
    Et maintenant c’est l’automne, et j’enchaine depuis quelques années les toux asthmatiques avec antibio et cortisone…

    Sans véritable cohérence entre allopathie et autres formes de médecine, c’est compliqué de s’y retrouver. Et quand on a du mal à respirer, on voit l’urgence, alors je prends les médocs. Mais je vois bien que cela me détraque aussi… C’est un tonneau sans fond…

    Ha, moi qui voulais te féliciter, je ne fais que me plaindre !
    Plein de force à toi, ton énergie fait plaisir à voir et me motive pour trouver un bon docteur !

    • Lili says:

      Coucou,

      Je te remercie pour ton message et tes félicitations.
      Tu ne te plains pas, tu partages, alors merci..!
      Comme tu dis, ce n’est pas simple… Avoir des diagnostics clairs, se soigner correctement…
      J’espère néanmoins que tu fais des cures de probiotiques et d’huiles essentielles, de plantes pour ton foie ? Cela t’aiderait déjà beaucoup.
      As-tu déjà pensé au gluten pour ton asthme ?
      Bon courage !!

      Je t’embrasse,
      Lili

  32. Liza says:

    Coucou !

    J’ai découvert ton blog il y a peu grâce à Georgia.
    Je trouve ton article très intéressant, même si je ne me sens pas concernée par tous les points.
    Si tu souhaites en savoir plus sur le sucre (bien que j’ai l’impression que tu es déjà bien au courant ;)) je te conseille le livre « Le sucre ou la vie », absolument fou !

    Bonne continuation ! :)

    • Lili says:

      Coucou Liza,

      Merci de ta visite et merci pour ton conseil. :)
      Je vais aller me renseigner sur ce livre. :)
      Je t’embrasse,

      Lili

  33. Hélène Tastinggoodnaturally says:

    Coucou Lili !
    Un petit coucou pour te remercier et te féliciter pour ton article très intéressant et émouvant. Merci de te livrer (je suis bien placée pour savoir que c’est loin d’être facile) et de nous faire part de ton expérience, de ton courage aussi. Je me rends compte que nous avons tous nos souffrances (physiques et/ou mentales) et qu’il est parfois difficile de trouver des solutions (là aussi je sais de quoi je parle :/). Tu as la chance d’avoir trouvé ta solution, j’espère trouver la mienne un jour… Merci encore pour ce bel article. Tu as bien fait d’appuyer sur le bouton publier ;). Je te souhaite un bon week-end. Bises xxx

    • Lili says:

      Merci Hélène pour tes mots, ta gentillesse, ta présence… <3 Cela me touche beaucoup !
      Je suis également de tout coeur avec toi, tu trouveras... <3
      Je t'embrasse très fort,
      Lili

  34. alexia says:

    C’est difficile de t exprimer toute la reconnaissance que j ai pour la lecture de cet article, j aimerai te la partager a travers ces quelques mots meme si cela me semble un peu vain.
    Je suis vegetalienne, mais je me rends compte en te lisant que cela n empeche en rien mon addiction au sucre, que celle ci est reelle et qu a la lecture des symptômes provoqué par cette candida je tiens peut etre une piste aux mycoses (vaginale eh eh..) a repetition qui me pourrissent literalement la vie depuis deux ans. Cest un peu comme si tu avais levé un voile de dessus mes yeux et que je voyais les choses un peu plus clairement. C’est une vraie joie, simple et douce que je voulais te partager.
    Tu as bien fait de nous partager ton parcours et tes hésitations ne t en rende que plus attendrissante dans ton regard. J’aimais déjà ta simplicité et tes recettes, je te decouvre autrement et je te souhaite de tout cœur de parvenir à maintenir tous tes efforts.
    Je m’interroge beaucoup sur le jeune et je pense prochainement me rendre chez un naturopathe, c est quelque chose que je repoussais a une date ulterieur pour des raisons de budget mais on ne peut ignorer que l alimentation est bien la premiere des médecines.

    Voila, un calin, des milliers de merci et beaucoup de bienvaillance.

    Alexia.

    • Lili says:

      Coucou Alexia,

      Mais c’est moi qui te remercie ! :)
      Merci d’avoir pris le temps de me lire et de m’écrire, ça me touche beaucoup, et ça me touche d’autant plus qu’à travers mon article, j’ai pu t’aider à y voir plus clair, c’était bel et bien l’objectif premier de mon post. :) Alors je suis vraiment très heureuse si grâce à mes mots, tu te sens un peu mieux déjà… :) Oui, la santé n’a pas de prix. Je préfère me priver d’un voyage mais mettre toutes les chances de mon côté pour me sentir bien dans mon corps pour longtemps… :)

      Prends bien soin de toi.
      Un câlin aussi. ^^
      Lili

  35. Planet Addict says:

    Coucou ma belle! Ben dis donc, c’est relou ton truc! Vive la détox! Si ça te rassure, moi je veux bien faire un we jeûne et balade, promis je m’enfuis pas! D’ailleurs, j’étais tentée par les recettes de boissons pour nettoyer les intestins, tu en as déjà fait?
    Bon et puis ça tombe bien qu’on ait le stage bientôt! Moi aussi je sens que ça va me booster!
    Et puis je te ferai du reiki quand on se verra pour que tout ça circule bien ;)
    Bisous ma chérie, et bravo!!

    • Lili says:

      Merci ma jolie ! Oh oui, du reiki ! :) Tu es un amour !!! <3
      Le jus vert, ça marche pour plein de choses... Je te recommande les vidéos de Thierry Casanovas qui en parle bien. :)
      Plein de gros bisous et à tout bientôt ! <3

  36. Élise says:

    Je n’ai pas pour habitude de laisser des commentaires mais là il fallait absolument que je te remercie grâce à cet article je comprends enfin ce qu’il se passe dans mon corps je suis choquée que les médecins ai pensé à temps de choses pour expliquer tous mes symptômes et au final c’est toi qui leur apporte la réponse merci du fond du coeur

  37. Géraldine says:

    Super ton article! Je me suis vraiment retrouvée! En effet, suite à une candidose avéréé, je me suis mise au sans sucre sans gluten sans lactose. La première tentative n’a pas tenu bien longtemps mais les symptômes persistants (maux de ventre, fatigue, mycoses à répétition), j’ai recommencé cet été, cette fois pour de bon! Et j’avoue que d’acheter des livres de cuisine et d’avoir le temps de prendre soin de moi m’a bien aidé. C’est possible de faire de la cuisine bonne, saine et sexy! Ton article me donne par ailleurs envie de me remettre au jeûne! Je regarderai tes recettes plus souvent pour le coup! Très bonne continuation

    • Lili says:

      Merci beaucoup Géraldine pour ton partage, ton témoignage… Je suis contente de ne pas être seule… :) Et je suis entièrement d’accord avec tout ce que tu dis ! :) Tout plein de bises,
      Lili

  38. Carole says:

    Coucou,
    J’ai une collègue à qui on a aussi diagnostiqué la même chose que toi. Malheureusement elle n’est pas sérieuse dans son alimentation et son état ne s’améliore pas. Je vais lui proposer de lire ton article. Peut être que ça la motivera !
    En tout cas je suis heureuse que tu connaisses l’origine de tes maux. Bisous, Carole

    • Lili says:

      Coucou Carole,

      Merci pour ton message !
      Oh, c’est bien dommage pour elle, effectivement… J’espère qu’elle trouvera le courage et la motivation…
      Je t’embrasse,

      Lili

  39. keditchi says:

    Bravo pour ce magnifique article où je me retrouve à 100% !
    J’adhère et suis déjà une convertie pour avoir connue une candidose très encombrante….
    J’espère que tu en feras réfléchir plus d’un(e) dans le bon sens….
    Nous devons devenir les acteurs de notre santé et cesser de se tourner vers les médicaments chimiques qui cachent les symptômes mais ne soignent jamais la cause de la maladie.

    Ton article est plein d’espoir et magnifiquement écrit,
    j’attends le prochain avec impatience !

    • Lili says:

      Merci beaucoup pour ton message et tes encouragements qui me vont droit au coeur ! :)
      Je suis entièrement d’accord avec toi ! :)
      Je t’embrasse,

      Lili

  40. Gaëlle says:

    Je n’ai pas grand chose à dire, si ce n’est que ton article est merveilleux, empli de bon sens, de bienveillance et de sérénité. Je te souhaite plein, plein de courage, et que ce fichu candida soit bien vite loin derrière toi !
    Prends soin de toi !

  41. L'éclectique says:

    Bravo pour cette prise de conscience, ces efforts, ce courage et cette détermination ! Je suis passée par là il y a deux ans et je suis « revenue à la vie » en quelques semaines ! J’ai retrouvé une santé que je ne me connaissais plus depuis l’enfance (j’ai 34 ans). Après deux ans, je me rends compte que je ne peux plus remanger comme avant, la fatigue revient dès que je recomence à me nourrir « comme les autres ». Mais, par contre, ne t’inquiète pas, tu regagnes en souplesse au fur et à mesure en te permettant une exception de temps en temps, en remangeant des fruits (sans excès), etc. Et quand le ventre va bien, le moral est là et le régime alimentaire ne pèse pas ! Belle continuation !

    • Lili says:

      Quel commentaire encourageant, inspirant !! Un grand grand merci, vraiment. Merci à toi pour ces lignes, qui me donnent envie de m’accrocher. :)
      Je t’embrasse,
      Lili

  42. manue says:

    BRAVO et MERCI pour ce bel article !
    Il m’a beaucoup touché car il n’est pas du tout évident de témoigner ainsi de ses problèmes de santé, qui plus est quand on parle de problèmes digestifs…
    Merci aussi pour cette « dedramatisation » du jeûne, tout le monde pense que c’est une connerie de jeûner, mais non !!! Le jeûne a plein de bienfaits !!
    Je serais ravie de tenter l’expérience avec toi un jour :-)
    Encore merci !!!!!

    • Lili says:

      Merci beaucoup Manue pour ton message qui me va droit au coeur ! :)
      Tu me transmets de bonnes ondes, et c’est un vrai plaisir ! ^^
      Je t’embrasse,
      Lili

  43. Britt - Green Cuisine says:

    Wow ma Lili, quel magnifique article ! À ton image : sincère, émouvant, authentique et positif.
    Tu as bien fait de l’écrire (quel boulot by the way !) et de le publier : il aidera sans doute de nombreuses personnes et montrera qu’on peut sans sortir.
    Tu vas y arriver et mettre KO ce candida clandestin ;-)
    Quant au jeûne, why not ? J’avoue que ça me tente, mais aussi que ça m’effraie un peu ;-)
    En tous cas ton retour d’expérience donne envie de se lancer !
    Je suis heureuse de te voir revivre : you are for me formidable <3

    • Lili says:

      Coucou ma Britt,

      Je te remercie pour ton message qui me touche beaucoup, mais aussi et surtout pour ton soutien, ton amitié… :) Et ton optimisme. :)

      A tout bientôt ! <3
      Lili

  44. rese says:

    wouahaaaaaaaaaaaaa <3
    quel courage pour publier cet article et rien que pour ça … toutes mes félicitations !!
    le meilleur est devant toi <3 <3 <3
    touplin de bisous ;)

  45. patricia says:

    Bravo Lili ! Je t’admire comme toujours !
    J’étais très touché en lisant ton article, car je croyais me voir moi dans la plus part de tes problèmes. De plus que je partage avec toi une grande passion pour la cuisine saine et la santé, avec tous mes symptômes il y avait qqc qui cloche.
    Ca fait déjà qq temps que je me demande si moi aussi je suis victime de cette levure méchante. Cela grâce à un cours de nutrition que je suis cette année. Voir que comme toi j’ai aussi tout fait et tout essayé et rien me donne de l’espoir quand au diagnostique. Je commence aussi un régime anti candida des Etats Unis appelé Body Ecologie Diet, et avec celui-ci ma passion pour le petit monde à notre intérieur, notre deuxième cerveau a augmenté de façon importante. J’ai aussi lu le livre de G.Enders. Pour l’instant je suis dans les debuts donc pas de témoignages positifs pour l’instant, mais j’ai lu bcp de bons témoignages. Le régime est un peu différent par rapport à celui que tu partages dans les articles proposés.

    Je suis contente que tu proposeras des recettes anti-candida !!! youpi !!! moi aussi je suis en pleine création, il me manque un blog !

    je suis intéressée de savoir quel type d’examen as tu fait pour détecter la candida. Et j’aimerais bcp pouvoir continuer à échanger avec toi. Tu peux aussi venir vers moi si tu as des questions sur le Body Ecology.

    Plein de bisous et continue comme tu es ! Tu fais de heureux :-)

    • Lili says:

      Coucou Patricia,

      Je te remercie pour ton message, ton témoignage, tes conseils… Je vais regarder du côté de Body Ecology. ;) Il ne faut pas baisser les bras, on va aller mieux… Un jour ! ^^

      Pour les tests, il s’agit de tests urinaires et sanguins réalisés par un labo belge mais impossible de te dire les noms, c’est mon homéo qui m’a prescrit ça…

      Je t’embrasse ! ^^

      Lili

  46. Seraphina says:

    Merci mille fois pour cet article. Je pense enfin grâce à vous avoir mis le doigt sur les symptômes qui me poursuivent moi aussi depuis 10 ans. J’ai fêté mes 30 ans le 17 septembre (drôle de coïncidence avec votre article), et je souffre toujours d’acné, de règles irrégulières voire absentes, de prise de poids incontrôlée, de problèmes de digestion, de flatulences (très glamour) etc. J’ai moi aussi été sous pilule pendant assez longtemps. Je me suis comme vous dit qu’il fallait que je prenne le taureau par les cornes, je suis passée à une alimentation végétarienne/lienne (mais ça c’était avant tout par amour pour les animaux). J’essaie de consommer un maximum bio, d’éviter les aliments industriels, je scrute les étiquettes, les conservateurs, les additifs etc. Pareil pour les produits cosmétiques. Je suis même passée à une alimentation largement crue. Et pourtant je ne vois pas d’énormes améliorations. Moi qui envisageais notamment le jeûn,e maintenant je n’ai plus trop de doutes sur ses bienfaits et vais me renseigner davantage sur les fameuses « candidas albicans ». Alors merci beaucoup pour cet article, et surtout pour m’avoir rappelé que j’avais déjà lu un article similaire à ce sujet sans avoir tilté, que je partage ici pour les lecteurs que cela intéresserait: https://www.santenatureinnovation.com/etes-vous-infeste-de-candida-albicans-2/
    Si vous aviez à l’occasion des recettes, des conseils alimentaires comme des compléments etc à partager pour enrayer cette maladie, je serais VRAIMENT preneuse. Une fois qu’on sait de quoi on souffre, même si le chemin est long, on sait dans quelle direction aller. Bon courage à vous et à toutes les personnes souffrant de cette maladie !

    • Seraphina says:

      PS: J’ai oublié de préciser que depuis quelques semaines j’ai développé une mycose au pied droit que j’ai pris au début pour de l’eczéma. De toute évidence les mycoses sont un signe de colonies de candida albicans. Souffrant également de cystites, je pense vraiment que je vais devoir employer les grands moyens en changeant drastiquement mon alimentaire. MERCI encore pour cet article !

      • Seraphina says:

        PS bis (désolée !): Pourriez-vous expliquer en quoi a consisté votre jeûne, ce que vous avez consommé etc ? J’aimerais beaucoup savoir… Merci beaucoup d’avance !

      • Lili says:

        Bonjour,

        Merci pour votre message !
        On a exactement les même symptômes ! Jusqu’à la mycose sous le pied (moi c’était gauche !!). Mais idem pour la digestion, les règles, tout…!!!
        Je vous conseille vivement de consulter un naturopathe ou médecin homéopathe spécialisé en micro nutrition qui pourra bien vous guider.
        Pour mon jeûne, qui a été bien bénéfique pour démarrer mon traitement, j’ai consommé des jus de légumes dilués (très dilués même) dans de l’eau, ainsi que des tisanes. :)

        Bon courage !!!
        Bises,
        Lili

  47. katy says:

    Mais pourquoi tu stressais Alice? Il est super ton article et c’est encore plus super ce qui t’arrive.

    Sinon ton formulaire de contact ne marche pas. Je voulais te demander comment tu as fait pour sauver des poules de abattoir? Nous voudrions en adopter 2.

    Merci

  48. stef says:

    Merci pour ton témoignage! Cela m interesse beaucoup, pourrais tu me dire quelles analyses sanguines tu as faites? Merci et bonne continuation ;-)

    • Lili says:

      Merci Stef !

      Je ne sais pas exactement, c’est mon médecin qui m’a prescrit ça auprès d’un labo belge. Ce sont plus les analyses d’urines d’ailleurs qui ont détecté le candida, le sang c’était pour connaître mes intolérances. :)

      Je t’embrasse,

      Lili

  49. liliescrap says:

    merci pour le partage de ton expérience sur ce blog!
    j’ai limité le sucre depuis un mois et je me sens beaucoup mieux au niveau de la digestion et de la peau.
    Est ce que tu a réintégrer les fruits dans ton alimentation? je me limite à 2 par jour en dehors des repas mais je n’ai pas pu les arrêter complètement, j’ai déjà une alimentation sans lactose donc après ça devient vite très contraignant! même si j’adore me cuisiner de bons p’tits plats et que je viens souvent sur ton blog pour m’inspirer!
    Bonne journée
    Aurélie

    • Lili says:

      Bonjour Aurélie,

      Merci pour ton message ! :)
      Pour le moment, zéro fruits, car ils me font du mal, et nourrissent mon candida, mais au bout de quelques mois ce sera possible. :)
      Tu peux bien sûr en consommer, avec modération, ils sont plein de bonnes vitamines eux aussi. :)

      Je t’embrasse,
      Lili

  50. Hélène says:

    Bonjour Lili,
    ton témoignage est émouvant et intéressant certainement pas choquant. Je suis devenue fan de ton blog récemment pour changer de comportement alimentaire! Mon compagnon a découvert qu’il était intolérant au gluten, aux laits, aux oeufs et nous mangeons quand même des choses délicieuses et souvent grâce à toi. Il avait des maux de ventre depuis très très longtemps. Il faut se tourner vers ce qui nous va bien et même s’il faut errer longtemps avant de trouver la solution l’important c’est d’aller mieux.Merci de t’être confiée à nous et merci pour tes recettes ! Prends soin de toi.

    • Lili says:

      Merci Hélène pour ton message et merci pour ton suivi. :)
      Je suis vraiment contente que tu es emprunté cette route…! :)
      Je t’embrasse,
      Lili

  51. Bianca says:

    Bonjour,

    Es-t’il possible d’avoir l’adresse de cet homéopathe nutritioniste ? Merci…et félicitations pour ces belles étapes franchies !!!

  52. Laura says:

    Bonjour, ma soeur m’a transmis votre billet, et étant très invalidée par des symptômes bien similaires aux vôtres, j’aurais voulu prendre contact avec vous, si vous acceptiez.

    J’aurai vraiment besoin de vos conseils avisés ^^

    Votre formulaire de prise de contact direct ne fonctionnant pas, je vous laisse un commentaire en espérant que vous pourrez me répondre de votre côté sur mon adresse mail.

    Je vous souhaite une excellente journée et une très bonne continuation,

    Cordialement,

    Laura.

    • Lili says:

      Bonjour Laura,

      Le mieux est d’aller voir un naturopathe ou médecin homéopathe spécialisé en micro nutrition.
      Je ne suis pas médecin, ou spécialisée, donc je préfère vous orienter vers quelqu’un de plus compétent en la matière.
      Merci de votre compréhension. :)

      Bonne journée,
      Lili

  53. Marine says:

    Bonjour lili !
    Merci pour ton article, pour ton témoignage !
    Ça m’a fait beaucoup de bien de savoir que quelqu’un qui aime la nourriture et faire de bon petit plat souffrait de troubles comme le candidat. Je vis.la même chose que toi et j’essayais de m’en sortir sans trop savoir comment. Tu m’as éclairé sur le sujet !un grand merci encore ! Et prend courage pour la suite. Tu as l’air d’être une femme forte, il faut une sacré volonté pour arriver à suivre ce régime alimentaire. (J’espère y arriver comme toi)
    Bises et bonne continuation

    • Lili says:

      Coucou Marine,

      Je comprends tout à fait ce que tu veux dire… ;)
      Merci pour ton message ! :)
      Prends bien soin de toi !! ^^ Tu vas y arriver ! :)
      Lili

  54. la conque d'or says:

    Ciao Lili, merci beaucoup pour ton article si émouvant! Quel courage tu as eu pour parler aussi intimement de toi et de ton corps! Bravo! Tu ne peux que y arriver! De gros bisous de la Sicile!

  55. Cél (Les mots ailés) says:

    Chère Lili.
    Je suis touchée que tu aies eu le courage de te livrer ainsi à nous, de lever le voile sur beaucoup d’intime. Mon parcours est très différent du tien, mais je comprends tout à fait toutes tes douleurs, et je t’envoie tout plein d’étincelles pour (continuer de) les surmonter. Plein de bisous. Prends soin de toi. <3

    • Lili says:

      Un grand merci Cél pour ton message qui me fait un bien fou. C’est tellement réconfortant de se savoir soutenue…! Je t’embrasse,

      Lili

  56. Zoe says:

    Bonjour Lili et un GRAND merci,

    Je me reconnais tellement dans les maux que tu décris et les articles que tu as postés qui parlent du candida ne font que confirmer ce que je craignais en lisant ton article. Je crois que je réunis beaucoup beacoup (trop) de symptomes avec lesquels comme tu le dis si bien je me suis habituée à vivre difficilement mais sans trop vraoment avoir le choix.
    J’en ai encore les larmes aux yeux: un mélange de soulagement (enfin je peux mettre un nom sur ce qui me pourrit la vie) et de crainte (et maintenant qui dois je consulter? que dois-je faire?).
    C’est tellement touchant de ta part aussi de t’être livrée de la sorte et je t’admire pour les décisions que tu as prises.

    Encore une fois un grand merci Lili tu es une personne courageuse, positive et formidable !

    Je te souhaite une bonne journée.

    • Lili says:

      Coucou Zoé,

      Si mon article te parle, tant mieux ! Je l’ai écrit pour cela…!!!
      Et ne sois pas abattue, c’est le début de quelque chose de beau pour toi…!
      Je te recommande de consulter une naturopathe ou un homéopathe spécialisé en micro nutrition.
      Tu peux aussi lire les documents que j’ai partagés.

      Tu vas t’en sortir, tiens bon !!
      Je t’embrasse,

      Lili

  57. dia says:

    Vous n’imaginez pas combien votre article peut-être inspirant et réconfortant… Je souffre de mycoses récidivantes depuis maintenant trop d’années. La médecine générale s’efforce à chaque fois de ne traiter qu’un symptôme et non la cause elle-même..Je me suis rendue compte, il y a peu, que seule l’alimentation pouvait peut-être me permettre d’aller mieux. Mais à la différence de vous, j’ai beaucoup de mal à me séparer du sucre..
    J’espère que vous continuerez à nous faire part de votre expérience et de vos évolutions (même si je comprends tout à fait la difficulté de le faire) car comme vous l’avez dit cela touche un nombre croissant de personnes aujourd’hui.
    Et j’attends avec impatience des nouvelles recettes pour combattre ce satané candida albicans ! :)
    Merci de l’aide que vous apportez !
    Bon courage. Des bisous.

    • Lili says:

      Bonjour Dia,

      Merci pour votre message et votre partage… Comme vous dites, la médecine classique ne traite que les symptômes, ce qui engendre souvent des maux chroniques…!!!

      Si vous pouviez au moins vous détacher des sucres/aliments industriels et raffinés, ce serait déjà bien et peut-être noteriez-vous une différence ? Avez-vous déjà essayé de prendre des probiotiques ?

      Bonne continuation,

      Lili

  58. Charlotte says:

    Bonjour Lili,

    Merci énormément pour cet article. Moi-même atteinte d’une endométriose, cela fait un an que je suis sur un chemin « healthy ». La dernière étape du passage chez la naturopathe m’a conduit sur le même chemin que toi, et ton article m’a convaincue de débourser ces sommes astronomiques pour vérifier la candida albicans. Merci donc encore de t’être dévoilée, je ne peux que soutenir ton parcours contre la maladie.
    Encore un grand merci donc et au plaisir de lire la suite.

    • Lili says:

      Coucou Charlotte,

      Je te remercie pour ton message et ton témoignage…!
      J’espère de tout coeur que tu te sentiras mieux bientôt et je suis contente que mon message t’encourage (me parle pas de sommes astronomiques, je suis à sec à cause de tous ces tests/traitements…!). Mais la santé n’a pas de prix, non ?

      Je t’embrasse,
      Lili

  59. Hypiness says:

    Coucou Lili ! Merci beaucoup pour ton témoignage ! Je pense qu’il sera utile à certaines personnes, d’ailleurs j’attendais ton retour impatiemment ! Je souffre aussi de maux de ventre très fréquents et comme toi, j’ai appris à vivre avec. Comme tu le dis bien, on peut manger vegan et même « healthy » sans que ce ne le soit totalement. Le sucre est partout et se cache parfois là où on ne l’attend pas.
    J’ai essayé aussi divers moyens de résoudre mes problèmes mais je ne me suis jamais tournée vers une homéopathe et je n’ai jamais pensé au candida. Ce n’est peut-être pas lui qui m’affecte mais je pense que ça vaut le coup que je creuse de ce côté-là.
    N’étant fermée à aucune piste, pourquoi pas essayer le jeûne ;)
    Bravo pour ton courage de témoigner et ton article n’est en rien choquant puisqu’il s’agit d’un chemin vers la guérison !
    Merci pour tous ces liens que je vais commencer à regarder petit à petit !
    Bisous

    • Lili says:

      Coucou Clélia,

      Un grand merci pour ton message !!!
      As-tu déjà essayé d’arrêter le gluten ? Ce pourrait être lui aussi le responsable… En tous cas, je t’encourage à ne pas baisser les bras. Pendant longtemps, j’ai vécu avec jusqu’à me décider à guérir, coûte que coûte (et depuis cet été, j’enchaîne un peu beaucoup de choses, mais je veux guérir !!).

      Je suis de tout coeur avec toi. :)
      Plein de bises,

      Lili

  60. LetterBee says:

    Bonjour,
    J’ai laissé un commentaire sur la page facebook avant même d’avoir fini de lire l’article… tellement, mais tellement !, je me retrouvais dans ce que tu as vécu ! Migraines à gogo (tous les matins à fond. et hop vous reprendrez bien un peu de lamaline ? :/), cystite, fatigue intense, gingivites chroniques, énorme prise de poids, etc etc etc Au quotidien, c’est lourd, pesant, épuisant… J’avais déjà arrêté le gluten pendant un an, je l’ai repris il y a peu… et je vais l’arrêter de nouveau parce que clairement il accentue encore plus mes symptômes. Je suis porteuse du candida albicans, le premier traitement pendant mon premier allaitement ne l’avait pas éradiqué, le second n’avait pas suffit non plus. Je suis très très très tentée de te suivre. Par contre, ça me paraît tellement dur. Je suis une accro de fruits, j’adore ça et j’en mange beaucoup. J’ai l’impression en suivant ton régime que je ne vais vraiment plus rien manger. Déjà qu’en étant végétalienne, on pense souvent que je ne mange rien alors là, j’ai l’impression que ça s’approchera de la vérité. ^^ En même temps, ce n’est plus vivable de vivre en ayant mal ainsi et ayant pour seule solution de me bourrer de cachetons (qui ne fonctionnent même pas vraiment). Bon, courage courage ! On mange pour vivre et non pas on vit pour manger, c’est bien ça ? Alors je récapitule : adieu fruits (ouinnnn), noix (au secours !), gluten (pas grave ! et pourtant j’adore le pain), chocolat (je n’aime pas beaucoup heureusement), moutarde (comment je vais faire ??? sans déc !), vinaigre, café (oh purée, moi qui m’en fait limite des perfusions !), levure (heinnnnn adieu levure de bière sur les salades ??), champignons (je crois que je vais mourir… xD), etc. On a le droit à : des légumes et des légumineuses. Mon mari a peur que je me lance encore à coeur perdu dans une tentative d’aller mieux pour finalement que ça ne fonctionne pas – encore une fois. J’ai déjà essayé tellement de choses. Mais après tout, vu l’état actuel de mon corps et même de mon esprit (je suis fa-ti-guée), je crois que ce passage à un régime alimentaire strict est à tenter. Tant pis si ça ne marche pas, au moins je dois me lancer. Alors merci mille mercis pour cet article éclairant. Si dans quelques semaines je pète le feu, je reviens sur le blog te remercier à nouveau. Bon courage à toi.
    (ah si, question ! Il y a une pomme sur ta photo dans ton saladier. Pourtant, on n’a pas le droit non plus, si ? – éliminés tous les fruits sauf les pommes, à la rigueur je pourrais m’en contenter ^^ accro ? vous avez dit accro ? ;) )
    Amitiés,
    Lydie

    • Lili says:

      Coucou Lydie,

      Je te remercie pour ton message.
      Je me reconnais parfaitement dans tes mots et je veux vraiment t’encourager car vraiment, c’est s’y mettre qui est dur, après ça roule…!

      Non, pas de fruits pendants 3 mois, mais ensuite, tu peux réintroduire les moins sucrés (pommes, poires, fruits rouges). Ensuite, tu peux manger : des légumes (sauf carottes, panais, pommes de terre, courge, patate douce, maïs), des céréales complètes sans gluten (riz, quinoa, sarrasin, millet), des noix (sauf cacahuètes, pistaches, noix de Grenoble), des huiles saines première pression à froid, de la noix de coco et ses dérivés, des graines (sésame, tournesol…), et des légumineuses, et ail/oignon/échalotes/gingembre/curcuma/épices. C’est déjà beaucoup. Je cuisine ainsi depuis plus d’un mois et je ne m’en lasse pas. Je redécouvre les houmous, les salades de lentilles… Et en boisson le lait d’amande à la caroube et cannelle, la chicorée…

      Allez, courage, 3 mois c’est rien dans une vie ! Après, bien sûr, il faudra réintroduire les autres aliments très doucement…

      Des bises !

      Lili

      • Nanie says:

        Personnellement, mon régime anti candida n’est pas exactement le même que le tien Lili : la naturopathe m’a accordé un ou deux fruits par jour au maximum, et ce dès le début du régime, afin que ce ne soit pas trop contraignant. Ensuite, je n’avais pas droit à l’oignon, la tomate, les blettes/épinards… mais les pommes de terre, carottes, tout ça, je pouvais en quantité limitée. Et à fond les amandes, noix du Brésil et noix de cajou mais pas les autres oléagineux ; la noix de coco et l’ail à fond aussi… Après, ton régime fera peut-être effet plus rapidement que le mien (4 mois de régime anti candida et maintenant que je n’ai plus de candidose, le régime a été légèrement modifié pour réintégrer un peu plus de choses, à suivre encore pendant 4 mois env., avant de pouvoir, si tout va bien, remanger de tout) . As-tu des compléments alimentaires à prendre également ? Je ne sais plus si tu l’as marqué dans ton article…

        • Lili says:

          Mmmm, c’est vraiment très étrange… En gros rien à voir mon régime quoi !! J’espère que le miens marchera tout aussi bien. ;) Oui, j’ai des compléments aussi. ^^

      • LetterBee says:

        Bonjour Lili,

        Tout d’abord, je tiens à te remercier et aussi à t’envoyer toute mon admiration. Tu as répondu à tous les messages laissés ! De façon personnelle et agréable (bon, ceux qui te suivent ne seront pas étonnés de ta gentillesse), c’est impressionnant !

        Puis-je abuser en te posant encore quelques questions ? (j’ai l’impression d’être un boulet !^^ »)

        Depuis que j’ai lu ton message, 3 jours et demi exactement, j’ai donc commencé le régime sans sucres ! Si, si, j’ai tenu ! Même hier quand mon fils est revenu d’un anniversaire avec des bonbons (et pourtant il y avait des dragibus !) J’ai fait du humous, du pâté (végétal), et plein de légumes (bon, ça c’est déjà une habitude). Le matin, c’est galettes de riz et purée de sésame complet. Par contre, plusieurs questions me taraudent encore ^^ :
        – est-ce que tu prends un médicament en suivant ce régime ? Lorsque j’avais tenté d’éradiquer le candida, j’avais pris de l’epp mais également du fongizone. Tu ne prends que de l’epp ?
        – A t-on le droit de manger du tofu ? Tu n’en parles pas, peut-être n’es-tu pas une consommatrice de tofu en fait ? Ou est-ce interdit ?

        Et juste parce que tu ne les as pas cité, je me permets de te donner ce conseil (mais peut-être le sais-tu déjà) le candida albicans n’aime pas les aliments lacto-fermentés. Si avec ce régime sans sucres nous n’avons pas le droit, certainement, aux carottes lacto-fermentées, on doit pouvoir se régaler de chou cru lacto-fermenté. Avec mon mari et mes enfants, tous les ans à cette période nous commençons à acheter notre pot de choucroute crue hebdomadaire au magasin bio. Avec vinaigrette (bon, pour nous ce sera de l’huile d’olive seulement ;) ) et des graines, miam !!! D’ailleurs, le magasin bio en reçoit à partir de la semaine prochaine ! Nous avons hâte ! Voilà, c’était mon petit aparté « au cas où ».

        Est-ce que le régime sans sucres à changer quelque chose chez moi en quatre jours seulement ? Je n’ai pas encore plus d’énergie en journée mais par contre, je dooooooooors énormément. Couchée très tôt, levée plus tard, j’ai seulement une période d’insomnie en cours de nuit, mais je dors déjà tellement plus et mieux que d’habitude.

        Je t’embrasse,

        Lydie

        • Lili says:

          Coucou Lydie,

          Je te remercie pour ton message ! :D
          Oui, j’ai mis plusieurs jours mais j’ai répondu à tout le monde… J’avoue que je m’épate moi-même, haha. ;) Mais c’est que chaque message est tellement intéressant, touchant… comment faire autrement ? Comme le tiens, qui me fait très plaisir, d’autant plus que je me posais des questions sur la lacto-fermentation… A moi la choucroute, youhoooo ! ^^ Merci de ce tuyau !!! :D

          Bravo à toi pour ce début de régime sans sucre, respect ! ^^ Tu vas y arriver, j’en suis certaine ! :D On a les mêmes petit déjeuner, hihi. :) Je rajoute aussi quelques noisettes grillées et un yaourt au soja, ainsi qu’une boisson à base de lait végétal, cannelle et caroube. :) Le soja, c’est donc permis, oui, s’il n’est pas OGM et avec modération. Et du coup, le tofu lacto-fermenté c’est encore mieux. ^^ En fait, notre régime ressemble beaucoup au régime hypotoxique que je vais ensuite adopter sur le long terme. :)

          Pour les compléments, je prends beaucoup de curcuma, gingembre, ail, cannelle, origan… Je bois beaucoup d’infusions et je prends des HE (arbre à thé, cannelle, romarin…). Par ailleurs je prends de l’EPP oui mais aussi de la glutamine pour mes intestins poreux. Mon homéo a préféré ne pas me donner des médicaments, elle pense qu’avec des plantes, épices & co. ça va le faire, à voir donc… ;)

          La fatigue, je pense que c’est normal, moi-même je me sens fatiguée à vrai dire. Mais c’est le candida qui appelle le sucre et qui veut nous jouer des tours… Par contre, avant, je souffrais d’insomnies, et depuis, plus rien… Je dors comme un bébé. Je prends cette période comme une période de trêve, où je prends plus de temps pour moi, pour méditer, pour lire… Je pense que c’est important. En fait, ce régime, c’est un autre mode de vie, tout simplement. Ce candida, c’est mon corps qui me dit « stop », « aime-toi », « ménage-toi »… et je vais l’écouter. :)

          Je t’embrasse bien fort,

          Lili

  61. Gwen says:

    Je suis loin d’être à ton stade de souffrance, mais j’ai souvent des problèmes de digestion, aléatoire (un même repas pris à différents jours ne me fera pas le même effet), plus présents quand je travaille. J’ai abandonné les cachets donnés par le médecin car ça ne change rien au fait que les douleurs reviennent. J’ai juste moins mal depuis que j’ai abandonné le lactose. En revanche, le passage à l’alimentation végétalienne semble plus difficile pour mon compagnon qui a l’air de ne pas supporter notre nouvel apport en fibres (même après un an).

    Je crois que l’important c’est d’être bien dans son corps alors si tu as trouvé ta voie en éliminant le sucre, tant mieux ! C’est bien d’avoir partagé ton parcours, c’est enrichissant et en tous cas, personnellement, ça m’invite à réfléchir une nouvelle fois à ce que je mets dans mon assiette. C’est vrai que cela surprend toujours un peu quand on parle d’éliminer le sucre, mais il faut tout de même avouer que ça a un côté addictif dont il faudrait peut-être se méfier.

    Mais je suis un peu triste car je sais que je ne vais plus trouver de dessert sur ton blog alors que je suis encore une droguée au sucre. :p Même si depuis que je suis végétalienne, j’avoue un amour grandissant pour les saveurs plus salées (mais pas par le sel, que j’utilise très peu – dans mes recettes publiées je mets souvent sel, poivre au goût, mais je n’utilise personnellement pas le 1er, ce que me reproche parfois mes convives).

    Bref, plein de digressions, un commentaire à rallonge, pour te remercier de ce partage, de cette confiance que tu nous témoignes en te dévoilant.

    Bises !

    • Lili says:

      Coucou Gwen,

      Je te remercie pour ton gentil message !
      Déjà, sois rassurée : il y a PLEIN de desserts vegan sur mon blog déjà, c’est la majorité, et je pense que tu as de quoi faire pour un bon bout de temps… ;)

      Pour ton conjoint, certains ont les intestins plus fragiles que d’autres et il ne faut pas forcer, au risque de les rendre encore plus fragiles…

      Comme tu dis, le sucre rend accro, et il faut s’en méfier, sans pour autant le diaboliser. Il est important de privilégier les produits non transformés, brut… Revenir à la nature… Comme en camping, héhé. ;)

      Merci encore, je t’embrasse,

      Lili

  62. Nanie says:

    Lili, tu n’es pas seule : il se trouve que moi aussi je souffre du candida albicans ! Je suis allée voir une naturopathe début juin pour mes douleurs aux deux pieds dont je n’arrive pas à me débarrasser depuis 5 ans, et elle m’a diagnostiqué une candidose ! Alors, là, quand j’ai vu ton article, je me suis dit : « Quelle coïncidence ! ». Si cela peut ta rassurer, oui, le régime est long et très contraignant mais après 4 mois de régime et de traitement par les plantes, ma candidose a enfin disparu (je l’ai su la semaine dernière). Le chemin est encore long, car maintenant il faut réparer la paroi intestinale et, même si le régime est un poil moins strict (je peux réintégrer un peu de sucres naturels, certains légumes interdits…), il faut y aller doucement car le candida peut encore revenir à ce stade. En revanche, ma naturopathe m’a dit qu’une fois les intestins bien remis en forme, le risque qu’une candidose revienne est quand même très limité : il faudrait vraiment manger n’importe quoi à longueur de temps, ou alors avoir un gros coup de stress. Elle m’a dit que si on est très stressée pour une raison quelconque, la candidose peut revenir en 36 heures, c’est dire l’importance du stress sur la santé… Et moi qui suis une hyper angoissée de nature, j’ai dû faire de gros efforts pour apprendre à me détendre et à lâcher prise. Tout cela est difficile, beaucoup de remise en question, etc, mais au final, je ne suis pas mécontente d’avoir eu cette foutue candidose, car cela m’a donc forcée à me détendre et à revoir toute mon alimentation, qui ne me semblait pourtant pas si mal. Comme quoi ;) Je sais que dorénavant, je sucrerai moins mes desserts par exemple, et je consommerai moins de gluten également. Et à l’heure actuelle, je me sens nettement mieux qu’il y a encore quelques mois, sur le plan intestinal mais aussi de la forme, je me sens plus énergique et plus gaie (il paraît que le gluten peut donner un sentiment de déprime). Bref, je te souhaite bon courage et si tu veux en parler, que tu as des questions, n’hésite pas à me contacter surtout. Sur ce, je file partager ton article sur ma page Facebook ! ^^

    • Lili says:

      Coucou,

      Mais je te connais toi ! ;) Je publie tes articles le matin via Végémiam. :D Tu ne peux pas savoir comme ton message me fait du bien, un bien fou même !!! Je me sens moins seule et surtout, c’est agréable de lire qu’on peut s’en sortir !!!
      Comme toi, je suis une angoissée et je pense que c’est ça qui me bouffe le plus… Je dois vraiment remettre tout en question et en place… Dernièrement, j’ai commencé à méditer, à mieux respirer… Merci pour ton témoignage qui m’encourage !!!
      Je t’embrasse,
      Lili

      • Nanie says:

        Ah oui, en effet, je suis bien sur Végémiam ^^ Oui, on peut s’en sortir, il faut juste s’armer de beaucoup de courage et de patience ;) Et comme dit, je ne suis pas encore complètement rétablie, il y a encore du chemin à faire… mais bon, on ne se démotive pas et on avance ! ;) Moi aussi ça me fait du bien de savoir que je ne suis pas seule. ^^ Bisous ! (Au cas où, mon profil Facebook c’est Stéphanie Faustin)

  63. Amelieetsesplats says:

    Bonjour Lili,
    Je te tenais à te remercier pour ce partage. Je suis contente pour toi que tu as enfin eu une réponse sur ce qui te rendait malade depuis des années. Cela n’a pas dû être évident pour toi de changer ton alimentation ainsi que d’effectuer la période de jeûne. Personnellement je suis très intéressée par les biens faits du jeûne mais pour le moment je n’ai pas réussi à tenir au-delà d’une journée. Toi tu as fait 6 jours, je te tire mon chapeau, bravo!! Après avoir lu ton article, je vais vraiment faire attention à la quantité de sucre dans les produits que j’achète.

    • églantine says:

      Un premier jeûne ne se pratique pas en solo ni de n’importe quelle façon!
      C’est très facile, et surprenant mais il faut un bon coach. Et l’idéal est de le faire en groupe et loin de chez soi. Il y a une fédération française de jeûne et randonnée FFJR. Renseignez vous.
      Meilleure santé!

      • Lili says:

        Un jeûne de 2/3 jours, sur un corps sain, un jeûne hygiéniste donc et non thérapeutique, bien sûr que si…! Il faut arrêter de prendre des pincettes avec tout…!

    • Lili says:

      Merci Amélie pour ton message !
      Je suis ton blog via Végémiam, que j’ai co-fondé, et j’aime beaucoup tes partages. Alors ton message me touche, merci ! :)
      Une journée c’est déjà énorme !! En fait, ce sont les 3 premiers jours les plus difficiles, après, on s’y fait. :)
      Je t’embrasse,
      Lili

  64. Rose says:

    Un énorme merci pour ton partage Lili. Je dois filer mais tenais malgré tout à te laisser un mot pour t’encourager, te féliciter et te remercier. Je suis sure que ton article va servir à beaucoup et moi la première.

    Je t’embrasse !

    Rose

  65. pampleluneh says:

    Merci beaucoup pour ce partage très intéressant. Je constate actuellement la même chose : nous évoluons chacun petit à petit. Et quand on regarde en arrière, on se rend compte du chemin parcouru et on est parfois étonné d’en être arrivé là. Bref, j’ai beaucoup aimé ton texte, c’est très inspirant ! A bientôt !

  66. Karen says:

    BRAVO ! Merci pour cet article qui va sans doute éclairer plein de gens qui ont ce même problème. Je suis sûre que le sucre raffiné n’est pas inoffensif qu’on gagnerai tous à réduire notre consommation.

    J’ai du faire mes courses en supermarché pendant les vacances, d’habitude je vais en mag bio et chez le maraicher et effectivement quand on lit les étiquettes on n’achète plus grand chose :S

    Bisous et courage !

    • Lili says:

      Coucou Karen,

      Merci pour ton message !

      Comme toi, j’ai dû aller en grande surface récemment et waou… J’étais non seulement perdue face à tant de rayons, mais en plus dégoûtée à la lecture des étiquettes…!

      Je t’embrasse,
      Lili

  67. la team chacha says:

    Oh la la ma Lili, ce n’ est rien ! Moi qui m’ attendais au pire, genre « Je mange des petites poules en cachette » ou « Voilà, je déstocke mes recettes à base de cochon parce que j’ adoooore ça »
    J’ ai réussi à avancer avec ceci dans la tête : « Prendre soin de soi avant de prendre soin des autres ». Cela n’ exclue pas les autres, mais on doit d’ abord être doux avec nous-même.
    Ton témoignage est sincère, et cette franchise doit aujourd’ hui te libérer, et ton ventre doit être tout plat après avoir destressé ! ;)
    Plein de gros bisous, et à très vite.

    • Lili says:

      Coucou Chacha,

      Tu as vraiment le don de me faire rire, toi, tu sais…!!! ;)
      Merci pour ton message, ton suivi et tes mots. :)

      Plein de gros bisous,
      Lili

  68. Mily Poissone says:

    Merci pour le partage Lili.
    C’est un super article, qui me parle beaucoup, forcément. On m’a diagnostiqué une candidose en janvier, et j’ai commencé à la combattre en février. Bravo pour ta réaction ! Quand on m’a annoncé le régime ultra strict que j’allais devoir suivre, ça a été de mon côté un gros coup de massue, gourmande comme je suis, mais une fois qu’on commence et qu’on en ressent les bienfaits, on ne revient pas (ou peu…) en arrière. Alors au début, on galère un peu niveau cuisine, mais ça vient vite, et ça permet d’être encore plus créatif. J’ai d’ailleurs hâte que tu nous proposes de succulentes recettes.
    Tu as tout mon soutien et je t’envoie plein de courage, on va finir pas l’avoir cette saloperie de candidose ! Et si tu veux en discuter en privée, n’hésite pas ;) Prends bien soin de toi. Bises.

    • Lili says:

      Coucou Mily,

      Merci pour ton message et ton partage. :)
      Je me retrouve tout à fait dans tes mots !
      Au début, c’est dur. J’avoue que j’étais pas bien pendant plusieurs jours. Mais ensuite, je suis même réussie à m’éclater à nouveau en cuisine. Rien de tel qu’un nouveau challenge pour booster ma créativité ! ;)

      Bon courage avec ton candida. :)
      Bises,

      Lili

  69. Olivia says:

    Coucou Lili :)
    Comme Rose, 1er réflexe ce matin en arrivant au boulot : direction le blog de Lili ! (j’avais même un sms d’Anna à 8h45 : « ça y est, tu as lu Lili ? »)
    Je ne suis pas du tout étonnée que tu aies géré ça d’une main de maître.
    Rien de choquant dans ton article, tu te livres à nous et nous t’en remercions. Cru, sans sucre… que l’on soit capable ou pas de suivre ce genre d’alimentation, je pense qu’on est à peu près tous d’accord pour dire que c’est bénéfique pour le corps d’aller dans cette direction.
    De plus, parler du candida albicans permettra à certains de le déceler plus rapidement.
    Concernant le jeûne, je ne suis pas étonnée non plus que cela t’aie fait le plus grand bien, avec Anna nous y pensons depuis un moment (Anna pour ses migraines, et moi pour mes problèmes de peau…), mais dur dur de se lancer dans un jeûne d’une semaine lorsque l’on va au boulot la journée… Alors si tu veux organiser des séjours de jeûne, on est in !!!!!!! ^^
    Gros bisous ♥

    • Lili says:

      Coucou Olivia,

      Je te remercie pour ton message qui m’a bien fait sourire. Vous êtes trop mignonnes toutes les deux, vraiment ! <3

      J'espère que vous parviendrez à trouver le courage de faire ce jeûne. Je l'ai fait en partie en groupe, dans la nature, c'était fabuleux. Revenue à la maison, seule, c'était bien plus dur...!

      Je t'embrasse bien bien fort,

      Lili

  70. Valérie says:

    Très intéressant ! Les témoignages de ce type sont toujours utiles.
    Je ne soupçonnais pas l’existence du Candida Albicans. En tout cas je suis bien contente pour toi que tu aies enfin une solution à ce mal !
    Je vais consulter tes liens. :)

  71. Pomaufour says:

    Salut Lili,

    Je tenais à te faire un retour sur ton super article. Déjà, pour te rassurer /: aucun de tes lecteurs n’est parti en courant (en tout cas, pas moi !). Ensuite, parce que je l’ai trouvé très émouvant, courageux et plein d’intérêt et d’espoir ; pour les personnes qui seraient éventuellement concernées par le même problème de santé que toi.

    Je dois dire avant tout que je suis contente que tu aies pu enfin identifier la cause de tes nombreuses souffrances, au bout de tant d’années. C’est plus facile et légitime de se battre contre un ennemi connu ! Ça apaise aussi le mental de pouvoir mettre un nom sous une constellation de symptômes, de savoir qu’on est pas dingue, que ça se soigne, même s’il faudra du temps et de la pugnacité. Je comprends d’autant mieux ton ressenti et ton besoin d’extérioriser cette partie de toi car moi aussi je suis atteinte d’une maladie. À une toute autre échelle cependant, il s’agit d’une maladie génétique orpheline (donc, clairement il s’agit d’un ennemi non identifié !) qui affecte mes muscles, mes os, mes nerfs et mes tendons. Et par voie de conséquence, mon système digestif. Ce qui m’oblige à faire extrêmement attention à mon alimentation quotidienne. J’ai 28 ans (ton âge, il me semble) et il n’est pas toujours évident de vivre avec ce « quelque chose en plus » qu’en on est dans la force de l’âge. On est censé être en pleine santé, dévorer la vie et ses produits industriels à pleines dents. Du petit bout de leur lorgnette, les autres, les amis, les proches ont parfois du mal à comprendre ; « mais ce n’est pas un plat de pâtes qui va faire que…quand même ? » Ou « ce carreau de chocolat est minuscule, ça devrait aller hein ?! ». Et bien non, parfois on a pas le choix, la santé s’exprime à travers l’état de notre corps.

    Alors avec ce genre d’article, non seulement tu te réhabilites toi-même à tes propres yeux, ce qui est très important pour l’estime de soi. Mais en plus, tu expliques les choses, tu vulgarises, tu dédramatises. Les gens pourront trouver du réconfort dans tes paroles et comprendre aussi pourquoi Lili ne propose plus de recettes de cookies au chocolat. Lili n’est pas moins gourmande, au contraire peut-être même plus puisqu’elle a découvert de nouveaux horizons culinaires pour pallier au sucre. Lili n’a pas sombrée au cœur de la Secte des Anti Sucre, sous les sermons d’un ayatollah gratiné. Lili est toujours là, plus rayonnante que jamais et en meilleure adéquation avec son corps et son esprit, et désormais ses chers lecteurs ;) Que cette bienveillance colle à tes pas !

    Bravo pour ton courage, pour la bataille menée et celles qui restent à venir et régale toi de ces nouvelles choses que tu découvres. Nourris de même ton esprit ! Et si tu cherches des copains / copines pour jeûner le temps d’un WE, je veux bien me porter volontaire !

    A bientôt, des bises (et hâte de découvrir ce pâté de lentilles dont tu nous parles si bien !)

    Pomaufour

    • Lili says:

      Coucou,

      Je reste sans voix… Ton message, ton énergie… raisonnent en moi !! Quel texte, tu as une vraie plume, toi, non ? En tous les cas, tes paroles sont du miel pour moi, un vrai baume au coeur, vraiment…! Tu as exprimé certaines choses que je n’ai pas réussi à faire dans mon article, alors pour ça, déjà, merci.

      Merci aussi de me comprendre, de me soutenir. Merci d’avoir partagé un bout de toi, toi aussi… Merci pour ta confiance.

      Je t’embrasse très très fort,
      Lili

  72. Laurence PHILIPPE says:

    Coucou Lili,
    Un grand bravo pour ton article car j’imagine bien le courage qu’il t’a fallu pour te dévoiler autant.
    Je savais que notre alimentation avait un impact important sur notre santé mais plus je me documente et plus je me rend compte que c’est énorme.
    Je suis sûre que tu es sur le chemin de la guérison et que celui-ci va t’amener plein de belles découvertes.
    Je suis migraineuse et je n’ai toujours pas trouvé le moyen de guérir, un neurologue m’a même dit : vous êtes née comme ça, c’est comme ça on n’y peut rien, prenez des anti-migraineux.
    J’ai mangé à 90 % cru pendant 4 mois avec très peu de sucre et j’ai eu beaucoup moins de migraines et puis l’été est arrivé avec les voyages, les amis, les invitations j’ai fait quelques écarts et petit à petit j’ai remangé cuit puis j’ai refait des patisseries…résultat : j’ai retrouvé mes migraines et les quelques kilos que j’avais perdus. Tout ça pour dire que les bonnes habitudes pour moi sont faciles à prendre (je suis assez radicale) mais qu’elles sont aussi très facile à perdre (je ne dois pas céder à la tentation même une fois).
    Chacun sa voie l’important est de trouver celle qui nous correspond.
    Merci beaucoup pour les liens en fin de ton article, ils doivent être passionnants.
    Je te souhaite un très beau chemin vers la guérison et peut être un jeune ensemble un de ces jours. je t’embrasse.

    • Lili says:

      Coucou Laurence,

      Merci pour ton message !
      Je ne savais pas que tu souffrais de migraines…!!! Le sucre y joue un rôle important, paraît-il ? Je ne supporte plus les discours médicaux du type : « c’est comme ça, on peut rien ». Non… Vous ne trouvez rien, et ça n’en fait pas une fatalité pour autant !!!
      J’espère que tu retrouveras le chemin d’une meilleure alimentation alors… Comme toi, je suis assez radicale… J’espère maintenir le cap !!
      A bientôt,

      Lili

  73. Sabine B says:

    Bonjour Lili,

    depuis des mois que je suis ton blog pour m’accompagner dans ma transition végéta*ienne, je n’aurais jamais imaginé tout ce que tu décris. Comme quoi, la vision des autres est toujours tellement parcellaire.

    En tout cas, merci pour ce témoignage, tant mieux si ton chemin de vie t’apporte de quoi te sentir mieux, et certaines de tes descriptions me donnent le doute (j’ai un foie capricieux et une tendance anémique moi aussi) donc une piste à creuser en ce qui me concerne.

    Bien sûr, de l’extérieur, ça paraît « fou » de supprimer les sucres, en même temps, pour quelqu’un qui est devenue végéta*ien, c’est difficile de dire, jamais je n’y viendrai je trouve…

    Bonne route à toi, et hâte de retrouver tes recettes healthy!

    Sabine

    • Lili says:

      Coucou Sabine,

      Je te remercie pour ton message !
      C’est vrai qu’on ne sait rarement ce qui se « cache » derrière les écrans, ou derrière un sourire, parfois, même…
      Bonne route à toi aussi, j’espère que tu trouveras d’où viennent tes troubles…
      Je t’embrasse,

      Lili

  74. StellaCuisine says:

    Ma belle, j’imagine combien il a été difficile de sortir cet article, mais tu fais bien. Car tu portes haut et fort tes idées, et en plus, cet article fera sûrement avancer les personnes qui comme toi, souffrent sans savoir depuis des années.
    Je t’admire <3

  75. Manon says:

    Il est très très bien cet article :) Rien de choquant vraiment! Et je veux bien faire des weekends de jeunes et randonnées, qui sait peut être dans quelques mois lorsque j’irais sur Aix. Par contre arrêter le sucre des fruits je crois que j’en suis pas prête! Je sens que tes prochaines recettes vont énormément me plaire!!!! Merci pour ton partage très opositif… =)

  76. Ma Végétable says:

    Bravo Lili ! Tu as du courage !
    Je sais par expérience que c’est difficile, je suis en partie passée par là moi aussi. Des infections urinaires à répétition, qui m’ont fait consulté des urologues sans effet, m’ont conduite à consulter une naturopathe et le verdict était le même : c’était le candida !
    3 mois sans gluten, sans sucres et sans produits laitiers (je n’étais pas végane à l’époque). Ce fut dur, j’étais une vraie droguée du sucre. Mais au bout d’un mois, la nécessité du sucre a disparu, et je me sentais beaucoup mieux !
    Lire ton article aujourd’hui me fait me dire que je ferais peut-être bien de me remettre à cette façon de manger, car je sens de nouveau que j’ai du mal à me passer de sucre !

    • Lili says:

      Coucou,

      Je te remercie pour ton message ! J’étais loin de m’imaginer que tu avais vécu quelque chose de similaire…! Merci donc pour ton partage, très encourageant !!!

      Je t’embrasse,
      Lili

  77. Labiche says:

    Bonjour.

    J’ai lu avec intérêt votre article. Je suis en train de lire « le charme discret de l’intestin » qui m’ouvre déjà les yeux. Chaque jour je me dis « un jour je n’aurai plus mal au ventre » ou du moins je saurai pourquoi…
    Pouvez-vous nous conseiller le médecin qui vous a diagnostiquer ?
    Merci pour votre témoignage/éclairage…
    Elodie

    • Lili says:

      Bonjour Elodie,

      Je te comprends… Et j’espère de tout coeur que tu vas aller mieux !!
      Je n’ai pas le droit d’écrire des noms de médecin sur Internet, aussi, je t’invite à m’envoyer un mail directement, si tu vis vers Marseille/Aix, pour que je te donne ses coordonnées.
      Bises,

      Lili

      • Ophélie says:

        Bonjour et MERCI Lili,

        Pour ta transparence, ton courage, et ta générosité.
        Je pense être atteinte de Candidose depuis un bout de temps, et j’apprécie tout le soutien que ton article apporte.
        J’aimerais bien, si possible, que tu m’envoies par mail le nom des médecins, habitant dans le coin, j’aimerais être diagnostiquée pour être certaine. (même si les liens sont évidents entre symptômes et cause…)

        Mille merci, et mille bisous ! Courage à toi !

    • églantine says:

      N’importe quel generaliste peut prescrire une prise de sang pour recherche de candida. ( À noter qu’ils sont toujours présents dans l’intestin, mais c’est leur prolifération excessive qui pose problème; favorisée par l’excès de sucre)
      Bonne continuation.
      Eglantine.

  78. Amandine-Rachel says:

    Bonjour Lili,
    Bravo! Quel courage!! Et quelle générosité! Tu es si généreuse de partager tout ça!
    Tu es un modèle pour moi (bon, ça fait un peu groupie mais tant pis…! :-D ). Ça faisait (trop) longtemps que je n’étais pas venu sur ton site, et suite à ton teasing sur FB, moi aussi, une fois rentrée de l’école pour emmener ma fille, je me connecte, vite vite!! « auvertaveclili »… C’est un plaisir de te connaître un peu plus, nous ne nous connaissons pas, mais tu as une place dans mon coeur, c’est grâce à toi que j’ai eu « THE » déclic de m’afficher VG et de le promouvoir autour de moi, grâce à ton article sur ton mariage Vegan.

    Tu m’impressionnes, j’imagine un peu à quel point les troubles digestifs empoisonnent la vie, j’en ai eu, mais seulement pendant ma grossesse (donc rien à voir, ce n’était qu’un échantillon de ce que tu subis)… Perdre l’appétit à cause des nausées, des brulures d’estomac… C’est dur d’autant plus quand on est passionnées de cuisine, ça devient plus que simplement « perdre l’appétit », c’est perdre le goût, l’envie de manger, le goût des aliments, et presque le goût de la vie…

    C’est tellement beau de voir comment tu réussis à surmonter toutes ces épreuves.
    Tu es une belle source d’inspiration, une si belle personne !

    Amandine -Rachel
    (quetedeconscience sur IG, on s’est vu en Janvier 2015, après un cours de Melle Pigut sur Paris)

    ps : Je crois que tu peux y aller pour organiser des randos jeûne, on est pas encore copines, mais moi aussi je m’inscris !!

    • Lili says:

      Coucou Amandine,

      Je me souviens bien de toi, comment oublier ce visage pétillant ? :) Tu es un petit soleil. :)
      Merci pour ton message qui me touche beaucoup, je suis tellement heureuse de te lire. :) Merci pour ton soutien, tes doux mots aussi…
      Bon, va falloir que je pense à ce week-end (mais vu comment fonctionne la France, je pense que côté règlements, sécurité, etc. cela va être très/trop compliqué… mais projet à garder en tête !!). ;)
      Plein de bises,
      Lili

  79. Fanny says:

    Oh la la merci pour cet article ! Merci de t’être dévoilée et de parler de cette drogue douce qu’est le sucre. Je suis persuadée qu’elle est une des premières causes de nombreuses maladies modernes, et tu ne fais que le confirmer. Et puis, ce cheminement spirituel, cette reconnexion à toi me fait sourire tendrement, c’est tellement important ! J’ai aussi appris à être présente et connectée à mon corps et mon esprit bien plus qu’avant, je vis en douceur maintenant et quel bonheur :-) Belle journée et à bientôt ici, où je suis certaine de retrouver très prochainement de supers nouvelles recettes sans sucre !
    Fanny

    • Lili says:

      Coucou Fanny,

      Je te remercie pour ton message !
      C’est tout à fait ça… Le sucre… Quel fléau !!!
      Et comme tu dis, être présente, connectée… c’est primordial ! ;)
      Je t’embrasse,
      Lili

  80. Jessica says:

    Bonjour Lili !
    Super article !!! Tu n’avais vraiment pas de raison d’avoir peur de le poster car on est si nombreux dans le même cas (sans le savoir).
    Personnellement ça fait 2 ans (depuis mon végétaR/Lisme) que je me suis auto-diagnostiqué une candidose et pourtant j’ai peu agit contre.
    Car c’est trop contraignant.
    Puis un jour j’ai lu un article ou un commentaire de forum qui disait que c’était inutile de s’infliger un régime aussi difficile car une fois arrêté, tout reviendrait. Par contre faire que une cure de lapacho régulièrement serait miraculeux. Et je suis assez d’accord ! Le lapacho seul est un petit miracle selon moi. Enfin bon forcément il faut penser à réduire au maximum les sucres raffinés.
    Bref voici ma petite expérience.
    En tout cas, je me réjouis d’avance car tu pourras probablement proposer de plus en plus de recettes « sucrées » mais sans mauvais sucre.
    Chose que j’ai du mal à faire par moi même.
    A part les dattes (car personnellement j’estime qu’un régime sans fruits n’est pas raisonnable) je n’ai pas trouvé de sucrant sain. Les dattes étant les seuls fruits secs qui ne me causent pas de soucis intestinaux…
    Alle, en route pour une flore intestinale en béton ! ;-)

    • Lili says:

      Coucou Jessica,

      Merci pour ton message !
      Oui, c’est fou le nombre de personnes atteintes, en souffrance… et qui ignorent l’origine de leurs maux !!!

      Je comprends ce que tu dis, néanmoins, après avoir fait de nombreuses recherches sur le sujet, il me semble que 3 mois de régime strict c’est le minimum si on veut vraiment s’en sortir… Et ce n’est pas si contraignant que ça, vraiment, il faut juste avoir des idées. :)

      Merci pour ton retour en tous cas, et en route, comme tu dis. ;) Et vive le lapacho aussi. ^^

      Bises,
      Lili

      • Ophélie says:

        Coucou Lili,
        Je réagis à ta réponse : c’est contraignant, surtout quand on est encore étudiante, entourée d’étudiants qui mangent que des sucreries et produits raffinés;…

        Comptes tu poster tes recettes anti candida ? Je serais vraiment preneuse !

        Un grand merci encore <3

        • Lili says:

          C’est contraignant en société oui…
          Et oui, comme mon blog est le reflet de ce que je mange, les recettes postées depuis mon article, et un peu avant, sont/seront candida friendly. ;)
          Bises,
          Lili

  81. Delphine says:

    Cet article tombe vraiment à pic pour moi !
    J’enchaine mycoses, cystites, surpoids, fatigue et brûlures d’estomac depuis des années.
    Il y a 1 an, je suis devenue végétarienne et j’ai découvert ton blog. Il y a 1 semaine, j’ai arrêté le café et commencé à limiter le sucre pour toute ma famille et je découvre ton billet !
    Il faut croire que mon corps m’a gentiment guidé dans la bonne voie et que ton site me conforte dans mes choix et me souffle l’inspiration pour mieux m’alimenter :)
    Merci de ton partage <3

    • Lili says:

      Coucou Delphine,

      Olala, mais tu as bel et bien les symptômes d’un candida albicans toi…!!! Je te conseille de bien te renseigner, je crois qu’en effet, ton corps t’a guidé chez moi hier matin… ;)
      Je te souhaite plein de courage !!
      De tout coeur avec toi, bises, Lili

      • Delphine says:

        Merci Lili ;)

        Mon corps me réclame à cor(ps) et à cri un jeune depuis quelques mois … mais j’allaite ma Lulu … alors je vais devoir prendre mon mal en patience !
        Mais la suppression du sucre, ça, je peux tenter dès maintenant ! Mais ça va être horriblement duuuuuur !!!

        • Lili says:

          Bon courage Delphine ! :) Ton corps sait… Mais oui, un peu de patience, effectivement. :) Tu peux y arriver ! ^^
          Plein de bises à toi et ta Lulu,
          Lili

  82. Loetitia Cuisine says:

    Chère Lili,
    Je ne vois vraiment pas pourquoi ton article devrait être choquant. Je suis partisane du fait qu’on ne devrait jamais prendre un cachet là où on pourrait changer son alimentation. Tu as réussi non pas à vaincre le mal dont tu souffres mais à vivre avec et amande sur le pâté de lentilles tu l’as fait avec toute la joie et le positivisme qu’on te connaît. Tu es exceptionnelle et tu vas continuer à faire des choses exceptionnelles. Et puis si tu organises des week-end jeûne et randonnée je viendrais volontiers ! Gros bisous ma belle !!!

    • Lili says:

      Coucou ma jolie,

      Une fois de plus, merci pour tes encouragements, ton soutien… qui comptent beaucoup pour moi !!! ^^ Haha, avec l’amande et le pâté, tu parles à mon coeur… ;)
      Mille mercis ! <3

      Avec mes plus grosses bises,
      Lili

  83. MamanKoala says:

    Coucou lili,
    Tu nous dévoiles bcp de ta vie perso, c’est énorme.
    Merci bcp pour ce partage, ton témoignage sur le candida albican.
    Je te souhaite un bon retablissement, de bonnes retrouvailles avec ton corps et merci encore.
    Aline qui te lisait en cachette

  84. Sylvie says:

    Super article, merci beaucoup à toi!
    Ca fait un bon moment déjà que je sais que le sucre est vraiment néfaste… mais là je comprends mieux! Ca m’encourage à m’orienter sur une alimentation vraiment « nature » et respectueuse, en bref, revenir aux origines.
    Actuellement je ne peux pas me permettre le jeûne car je suis enceinte mais dès l’allaitement terminé, c’est à méditer :-)
    Cependant cet article tombe à pic car enceinte je culpabilise encore plus que d’habitude à manger qqch de sucré, pour la santé du bébé!… Je vais m’en inspirer pour rééquilibrer mon alimentation et réfléchir à deux fois avant de me diriger vers un aliment sucré!
    Merci!!! Belle journée à toi!!!
    Sylvie

    • Lili says:

      Coucou Sylvie,
      L’alimentation moderne est catastrophique, on ne sait plus quoi manger…! Je pense, effectivement, que revenir à du simple, du basique… c’est mieux pour tout le monde, et ton bébé aussi. :)
      Merci pour ton message et à bientôt,
      Lili

  85. jeanne says:

    Bonjour Lili
    on ne se connaît pas, juste par le net car
    je te suis depuis un moment sur instagram et j’avoue que tu es dans mes profils preferés!
    Lire ce matin ton article a résonné en moi comme qqch de déjà vu, car tu es la 2eme personne à parler de cela en l’espace de 8 jours dans mon entourage. Une de mes copines a detectė également cette maladie chez elle cet été, elle suit comme toi un régime très strict. Son ami également car malheureusement cela fait partie des MST.
    je te souhaite une belle route, beaucoup de courage mais là dessus je ne me fais pas de soucis car tu es très positive et tu gardes le sourire. Chapeau! Cela doit être un vrai combat difficile à mener et tu as l’air de le mener de front. Merci en tout cas de nous faire partager cela, également tes recettes et ces remèdes pour préserver son corps.
    Encore bravo. Je t’embrasse. Jeanne

    • Lili says:

      Coucou Jeanne,

      Merci pour ton message. :)
      Alors, juste pour préciser : une mycose se transmet, oui, mais ce n’est pas un candida albicans, c’est une manifestation de candidose. Certains n’ont pas de mycoses, pas à ce niveau là en tous cas… Moi, j’ai surtout une mycose digestive, qui ne se transmet pas, donc… Mais parfois, comme ton amie, on peut avoir une mycose vaginale et guérir après, sans autant avoir un candida albicans. Voilà. :)
      Merci encore, bises,
      Lili

  86. Fizette says:

    Merci pour cet article.

    J’ai pris tellement d’antibiotiques étant petite et mon corps fait des « appels au sucre », suite à beaucoup de douleurs et de remontées comme toi, j’ai remarqué que plus je mange sucré et moins je me sens bien et donc je mange encore plus de sucre… Mon ostéopathe m’a dit que j’avais surement le candida albican mais je ne trouve pas de médecin qui m’aiderait sur Lille… donc je cherche. En tout cas, le principal c’est que tu te fasses du bien, peu importe ce que les gens pensent. Bon courage pour ce long combat et encore merci de d’être dévoilée, tu vas surement aider pleins de personnes :)

    Jenny

    • Lili says:

      Coucou Jenny,
      Oh zut… :(
      Je te recommande de consulter une naturopathe ou alors un homéopathe formé à la micronutrition…!
      Bon courage, je t’embrasse !
      Lili

  87. Sandrine says:

    Bravo Lili. Si de dévoiler est difficile pour toi alors tu as relevé un beau challenge. Je ne te juge pas…ton article me parle dans la mesure où j’essaie (oui moi j’essaie juste oups) de supprimer le sucre raffiné.
    J’ai souvent souffert de cette saleté de candida….et depuis qq temps j’observe les réactions de mon corps et j’associe des symptômes à mon alimentation. Comme tu le sais je ne suis pas végétalienne…mais ça y est….fini le lait dans le thé et les fromages ou laitages en fin de journée. Le sucre parei….je limite. Tout cela pour dire que je trouve formidable qu’on puisse pointer du doigt le responsable de ses troubles !
    Je suis heureuse pour toi. Je suis juste perplexe sur un point….que te restera t il à manger alors ? Oui je pose une question
    que peut être d’autres n’oseraient pas formuler. Cette question est probablement motivée par beaucoup d’ignorance de ma part. Voilà mon humilité Lili….en fait en ce moment loin de remettre en question mon végétarisme….j’ai des pensées un peu floues : je me demande si l’on ne finit pas par restreindre de plus en plus son alimentation….je suis passée du « tout » au tout bio….puis flexitarienne…..puis végétarienne….le sucre raffiné banni puis je commence à supprimer les laitages sous toutes leurs formes. Et après ? (L’alimentation crue et ses vertus me parlent mais….). Je songe….
    Dans tout ce que j’ai énuméré il y a des suppressions qui m’ont conduite à une meilleure santé c’est vrai. Comme pour toi…c’est incontestable.
    Je crois qu’il faut réapprendre la nourriture en fait.
    J’espère que tu auras compris la teneur de mon message. En aucun cas un pugillat…non non. Je te rejoins même. Je m’interroge. Et je ne doute pas que bientôt tu partageras desidées recettes en accord avec ton alimentation nouvelle.( je ne dirais pas non à desmenus ccarrément. Un tableau d’une ou deux journées types) Et….si tu organises une randonnée jeûne moi je suis partante !
    Bises

    • Lili says:

      Coucou Sandrine,
      Je te remercie pour ton message et tes interrogations, très justifiées, très louables…
      En fait, pendant très longtemps, l’être humain n’a eu que peu de nourriture à sa disposition : fruits, légumes, céréales, viandes… Petite, ma maman ne connaissait pas le brocoli, ni même la mangue… Et depuis les années 60/70, une explosion : on peut manger tellement de choses qu’on a l’impression… qu’on doit le faire !!! Aujourd’hui, je mange des noix, des légumineuses, des graines, des céréales, des légumes… Et je t’assure que mes assiettes ne sont pas tristes (c’est impossible chez moi tant la cuisine est ma seconde nature). Donc je pense qu’il y a là une grosse remise en question à faire, tu ne penses pas ? En quoi ne pas manger de brioche, par exemple, serait se priver, ou se restreindre ? La mondialisation, le capitalisme… nous donnent tellement trop de tout, qu’on se sent frustré lorsque l’on doit refuser certaines choses, mais au fond, l’abondance, la vraie, c’est quoi ? ;)
      Je te félicite en tous les cas pour ton cheminement, tes réflexions, et pour tes choix.
      Je t’embrasse,
      Lili

  88. cindy says:

    oh Lili tu es tellement courageuse ! ce doit être dure quand même de ne pas pouvoir se nourrir comme tu en as envie ! je ne sais pas si je pourrais manger cru tout le temps , j’aurais peur de perdre mes kilos que j’ai mis tant de temps a récupérer ! tant mieux si ça te fait du bien . moi aussi une rando jeûne ça me tenterai , surtout avec toi ! j’aimerais tellement te rencontrer !
    gros bisous !

    • Lili says:

      Coucou Cindy,
      Merci pour ton message. :)
      Dur, pas tant que ça, je suis très… comment dire, flexible. J’aime les nouveaux défis. ;) Cru tout le temps, oh non, je ne pense pas que ce soit pour moi aussi, en tous cas pour le moment, mais j’aimerais essayer d’en mettre plus à mes menus. :)
      Je t’envoie plein de bises,
      Lili

  89. testsencuisine says:

    Tient tu m’apprends des choses là ! Je vais me renseigner sur le sujet. J’ai également des dérangements intestinaux, qui ne passent que moyennement malgré l’arrêt du gluten !
    Merci pour cet article :-). Bonne journée !

  90. Fanny says:

    Bonjour Lili, merci pour cet article plein d enseignement, et vraiment merci à toi de t être livrée et de partager ton quotidien et ta voie vers la guérison ! Je pense pouvoir comprendre un peu ta souffrance quotidienne pendant ces longues années où l on pense voilà encore un jour perdu… Je suis migraineuse (te souviens tu de notre conversation autour de la table chez groin groin ?), intoxiquée par et dépendante des antalgiques…pas encore trouvé le chemin qui me mènera vers la guérison (madame, on ne guérit pas de la migraine !!!!!) mais peut être que je ferai bien de me pencher sur le sucre moi aussi ?? Houlaaaa terrible, je stresse déjà à l idée de devoir m en passer ! Je vais lire avec application les articles que tu suggères, et Lili merci encore d avoir partagé ces douleurs que l on tient souvent secrètes…
    Bonne continuation, tu es sur la bonne voie, et continue à nous proposer tes délicieuses recettes !
    Bisous, Fanny

    • Lili says:

      Coucou Fanny,
      Je te remercie pour ton message…
      Bien sûr que je m’en souviens, et j’ai vraiment été très touchée par ton histoire, car les douleurs chroniques, je connais, et je ne supporte pas que quelqu’un, surtout quelqu’un comme toi, si pleine de vie, souffre ainsi…
      Tu ferais bien de te pencher du côté du sucre… Tu peux faire un essai d’un mois, histoire de voir ce que ça donne, si c’est bien ça…? C’est souvent, comme je dis, l’idée qui fait peur, mais quand on se lance, ça roule tout seul… :)
      Tout plein de bises et merci encore ! ^^
      Lili

  91. Johanna Liaubet says:

    Bonjour Lili!

    Merci pour ce partage de vie! Je te suis depuis qques années de loin, un petit coup d’œil par ci, une recette par là, mais ce matin je te laisse un commentaire.

    J’ai des périodes où je réduis BCP le sucre, me limitant aux fruits, c’est parfois un peu contraignant mais comme tu dis, quel bonheur de voir les effets sur son corps!!

    C’est intéressant de parler du candida, je memets les liens de côté…. j’ai 28 ans et une digestion très compliquée et des boutons…. peut être un lien?

    Si tu organises des weekends jeûne/ randonnées, OK on est pas copines, mais je signe! ;)

    Passe une belle journée et au plaisir de te lire,
    Johanna.

    • Lili says:

      Coucou Johanna,
      Je te remercie pour ton suivi et ton message… :)
      Effectivement, il y a peut-être une piste à explorer de ton côté, surtout si tu sens que quand tu ne manges pas de sucre, ton corps te dit merci…
      De mon côté, même les fruits me tordaient le ventre, mais je suis à un stade avancé…
      OK, je note pour les w-ends, héhé. ;)
      Bises,
      Lili

  92. aurelie says:

    Coucou
    Tres bel article et qui va je suis sure aider plus d une personne!
    Par contre je voudrais savoir qui donne le nom aux maladies? Franchement Candida c’est presque mignon, ca fait penser a Candy…. mais ton truc n a vraiment rien de sympathique! Bon courage pour l’avenir! Des bises sans sucre!

    • Lili says:

      Haha, j’ai pensé comme toi Aurélie ! Si bien, que quand j’imagine mon candida, j’imagine une petite boule toute mignonne avec des grands yeux tous ronds, LOL…!
      Plein de bises,
      Lili

  93. Mamandine says:

    Cet article est émouvant en ce sens où tu te livres avec Vérité, simplicité et courage. Quel parcours douloureux tu as du avoir et le chemin de la guérison sera long mais on sent en toi une véritable Force et tu vas y arriver c’est certain. Je t’envoie plein de pensées bienveillante et merci une fois de plus pour tes articles si bien écrit <3 .
    Bisous
    Sandrine

    • Lili says:

      Merci Sandrine pour ton message et ton soutien qui me touchent beaucoup… <3 Tu es adorable, vraiment.
      Je t'embrasse bien fort,
      Lili

  94. Mel says:

    bonjour,
    je te suis en sous-marin depuis quelques temps…

    Pour savoir ô combien les ballonements et autres joyeusetés peuvent être désagréables (je « préfère » parfois ne rien manger si j’ai un truc « important » à faire après) (et aucun médecin n’a pour l’instant trouvé ce que j’ai), je trouve génial que ton problème ait pu être diagnostiqué !
    Certes, ça ne doit pas être évident au début (mais finalement comme tout « régime » alimentaire, qui nécessite quelques changements et ajustements), mais si ton corps revit, et toi avec, ça mérite bien quelques sacrifices (pis au fond…. on finit par s’habituer)

    Quant au fait d’avoir changé en plusieurs années, j’ai envie de dire qu’il n’y a pas d’âge pour changer et évoluer :)

    • Lili says:

      Merci pour ton message Mel !
      J’espère vraiment que tu trouveras toi aussi la cause de tes maux, je me retrouve dans tes mots… ;p
      Je t’embrasse,
      Lili

  95. Xel0u says:

    Woaw! Tout d’abord, quel courage tu as eu de dévoiler autant!

    Je suis un peu dans le même cas que toi, même si très en dessous… Je me pose pas mal de questions, et je crois que je vais me pencher vers cette voie! J’ai eu beaucoup de mycoses ado, et je suis encore sous pilule. Tout le temps fatiguée, sans savoir ce qui ne va pas. Bon, je dois avouer que je ne mange pas aussi sainement que toi mais quand même, je pense que ce n’est pas normal d’avoir mal au ventre en permanence!

    Merci pour les liens, je vais me pencher sur ça :-)
    Bon courage pour la suite!

    • Lili says:

      Coucou,

      Eh non, ce n’est pas normal…! Ce n’est pas normal d’avoir mal, d’être fatiguée… Malgré ce que l’on peut croire, ou ce que l’on veut nous faire croire. :)
      Prends bien soin de toi,

      Lili

  96. Pauline says:

    Ma Lili,
    Je te lis … Dans mon lit! Je ne le fais que rarement mais je me délecte de tes mots en dégustant mon thé bien chaud. Et je suis heureuse.heureuse que tu te sois trouvée! Finalement qu’est-ce d’autre qu’un nouveau défi culinaire que nous avons là? :D celui du chemin du bien être de l’énergie et de l’équilibre. Comme tu le sais, je vais faire ma cure de foie (que j’ai du reporter malheureusement) et je vais à la suite de cela tenter le « sans sucre ». Je t’en dirai des nouvelles ! ;)
    Merci d’avoir partagé ta belle histoire avec nous <3 tu nous fais toujours rêver, et pas besoin de t'idealiser: quand je te lis, je te vois, tu es la c'est toi tu parles avec ton cœur et dieu sait s'il est grand… Merci …
    Plein d'amour et de courage!
    Pauline
    Lovelyveggie

    • Lili says:

      Coucou,

      C’est moi qui te lis tôt ce matin ma Pauline… Et tu veux me faire pleurer à 7h du mat’, c’est ça ? ;)
      Merci à toi pour tes mots, ton soutien, ton amitié… Tu es là, tu es toi, et quelle chance j’ai. <3
      De tout coeur avec toi pour ta cure, tes maux à toi... Je t'embrasse bien fort ! <3

  97. Rose Citron says:

    1ère chose se matin en allumant l’ordi : vite-vite-vite, le site de Lili pour lire ton article (oui, tu es la reine du teasing!).
    Ben dis donc, quelle découverte! Quel parcours pour toi! Je me souviens très bien de ton article sur la méthode NAET (que j’ai conseillée à bcp d’intolérants autour de moi), et je pensais que tes maux avaient été d’avantage soulagés depuis ça. Mais non, ton quotidien restait vraiment dur, ma pauvre…
    Ton introduction montre à la perfection à quel point même quand on mange « healthy » le sucre est partout!!!
    Tu sais quoi, je suis admirative de la manière super positive dont tu as géré ça, ce nouveau régime, le jeune, c’est fabuleux!! D’ailleurs, si tu organises des week-ends jeûne et rando, je suis partante ;) Je n’ose pas me lancer seule dans le jeûne, j’ai fit une monodiète une fois, j’étais très fière d’y arriver, mais le jeûne, c’est une autre étape ;)
    En tous cas, tu montres bien à quel point il est important d’être à l’écoute de son corps, et que si on l’écoute très finement, il peut nous montrer le chemin…
    Pour ma part, je me souviens d’avoir eu des mycoses à répétition pendant une ou deux années, qui m’ont poussée à me tourner vers les médecine naturelles (voyant inefficacité de l’allopathie…), et j’en suis venue à bout à base de traitement locaux aux huiles essentielles, et surtout de l’arrêt de ma pilule de l’époque. Ca a été radical! Mais quand je le disait aux gynéco, ils levaient les yeux au ciel genre « allez, encore une hippie… ». Grrrrr!! Il en faut du courage pour se faire entendre auprès du corps médical (même si l’ampleur de mes soucis n’avait rien à voir avec celle des tiens, hein, ne nous méprenons pas)
    En tous cas, chapeau, tu reste super positive, et la vie semble plus douce pour toi, c’est formidable :)

    • Lili says:

      Coucou,
      Tu ne peux pas savoir comme ton message me fait du bien… Depuis la mise en ligne de mon article, je suis toute tremblante… C’est que je suis de nature pudique (anglaise à moitié, et pas pour rien… ;)), et me dévoiler comme ça, ou tout du moins une partie de ma vie (une partie très présente), c’est vraiment pas évident, mais j’avais besoin de le faire. Donc ton message me donne presque envie de pleurer de soulagement… Oui, oui, je suis une grande émotive… ;) Merci pour ces lignes, merci pour ton partage, merci pour ton soutien… Hier soir, je disais à mon mari : il faudrait pouvoir aller consulter un médecin qui t’oriente vers la meilleure médecine en fonction de ta pathologie, qui ai une vision globale. Tu viens pour une mycose, bon, essayons d’abord les solutions naturelles, de l’angoisse, bon, essayons l’acupuncture, etc. C’est vraiment dommage de tout sectoriser ainsi… Encore un grand merci, donc. <3 Passe une belle journée ! :) PS : et faudra se l'organiser ce week-end ! ;p

      • Rose Citron says:

        Tu sais que je me dis la même chose pour la médecine, il faudrait une sorte de clinique dans laquelle plein de discipline existent, et on t’oriente vers ce qui peut le mieux t’aider. Ca serait tellement bien!
        Et le we, c’est quand tu veux ;)

          • Alice says:

            Bonjour,
            Merci pour cet article et pour être aussi honnête face à nous, lectrices de ton blog.
            je te soutiens à 100%!
            Je suis actuellement moi même en detox sans sucre strict, donc je manger cru principalement. je suis végétalienne à la base. J’ai commencé cette detox pour voir, je n’avais jamais fait de jeune ou detox avant. Je savais que j’aimais le sucre, j’adore faire des gâteaux, j’adore cuisiner en général ! Il y a des moments où j’ai des envies de manger pleins de choses déconseillés mais je tiens.
            je fais cette cure dans un espace spirituel, « le but » est de se rendre compte de l’effet du sucres sur notre, corps, nos pensées, nos émotions, et qu’il nous empêche de nous élever plus haut.
            l’effet positif que je ressens c’est la paix à l’intérieur, un calme, mon mental est plus apaisé. je vis plus dans le moment présent.
            voilà, cet article à résonner pour moi. Et je pense qu’il va aider beaucoup de personnes!!
            Merci pour ce partage!
            je te souhaite de continuer dans ton cheminement et d’aimer autant la vie ! :-)

          • Lili says:

            Merci Alice pour ton retour et ton témoignage très intéressant ! Je trouve ta détox très encourageante, et surtout d’être attentive aux réponses de ton corps, comme ça, c’est fabuleux. :) Continue ! ;)
            Je t’embrasse,
            Lili

Laisser un commentaire