Comment j’ai retrouvé la forme en 30 jours

Manger, ce besoin vital devenu bien trop complexe

La nourriture est souvent un sujet difficile à aborder, à vivre même. Pour beaucoup, c’est un poids, une souffrance. On a tous une relation particulière à l’alimentation, que l’on soit gourmand ou non, en surpoids ou au contraire, trop mince à son goût. Pendant longtemps, nous avons été conditionnés par un modèle de vie religieux, sociétal ou familial. Nous n’avons jamais eu autant de liberté qu’aujourd’hui et pourtant, beaucoup d’entre nous sont à la recherche d’un cadre, de repères. C’est pourquoi, l’alimentation sert de refuge pour certains. Notre problématique quotidienne n’est plus de manger à notre faim mais bel et bien de se faire plaisir et de contrôler son corps. On se doit même d’être gourmand, au risque de passer pour quelqu’un qui n’aime pas la vie. Bien manger est souvent lié au bien-être et au bien vivre. Si l’on ne s’extasie pas devant un macaron ou des frites, c’est qu’on ne tourne pas rond (je ne tourne pas rond !).

Seulement, nos repas doivent servir à un corps mince et bien sculpté. La graisse est mal vue, les bourrelets sont associés à du laisser aller. Ainsi, nous sommes tiraillés entre l’envie de nous délecter d’un bon repas et celle de rentrer dans un 38. L’acte vital de manger a de nos jours dépassé le besoin de faire fonctionner notre corps, comme la nature l’a prévu. Alors qu’avant le nombre et la qualité d’aliments accessibles étaient restreints (point d’avocats, de quinoa, de plats préparés, d’aliments industriels ou « sophistiqués », d’agriculture intensive ou biologique), aujourd’hui on ne sait plus que mettre à notre table tant le choix est important.

IMG_4113

Qui ne s’est jamais senti perdu face aux rayons des magasins, à son frigo et son assiette ? Qui ne s’est jamais privé d’un morceau de gâteau parce que « ce n’était pas raisonnable » ? Ou au contraire, qui ne s’est jamais jeté sur une tablette de chocolat par besoin de réconfort ? Je n’ai pas peur de l’écrire : on est tous concernés (nous autres qui vivons dans des pays riches), bien plus qu’il ne faut, par nos trois repas quotidiens. J’estime qu’il est nécessaire aujourd’hui de replacer l’acte de se nourrir dans son contexte : si l’on mange c’est parce que l’on a faim, parce que notre corps en a besoin pour respirer, bouger, éliminer. Parce que nous sommes des êtres de la nature et que notre créateur nous a fabriqué ainsi. 

Il y a quelques années de ça maintenant j’ai dû apprendre à me détacher de la nourriture, à manger lentement et en pleine conscience, par faim et avec plaisir, mais un plaisir mesuré, ni euphorique ni coupable. Pourtant, je n’ai jamais été de ceux qui mangent sainement. Et à l’inverse, je n’ai jamais eu de penchant prononcé pour la « malbouffe », les burgers, les fritures, les pâtisseries, les viennoiseries… Je n’ai pas non plus un gros coup de fourchette, ni un petit appétit. Je ne suis ni mince ni grosse. Je fais du sport de manière modérée, je suis plutôt active, mais pas trop. Bref, je suis passe partout. Et végétalienne depuis trois ans. Après plusieurs mois à cuisiner et manger sans m’arrêter (sortie de mon livre de recettes à l’automne oblige…!), j’avais besoin de retrouver un mode de vie plus sain, composé de davantage de fruits et légumes. C’est pourquoi j’ai remis en question mon alimentation grâce, notamment, à la découverte du travail de plusieurs personnes.

Attila Hildmann, vegan superstar

La première fois que j’ai entendu parler d’Attila Hildmann, c’était ici, par le biais d’un commentaire laissé par Ludo, avant mon départ imminent pour Berlin, où je passais quelques jours en septembre dernier. Ludo m’expliquait alors qu’Attila Hildmann est, je cite « le Jamie Oliver vegan allemand ». D’ailleurs, si Ludo a aujourd’hui emprunté la voie du veganisme, c’est en partie grâce à ce jeune chef d’origine turque, né à Berlin en 1981. La seconde fois, c’était sur le blog Serial Cooker, où Pascale explique avoir adopté la méthode Hildmann pour renouer avec son corps.

IMG_4155

Car Attila Hildmann nous invite bel et bien, à travers ses recettes, à nous sentir mieux dans nos baskets et à perdre quelques kilos si tel est notre souhait. Ex-régimeur, la star de la cuisine allemande avait essayé tous les régimes à la mode pour se débarrer de son surpoids, en vain. Comme beaucoup d’entre nous, il arrivait à faire tomber une poignée de chiffres sur sa balance, souvent après une longue période de frustrations, avant de tout reprendre à la première bouchée de pain. En 2000, suite au décès de son père adoptif à cause d’une crise cardiaque causée par sa surconsommation de viande, il devient végétarien. Peu après, il décide d’être végétalien, se met au sport et perd 35 kilos.

Il partage alors ses propres recettes sur son site Internet et sur sa chaîne YouTube et publie une série d’ouvrages, dont Vegan for Fit et Vegan for Fun qui sont aujourd’hui des bestsellers. Attila est l’invité de nombreuses émissions de télévision et a reçu plusieurs prix littéraires. Avec la sortie de son dernier livre Vegan for Youth en 2013, le jeune chef confirme son envie de transmettre sa passion pour la cuisine végétale et un mode de vie plus sain, même aux plus jeunes.

Vegan For Fun

30 jours pour une nouvelle vie

Que l’on souhaite retrouver la forme ou perdre du poids, Attila Hildmann nous invite à dire OUI (ou plutôt « I will do it for 30 days ! ») au challenge qu’il nous lance : 30 jours de repas sans produits animaux, farine blanche ou sucre raffiné, 30 jours plus actifs aussi. Terminés les repas tout préparés, on se met aux fourneaux et on cuisine les recettes du chef, avant de partir marcher une heure, de nager ou courir une demi-heure. « In 30 days, you can lay the foundation for a healthy life and begin to make your dreams come true! » explique-t-il, traduisez : « En 30 jours, vous pouvez établir les bases d’une vie plus saine et commencer à rendre vos rêves réalisables ! » Tout un programme. Et, chose très importante, du moins pour moi qui suis profondément anti-régimes, ce n’est pas un régime ! Pas d’aliment diabolique, de tabous, d’interdits. On ne craque pas, en larmes, après avoir croqué dans un carré de chocolat, on ne se pèse pas toutes les deux minutes… Au contraire, les recettes d’Attila sont ultra savoureuses. Il s’agit plutôt d’un mode de vie plus actif à adopter, sans nourriture industrielle. Une reprise en main en quelques sortes, une remise en chemin. Dans la joie et la bonne humeur.

IMG_4161

Vegan For Fit, le livre qui dévoile la méthode d’Attila, est un très beau livre, malheureusement seulement disponible aujourd’hui en allemand et en anglais. Cette méthode est très simple : pendant 30 jours, on mange sainement en cuisinant les recettes d’Attila, ces dernières étant faciles à réaliser et vraiment bonnes. Elles sont classées par niveaux : niveau 1 et niveau 2. Les recettes de niveau 1 sont à privilégier si l’on souhaite perdre beaucoup de poids, celles de niveau 2 sont à mettre à sa table avant 16h. En parallèle, on laisse tomber si possible le café, la cigarette et l’alcool au profit de shakes au thé matcha. La méthode d’Attila est surtout destinée à ceux qui sont un peu perdus face aux repas et les indications données visent à apporter des pistes pour un quotidien plus sain. On ressent les bénéfices d’une telle alimentation au bout de deux jours (véridique !), et on veille à écouter son corps et ses besoins. Ainsi, on ne mange pas trop ni trop peu. Juste ce qu’il faut. On fait attention à choisir des ingrédients bio, on craque pour les superfoods ou superaliments (cacao cru, spiruline, graines de chia, graines de lin, baies de goji, maca…) et on tient un carnet de bord dans lequel on note soigneusement ses objectifs, ses craintes, ses succès. Enfin, on s’organise : on choisit ses premières recettes et on file faire les courses.

IMG_6712

Irène Grosjean, papesse de la naturopathie

Quelques jours après avoir découvert Attila Hildmann et son Vegan For Fit, je suis tombée sur Irène Grosjean comme on tombe sur un trésor, avec étonnement et avidité. Si j’étais déjà sensibilisée à l’alimentation crue, je n’avais tenté que quelques desserts à base d’oléagineux, par gourmandise plus qu’autre chose. Les mots d’Irène, naturopathe depuis 1960, âgée de 85 ans et plus en forme que moi, m’ont vraiment touchés. Le documentaire Irène Grosjean ou la vie en abondance a été une vraie inspiration et m’a donné envie de prendre davantage soin de mon corps et de ma santé, via l’alimentation principalement. Lorsque l’on mange, ce sont nos cellules que l’on nourrit et elles ont besoin d’amour, pas de cochonneries. Dans Irène, journal d’une transition alimentaire, un homme souligne que l’alimentation vivante « ouvre des perspectives d’espoir extraordinaires, tant individuelles que collectives », qu’elle « remet en cause des fonctionnements qui sont aujourd’hui des dysfonctionnements ». Je devais essayer de mettre plus de cru sur ma table ! C’est pourquoi, j’ai dit OUI au challenge de 30 jours d’Attila Hildmann, mais avec plus de cru, convaincue par les explications de la papesse de la naturopathie.

IMG_4248

L’alimentation vivante : se nourrir, vraiment

De blogs en vidéos, je me suis renseignée à fond sur l’alimentation vivante. Non pas que je n’en avais jamais entendu parler avant, mais tout comme pour mon passage à un « régime » végétalien, il me fallait un temps d’adaptation, de compréhension, de transition (un déclic !). Cela s’est d’abord fait par une alimentation sans gluten. Effectivement, j’ai remarqué que mes problèmes digestifs avaient disparu depuis que je ne me nourrissais plus de pâtes, de pain et de biscuits. C’est d’ailleurs pourquoi il y a autant de recettes sans gluten sur mon blog. Je suis devenue végétalienne pour les animaux. Pas pour la santé, ni l’environnement. Seulement, il me semble difficile de dissocier les trois désormais.

Je suis végane mais aussi écologiste, et aujourd’hui, je me bats aussi pour une meilleure santé pour tous, parce que j’aime profondément les humains, j’aime profondément toute espèce vivante en fait. Récemment, une amie m’a parlé d’une boutique en Grande-Bretagne qui vendait des barres chocolatées industrielles (dont je tairais le nom mais si je vous dis « ça repart », vous saurez de quoi je parle !)… fries (ou frites ?) !!! Non mais quel intérêt, vraiment ?! À trop rechercher son propre plaisir gustatif, l’homme en a oublié les animaux certes, mais il s’est oublié lui-même également. Aujourd’hui, on est déconnectés de tout, de la nature mais aussi de son propre corps. Pierre Rabhi, agriculteur et philosophe, parle même de « civilisation hors sol » . Il ne faut pas oublier qu’avant tout, nous sommes composés de cellules, d’organes, et que si nous mangeons, c’est pour les faire fonctionner ! Et vous pensez vraiment que notre belle machine peut fonctionner avec du sucre raffiné et du mauvais gras ?!

IMG_4216

Pendant longtemps, j’ai été tellement obsédée par l’idée de créer une cuisine végétale proche d’une cuisine classique pour faire taire les médisants que j’en ai oublié le principal : me nourrir, vraiment. C’est que je suis fâchée depuis longtemps avec les régimes, que pour moi crudités rimait avec frustrations, que je ne voulais pas qu’on me juge sur mon mode alimentaire avec des soupes et des graines germées… Et pour ne pas subir les railleries des autres, j’ai cuisiné comme eux, mais sans produits animaux. Puis sans gluten. Deux étapes qui m’ont ouvert la voie d’une alimentation plus saine. Désormais, je veux vraiment nourrir mon corps, je veux vraiment l’aimer, je veux vraiment faire la paix. C’est pourquoi vous trouverez à l’avenir dans ma cuisine davantage de fruits et de légumes, de recettes crues, car la cuisson détruit la plupart des nutriments et minéraux.

Plus récemment, j’ai regardé le film Nos enfants nous accuserontde Jean-Paul Jaud, disponible également sur YouTube. J’ai été choquée par les images de pulvérisation massive de pesticides, de témoignages d’agriculteurs et de leurs enfants atteints de cancers après avoir inhalé trop de produits toxiques. Comment les personnes qui nous gouvernent peuvent-elles cautionner cela, et même pire : encourager cette agriculture intensive et nocive par des subventions !!!

IMG_4295

Quand comprendra-t-on que les maladies que l’on soigne à coup de médicaments découlent d’une mauvaise hygiène de vie ? De trop d’engrais, de farines, de sucres, d’alcools, d’excitants ? Et quand arrêtera-t-on de maltraiter la nature, l’homme y compris, à coup de sandwichs, plats préparés et graisses en tous genres ? Quand arrêtera-t-on de traiter les consommateurs de produits bio d’hippies et de féliciter ceux qui engouffrent pâtes, pizzas et pâtisseries industrielles, aux calories vides, aux nutriments morts ? Quand de grosses industries arrêteront d’en tirer profit bien sûr !

Que l’on me traite d’orthorexique, je m’en tape. Je n’ai jamais eu autant d’énergie, je n’ai plus mal au ventre, j’ai envie de changer le monde plus que jamais. Je me sens reposée, sereine, calme. Heureuse. Grâce au végétal, au vrai végétal…

Comment j’ai retrouvé la forme en 30 jours

Je voulais démarrer le challenge d’Attila Hildmann le 1er mars pour le poursuivre avec Vegan For Fun et ses 60 recettes gourmandes et inventives. Mais motivée et plus impatiente que jamais, j’ai sauté le pas le 24 février. J’ai combiné la méthode du jeune allemand et les préconisations d’Irène Grosjean. Les résultats étant vraiment bénéfiques, j’ai souhaité partager avec vous mon expérience ainsi que mes réflexions au sujet de l’alimentation. Voilà comment est né cet article.

IMG_4343

Il faut dire qu’avant, à la maison, c’était plutôt quiches et pizzas, légumes cuits à la poêle ou au four, crumbles et tartes. Pensant (à tort) mal digérer les aliments crus et étant plus tournée vers le cuit, je ne faisais aucun effort pour préserver les vitamines et minéraux des fruits et légumes, aucun effort pour manger plus sainement. Par ailleurs, j’avais un espèce de blocage par rapport à l’alimentation vivante. C’est que plus jeune, j’ai eu quelques troubles alimentaires et pour moi graines germées et salades ont toujours rimé avec privations, d’une certaine manière. J’étais dans le faux, c’est certain. Je n’ai jamais aussi bien digéré et je ne me suis jamais sentie autant rassasiée que depuis que je m’alimente sous forme crue principalement. Sans vous parler de la pêche que j’ai. J’ai renoué avec mon corps, avec la nature. Moi qui pensais avoir fait la paix avec lui il y a de ça quelques années déjà, je me trompais.

En plus de mieux me nourrir, de me nourrir vraiment, je me suis forcée à sortir tous les jours, pour nager, marcher ou courir. De prendre une heure par jour pour moi, même (et surtout !) lors des journées bien trop remplies. Car si l’an dernier je faisais du sport à gogo, je m’étais laissée aller ces derniers temps. Je me suis reprise en main et aujourd’hui, je me sens vraiment bien. Je fais germer des graines à la maison, j’achète des fruits et légumes bio plusieurs fois par semaine, je mets des couleurs et des vitamines dans mon assiette, je prends le temps de savourer le chant des oiseaux, le soleil sur ma peau (ou les gouttes d’eau…).

IMG_4333

Et qu’est-ce qu’on mange ?

Pendant un mois, j’ai fait gaffe. J’ai fait gaffe à ne mettre que de l’utile dans mon corps, ou presque. J’ai dit non à la bière, aux fruits et légumes trop cuits, aux farines et au sucre blancs, non aux pâtes, au pain et gâteaux. C’était assez facile finalement, ayant déjà un régime végétalien et majoritairement sans gluten, ayant déjà banni les produits raffinés de ma cuisine. Et j’ai dit oui aux légumes, aux fruits, aux graines germées, aux oléagineux et autres petites graines en tous genres. J’ai découvert de nouveaux sites, blogs, comptes Instagram. C’était chouette !

IMG_4308

Pendant un mois, je me suis aussi organisée. D’ordinaire, je ne prépare pas de menus. Mais pour pouvoir me faire plaisir à table, j’ai dû éplucher des livres, des blogs, faire germer des recettes dans ma tête aussi. Et pour « crusiner » il faut, je pense, noter. Noter les ingrédients dont on a besoin pour acheter en fonction. Au tout début, j’ai fait la razzia au marché, puis, pour ne rien laisser dépérir au fond du frigo, j’y suis allée plus souvent, en achetant que ce dont j’avais besoin, balayant ainsi d’un revers de main la peur de manquer. J’ai également pris soin de laver mes fruits et légumes avant de les mettre dans mon frigo et je les ai classés par ordre de maturité, afin de ne pas les laisser s’abîmer.

IMG_4312

Le matin, j’ai adopté la « smoothie attitude ». Chaque matin, après avoir avalé un verre de jus de citron ou d’Aloe vera dilués dans de l’eau, j’ai soigneusement préparé un grand smoothie composé des fruits et légumes qui me donnaient envie : orange, poire, pomme, avocat, fenouil, carotte, betterave, persil, épinards, céleri, champignons, gingembre, curcuma, maca, lucuma, caroube… Auxquels j’ai ajouté un peu de lait d’amande maison. J’ai mixé le tout au Vitamix et j’ai siroté mon cocktail accompagné d’un yaourt soja maison, de pruneaux, de figues séchées, d’abricots secs, de noix de cajou… J’ai également composé des jus bien frais et savoureux, sans extracteur qui plus est.

IMG_4245

En cas de petit creux la journée, j’ai croqué dans un carré de chocolat cru, une banane, une pomme ou des mandarines. J’ai bu des infusions, du cacao cru dilué dans de l’eau chaude, du kéfir de fruits, de la soupe miso.

IMG_6719

Le midi, je me suis régalée avec des salades colorées composées de jeunes pousses, graines germées, roquette et épinards, persil, cébettes (oignons nouveaux), betterave, avocat, sésame et spiruline. Le tout accompagné d’une sauce maison aux amandes, huile de lin, tamari et jus de citron. J’ai parfois ajouté du pamplemousse, du fenouil, de la grenade, des dés de pommes ou encore un pesto de fanes de carottes. Je n’ai pas boudé les falafels ni les légumineuses.

IMG_4255

J’ai également testé des salades de différents blogs comme la salade d’hiver ensoleillée de Green Cuisine ou la salade waldorf de Save The Green. J’ai craqué pour le brownie « healthy » de Gala’s Blog, les petits pots de crème avoine & sarrasin de Petits Repas Green Entre Amis.

IMG_4267

Le soir, je me suis amusée à composer des assiettes gourmandes avec des dips d’amandes ou de noix de cajou, d’échalotes ou de cébettes ; des makis crus, aux légumes ; des rouleaux de printemps ; des soupes crues aux champignons et au beurre de cacahuète ou encore aux carottes et à l’orange ; du taboulé de panais, brocoli, chou-fleur, carottes et betteraves ; des petites crèmes à la noix de cajou ; sans oublier des gâteaux et tartes sans cuisson à la carotte, au chocolat, au citron… Certaines de ces recettes vont suivre dans les jours à venir sur le blog.

IMG_4352

Les 7 gestes que je vais conserver au quotidien

Sans basculer vers une alimentation entièrement crue, pour diverses raisons que je ne vais pas détailler ici, je vais :

  1. Veiller à ajouter davantage de fruits et de légumes crus à mes assiettes,
  2. Troquer mon café du matin par un green smoothie,
  3. Bannir le gluten une fois pour toutes de ma cuisine, tant je me suis réellement sentie mieux pendant ces 30 derniers jour,
  4. Consommer moins, mais mieux, local si possible, n’acheter que des produits issus de l’agriculture biologique,
  5. M’aérer chaque jour, faire davantage de sport, puisque j’y prends du plaisir,
  6. Mieux planifier mes repas, m’organiser davantage au quotidien,
  7. Prendre du temps et du recul pour souffler, lâcher prise…

Pizza mi crue

Ressources

Vidéos

Recettes

IMG_4122

Print Friendly

99 comments

  1. Poulpy says:

    Très bel article!
    Et oui, c’est fou comme on est heureux en crusinant!
    perso, je n’ai pas osé faire un article sur l’alimentation vivante sur mon blog.. mais je ne manquerait pas de te citer à l’occasion!! :)

  2. Danielle says:

    Merci beaucoup pour cet article ! Je me retrouve dans ce que vous dîtes et cela fait du bien de voir que l’on est de plus en plus nombreux à réfléchir à notre alimentation.

  3. la team chacha says:

    Bonjour Lili,
    Entre ton article et les liens de Georgia (Earthlings et Gary Yourovsky) visonnés hier soir, je suis horrifiée de constater que je suis devenue VGR depuis plus de 10 ans…pour rien !!! :(
    Désormais VGL et végan, je ne contribuerai plus du tout à aucune de ces atrocités.
    Merci beaucoup Lili, pour tous ces animaux et pour moi-même <3

    • Lili says:

      Coucou Chacha,
      Mais nooooon, dis pas ça, ce n’est jamais pour rien… Moi aussi, tu sais, ça été le cas… Dis-toi que c’était une progression, un cheminement… Merci à toi aussi ! On fait tous un geste, et même plus, en passant au veganisme. Bisous <3

  4. sylvyye says:

    Bonsoir ou plutôt bonjour (il doit être 5h30)… Pas moyen de trouver le sommeil ! Qu’à cela ne tienne passons la nuit à d’ autres utilités… Non cette après-midi je ne regretterai pas ma nuit blanche quand mon cerveau tentera de demeurer connecté à mon réseau défaillant ! Non je ne regretterai pas de m’être délectée de tous vos mots qui transpirent l’ amour de l’Existence… Que vous êtes belle de ce talent de vie que vous nous offrez comme une maman offre ses ritournelles d’amour à son enfant ! Oui vous avez raison sur toute la ligne et si pour ma part j’ai cessé de tenter de convaincre je demeure en accord avec moi même et laisse à « César sa pâté pour chien »… Je vais dévorer tous vos conseils, toutes vos recettes et faire plus et mieux encore car ma vie n’a de plus belle importance que LA VIE . La nourriture est et j’en suis convaincue seule en cause de TOUS les maux dont nous souffrons. Pour exemple : Lorsque ma fille était une poupée bouclée de 5 ans elle souffrit soudainement de très graves soucis urinaires qui lui procuraient souffrance et mal-être, elle fut sondée douloureusement, et passa par tous les examens possibles et entre des dizaines de mains de grands professeurs qui ne décelèrent RIEN…pourtant le mal persista des années jusqu’au jour où je me mis à penser nourriture…. Elle adorait les tomates, en mangeait très souvent. J’ai tenté et je l’ai privée de tomates…comme par magie les douleurs disparurent en quelques jours ! Crues ou cuites à chaque tomate avalée une crise urinaire réapparaissait alors j’ai pensé BIO… tomate bio aucun effet négatif ! Et depuis elle mange ses tomates sans soucis, hormis quand elle cède à la facilité d’un tube de concentré de tomates non bio ! Incroyable non ? Idem avec les oignons qui lui procurèrent tant de douleurs au ventre qu’elle faillit être opérée pour une appendicite !!! Plus d’oignons plus de maux ! Les médecins ne pensent que trop rarement à incriminer la nourriture ! Moi aussi je me gavais des délicieux poisons de l’industrie alimentaire ! Aujourd’hui que nenni et grand bien me fait ! Que les obtus se gaussent et que les autres laissent faire, rira bien qui rira le dernier !!! en tout cas moi je me régale et grâce à vous je vais m’en mettre jusque là….de plaisir ! DIS MOI CE QUE TU MANGES JE TE DIRAI QUI TU ES !…

    • Lili says:

      Bonjour Sylvie,
      Merci pour cet adorable message, je suis vraiment touchée… :))
      Quelle histoire pour votre fille !! C’est fou que les médecins ne se tournent que rarement vers l’alimentation pour trouver les causes…! J’ai souffert pendant de nombreuses années de douleurs abdominales, aux intestins, etc. Et jamais ne m’a-t-ont soufflé les mots alimentation et gluten alors que clairement, c’était bien ce dernier qui en était responsable ! Pourtant, j’en ai vu des spécialistes, fait des examens…!!!
      Je suis heureuse en tous cas que les soucis de votre fille soient résolus !
      Merci encore pour votre message, à bientôt, belle journée ! :)
      Lili

      • Manu says:

        Coucou !
        J’arrive après la bataille ^^
        J’me présente vite fait, j’ai 19 ans, je suis (étais) VGR depuis 3 ans, et cet été j’ai profité après mon tour du mont blanc de révolutionner mon alimentation qui ne convenait pas à mon corps (il me le faisait comprendre tout comme toi par des maux d’intestins et d’estomac terribles après certains repas -la plupart-).
        En lisant cet article, je capte que je ne suis pas le seul à avoir voulu, par crainte du regard des autres, manger végé en ayant l’air de manger « normalement ». Après mon été, je suis passé maintenant VGL et sans gluten et je réalise finalement que c’est ça, manger normalement. Et j’en suis heureux !
        J’ai parcouru des centaines de blogs VGR, puis VGL, puis VGL sans gluten ^^
        J’ai banni le gluten depuis seulement une semaine -je n’avais jamais imaginé que c’était ce qui me causait ces maux et douleurs terribles !- et je n’ai pas eu mal au ventre, je ne me suis jamais senti « trop rempli », gonflé, ballonné….. Alors, décidé, je suis parti à l’épicerie bio du coin acheter farines de sarrasin, pois chiche, lentille, riz complet, -oui parce que je me connais, et faire l’impasse sur le pain est quelque chose d’impossible pour moi, pour l’instant du moins, et je ne voulais pas tenter le malheur de craquer sur du pain de boulangerie-.
        Je raconte énormément ma vie mais je voulais dire merci, car malgré que j’aie parcouru tant de blogs, je me sentais bien seul parfois, devant mon écran (je suis le seul VGL de la totalité de mon entourage), je me sentais mal de penser autant à la nourriture, de focaliser tant dessus….. Au final, maintenant je sais que c’était nécessaire pour révolutionner mon alimentation et mes placards, j’ai viré tous les biscuits, remplacé par des bocaux d’oléagineux, j’ai adopté les laits et crèmes végétaux, l’huile de coco etc etc….

        Je voudrais juste, en fait, dire merci. Merci à toi -et à d’autres- de m’avoir rassuré, de m’avoir aidé à ne pas faire de tâtonnements dans le noir au risque de faire machine arrière.
        Un vrai grand merci.

        J’ai perdu les quelques petits kilos qui s’accrochaient à mon abdomen depuis 3 ans et je cours deux fois plus vite qu’avant, je me sens léger mais rassasié. Je crois que j’ai enfin trouvé le mode de vie alimentaire mais pas que, qui me convient !

        La bise.
        PS : Je rédige ça après avoir mangé du pain au sarrasin tartiné de tes rillettes céleri-brocoli-oignon-purée de sésame. Je me suis régalé !

        • Lili says:

          Bonsoir Manu,

          Juste WAOU !!!!
          Un gros gros gros MERCI à toi, tout d’abord pour ton témoignage, tellement touchant, fort… Mais aussi pour ton choix de vie ! C’est super d’oser dire OUI à une autre vie !!! :)
          Alors merci pour ce retour qui fait chaud au coeur et surtout, continue comme ça ! La vie en rillettes végétales, c’est que du bonheur ! :)

          Bises,
          Lili

  5. Verhague Anne says:

    Super article ! Je mange cru depuis 1 ans, j’ai 22 ans et ça a changé ma vie. Cependant , de mon expérience, fait attention a ne pas consommer trop gras dans ton alimentation. Je te conseille le livre 80/10/10. De Douglas Graham. Grand livre d’inspiration !
    Ma santé a décuplé depuis que j’ai réduit les graisses et augmentes les glucides !

    • Lili says:

      Merci beaucoup pour ton message. :) Je ne mange pas entièrement cru, mais j’essaye de mettre plus de cru dans mon assiette. :) Et je me sens bien. ^^

  6. drouet says:

    Bonjour, comme je suis contente de lire un tel article, ou je me retrouve sous tous les points, bravo bravo et merci encore je partage!

  7. fred says:

    Bonjour
    Je suis tomber par hasard sur le blog et sur cet article, je suis végétarien et comment a me renseigner sur le fait de manger crus.
    Un billet vraiment sympa et bien écrit, je suis je l’avoue perdus dans mon alimentation , végétarien je trouve ça dur au quotidien, au restau, entre amis, ect… alors manger crus je ne sais pas , en même temps je pense que mon corps en a besoin et moi aussi , car en surpoids…. quoi un végétarien en surpoids , no way … et si c’est possible lol , alors merci pour ce petit billet qui me fait découvrir la raw food.
    Fred

    • Lili says:

      Oooooh, super ! :)
      Merci Fred pour ton message, bienvenue chez moi !!! :DD
      Oui, c’est pas toujours facile. Après, je ne pense pas que 100% cru soit pour tout le monde, ça ne l’est d’ailleurs pas pour moi, mais d’en mettre plus à sa table, ça oui. :)
      Merci de m’avoir lue ! ^^
      Bises,
      Lili

  8. Delphine says:

    Bonjour Lili,

    Je suis très touchée par cet article que j’ai pris le temps de lire de haut en bas. Très touchée parce que, moi aussi, je suis en perpétuel questionnement « alimentaire ».

    Depuis des années la nutrition m’intéresse, m’interpelle, me questionne… Depuis que ma maman est très malade et que certaines dispositions alimentaires améliorent son confort de vie.

    Chez moi on avait l’habitude de dire « Tout ce qui rentre fait ventre ». Ce qui veut dire en gros que tout ce qui peut te remplir l’estomac est bon pour toi. C’est certainement vrai en temps de guerre, de famine, de disette…

    Mais pour moi aujourd’hui c’est une grave erreur. Nous qui avons le choix, nous ne prenons pas le temps d’y réfléchir. A mon avis il faut aujourd’hui se poser la question de « Comment se nourrir sans en mourir ? ».

    Je crois que l’enjeu en est là, et, régulièrement, on me traite de folle quand j’en parle. Parce que s’il est admis de se nourrir de ce que nous sert l’industrie agroalimentaire, il est parfois considéré comme farfelu, hallucinant ou même totalement débile… d’oser dire que le lait n’est pas bon pour la santé, que le gluten peut détériorer significativement les conditions de vie, même quand on n’est pas cœliaque, que oui, on aurait pu vivre autrement et ne pas mourir d’une crise cardiaque à 52 ans…

    Bref, je m’intéresse aux mêmes livres et blogs que toi et je me cache, un peu… Je suis marginalisée au boulot parce que je ne peux pas me nourrir correctement au restaurant d’entreprise, parce que je suis intolérante aux produits laitiers. On me prend pour une martienne avec mes smoothies du matin. Mais je me sens mieux dans mon corps et je suis intimement persuadée d’être sur le bon chemin.

    Heureusement, mon Chéri d’amour et ma maman (et belle-maman aussi, adorable) me comprennent et m’accompagnent. J’essaie d’éduquer mes enfants dans le goût du « bon », du sain, du fait-maison, de la variété et du plaisir de manger.

    Je souhaite que la communication autours du « manger sain » telle que la tienne, prenne plus de place et gagne du terrain. Pour que l’on arrête de nous considérer comme des néo-baba cool tombés de leur arbre !

    Je te suis infiniment reconnaissante de cet article et continuerai à te suivre avec intérêt et appétit ;-)

    Merci pour tout.

    Delphine

    • Lili says:

      Coucou Delphine,

      Je te remercie beaucoup pour ton message très touchant, parlant, vrai… Merci pour ce beau partage…

      Cela me fait penser à une phrase de Pierre Rabhi qui dit qu’aujourd’hui en passant à table il ne faut plus se souhaiter ‘bon appétit’ mais ‘bonne chance’… Triste mais vrai…

      C’est fou tout de même que ce soient les personnes comme toi et moi qui se font enquiquiner en société. J’ai vécu les mêmes soucis que toi à la cantine du boulot, si bien que je déjeunais dans ma voiture après. Je trouve ça honteux que ceux qui prônent une belle alimentation, saine et vraiment nourrissante soient la risée de tous !!! Tu as mon soutien en tous cas et oui, tu es sur le bon chemin.
      Le plus important c’est bien sûr que tes proches te soutiennent, heureusement. :)

      Bises et merci de ton suivi. :)))

      Lili

  9. Britt - Green Cuisine says:

    J’ai ENFIN pris le temps de me poser et de lire ton article de A à Z !
    Un mot déjà : bravo !! Je sais le temps que ça a dû représenter pour rédiger tout ça, sourcer tes informations, trouver les mots pour les faire partager etc…
    Tu te doutes bien évidemment, connaissant mon parcours « poids », que je m’y retrouve totalement.
    Je me suis sentie mieux le jour où j’ai accepté un changement global d’alimentation, et pas seulement quelques mois de régime pour mieux reprendre ensuite les mauvaises habitudes…
    Le végétarisme a été mon déclic. Une révélation.
    Puis le végétalisme ensuite, mais pour d’autres raisons.
    Je ne connais pas Attila Hildmann mais tu m’as donné très envie de le découvrir tant son parcours semble ressembler au mien :-)
    Un grand merci pour ce partage passionnant <3

    • Lili says:

      Coucou Britt,
      Merci beaucoup pour tes lignes, tes mots, ce partage… <3 Je te ferais lire Attila fin avril alors. :)))
      Merci pour tes encouragements ! ^^
      Plein de gros bisous ! <3

  10. Loetitia Cuisine Vegan says:

    Coucou ma Lili,
    Me voilà rentrée de vacances et je viens de lire ton super article.
    Je me retrouve bien dans ce que tu dis sur le ce que j’appelle le Mythe du « Bon vivant ».
    Tu ne manges pas de frites, tu n’aimes pas profiter de la vie. Tu ne manges pas de viande, tu n’aimes pas profiter de la vie et en plus tu culpabilises les autres. Mais au final ces gens qui jugent nos choix alimentaires sont les mêmes qui viennent te dire que de toute façon ils préfèrent vivre 10 ans de moins mais profiter de la vie en toute liberté. Alors peut-on vraiment dire que ceux qui brûlent la corde par les 2 bouts sont « des bons vivant »… je ne suis pas sûre. :D Merci en tout pour cet article, on sent ton investissement personnel dedans. Gros bisous ma belle. <3

    • Lili says:

      Merci pour ton retour ma jolie, cela fait plaisir de te lire et je ne peux qu’être d’accord avec ce que tu dis. :)
      Mille gros bisous d’une vraie bonne vivante à une autre ! ;) <3

  11. Chanchan says:

    Bel article! Le seul problème que j’ai avec l’alimentation vegan c’est qu’il faut toujours avoir des denrées qui n’existent pas dans nos contrées! Est-ce possible d’avoir ce genre d’alimentation avec seulement ce qu’on trouve sur le marché?

    • Loetitia Cuisine Vegan says:

      Il me semble que Lili habite dans « nos contrées » et qu’elle ne semble pas renconter tant de problèmes que ça à être vegan (tout comme moi d’ailleurs). Je dirais donc que c’est possible ! ;)

      • Chanchan says:

        je n’ai pas dit que ce n’tait pas possible! je demande juste si c’est possible d’avoir une alimentation vegan avec les produits du marché local

        • Lili says:

          Je le pense vraiment oui. :)) Il faut juste ne pas avoir peur de découvrir d’autres ingrédients, de faire ses propres préparations, etc. ^^

  12. Ludo says:

    Hello Lili,
    Tres touché par ton article, je suis tres heureux de t’avoir fait découvrir Attila…le Jamie Oliver allemand :)
    Je suis d’accord avec toi, Manger Vegan ne veut pas dite perdre du poids.. J ‘ai du moi même arreter la course a pied depuis qq temps..et pas encore compenser par une autre activité physique et du coup repris qq kilos ;)
    Par contre, je trouve que l ‘on prends souvent du plaisir a faire découvrir a d ‘autres personnes la possibiltée de manger Vegan …( passée biensur les 1eres railleries.)
    Le 20 juin je fete mes 40 ans a Hamburg avec la Famille (dont ma Belle soeur, celle la meme qui m’a fait decouvrir le vegetalisme et Atilla) les amis d’Allemagne, et de Bretagne .. Cela se fera dans un environnement champetre :), je ne suis pas encore sur que ce sera 100./. Vegan (mais au moins 75./.).. Et je profite donc de ce post pour t’inviter ..je sais c’est pas la porte a coté :)
    Ludo

    • Lili says:

      Coucou Ludo,

      Je suis vraiment contente de te lire, j’espérais que tu passerais par là. :)))
      Olala, quelle belle fête en prévision et quelle belle invitation, merci beaucoup !!! <3
      Ce week-end là cela dit, je fêterai mon 1er anniversaire de mariage. :DD
      Que de fêtes ! ^^ Profites-en bien avec tous les tiens. :)

      J'adore nager quand je ne cours pas, juste une idée, comme ça. :)

      Kuss kuss,

      Lili

      • Ludo says:

        Bonne fête d’Anniv !
        Et peut etre a une prochaine fois, lors d’une de vos visite Berlinoise, un ptit crohet par Hamburg :)
        Oui nager c’est pas mal, mais du coup ca demande un ptit plus d’organisation entre famille et boulot …(non :) en fait je crois que ce n’est pas une bonne excuse :) )…
        C’est plutot, que j’ai en tête un ptit projet velo :), debut mai, je laisse la petite famille a Hbg, et pars 10 jours seul en velo… Je monte en train a Lübeck, et je vais descendre le lond de l’ancienne frontiere DDR/RFA (1200km) qui fait maintenant partie dela Green Belt (et oui pendant, ces qq années la nature avait un ptit peu repris possesion fes lieux ;), donc ce sera un sejour sportif/nature/historique … On vera ..ce n’est pas tres grave si je n’arrive pas jusqu a la frontiere Tcheque .. Je remonte de toute facon en train au bout de 10j ..
        J’emporte donc ma tente et ma ptite tembouille sur le velo pour cuisiner Vegan, biensur…
        (Yes, Ve gan … ;)
        Ps: le fait que tu prennes le temps de repondre a tout le monde m’impressionne tjrs autant!
        Plein de bonne choses pour la suite …
        Ludo

        • Lili says:

          Coucou Ludo,

          Merci pour ton message. :)
          Mon mari est un cycliste, alors je ne peux que te dire que de belles choses t’attendent ! :) Il a fait le tour de Suisse à vélo, entre autres. Le vélo, c’est vraiment beau, on est en accord avec soi, la nature… C’est une belle aventure qui t’attend. :)

          Comment ne pas répondre quand je lis d’aussi beaux messages. :DD
          Je fais comme je peux, mais j’essaye, au mieux. ^^

          J’espère un jour passer à Hamburg, si ce n’est que pour te saluer. :)

          Bises et plein de bonnes choses également,

          Lili

  13. Julia Cassis says:

    Bonjour Lili,

    merci pour ce très bel article ! C’était apaisant de te lire alors que je suis en pleine tourmente avec mon copain qui ne veut pas devenir végétalien, alors que pour moi, la question du régime alimentaire et du respect des animaux et de notre planète est tellement importante. Ca fait du bien de voir qu’on n’est pas seuls, vraiment du bien.
    J’ai regardé une vidéo d’Irène Grosjean à l’automne et cette notion d’alimentation m’avait beaucoup parlé aussi, et à te lire, voilà que j’ai de nouveau envie de m’y intéresser. Merci donc, pour tous ces liens et ces conseils que tu nous donnes ! Je vais essayer d’être plus organisée pour mieux privilégier une alimentation saine et crue !
    Surtout continue de nous éclairer ! Depuis le mois d’août que j’ai entamé ma transition du végétarisme au végétalisme, je mange dans ta cuisine et je me régale (et mon copain aussi, tout omnivore qu’il est !).

    Bises,
    Julia

    • Lili says:

      Coucou Julia,
      Merci beaucoup pour ton message qui me fait chaud au coeur…
      Petit à petit, ne t’en fais pas, ton chéri y viendra… Chacun son rythme. :) En tous cas, tu es sur la bonne voie, avec bravo !!
      Mille bises,
      Lili

  14. fabienne says:

    Merci lili !!! cela fait déjà plusieurs années que je te suis … et que je teste tes supers recettes ! mais je les reussi moins bien que toi :)
    je me pose aussi beaucoup de questions sur l alimentation crue , je fais des cures de jus et smothiees de légumes et fruits ( c est délicieux ) mais je retombe toujours dans mes mauvaises habitudes . Là en lisant ton article , tu m as donné envie d essayer la méthode de Attila Hildmann, mais je ne comprends pas trop l anglais et encore moins l allemand …sais tu , si je pourrais trouver sa méthode en français STP , ou bien trouver un blog qui l explique ? Encore merci pour ton partage et ton sourire ! belle soirée à toi .

    • Lili says:

      Coucou Fabienne,
      Merci pour ton message !
      Malheureusement, je ne peux pas répondre par oui à ta question… Sinon je l’aurais précisé dans l’article…
      C’est dommage, c’est vrai.
      Il y a beaucoup de ressources françaises pour plein de choses, je te conseille de d’appuyer sur ces dernières que j’ai également citées. :)
      Peut-être veux-tu trop faire vite d’un coup et tu te mets la pression, comme un régime finalement, ce qui te fait craquer ??
      Ne jamais se priver et y aller doucement, telles sont les clés…
      Bises,
      Lili

  15. Nhu Lan says:

    Coucou Lili,
    Ca faisait longtemps que je n’avais pas été sur ton blog (honte à moi!) et pourtant je te suis toujours sur IG!
    Je n’avais jamais réalisé que tu étais fâchée avec les légumes ;-) L’alimentation crue m’impressionne toujours, mais je suis peu à peu en train de passer végétalienne grâce à ton exemple et de pleins d’autres blogueuses. Ce n’est pas réellement facile pour moi vu que je suis la seule au foyer à refuser à consommer de la chair animale (je garde espoir qu’un jour mon mari accepte de manger plus régulièrement des repas végé !)
    Ton Jamie Oliver allemand m’intéresse bien, je vais me documenter sur lui, pas sûre de sauter le pas de suite mais comme je ne suis pas une flèche, je passerai bien de l’autre côté un jour où l’autre ;)
    Je t’embrasse !

    • Lili says:

      Coucou,

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire et m’écrire… :)
      Tout se fait petit à petit, l’essentiel est de réfléchir sur sa consommation. L’entourage suit parfois tu sais, ça prend du temps aussi… :)
      En tous cas, je te félicite pour ta démarche qui va permettre de sauver de nombreuses vies par an. :)
      Bises et à bientôt,

      Lili

  16. Sophie says:

    Coucou Lili,
    Ton article me donne « des papillons » dans le ventre ! Tu es une source d’inspiration pour moi, de joie de vivre, un réel exemple. Je prends beaucoup de plaisir à reproduire tes recettes, tu as ça dans la peau! Je te souhaite de tout mon coeur tout le bonheur du monde.
    Je parle de toi à mon entourage, je leur montre qu’être vegan c’est génial !
    Personnellement, c’est grâce à l’alimentation vivante que je me suis réconciliée avec la nourriture.. Et ça a changé ma vie.
    J’aimerais tellement te rencontrer un jour <3
    Passe une excellente journée!
    Je vais à Paris aujourd'hui et vais passer par le Café Pinson (tu avais posté une photo IG à propos de ce resto il y a quelques temps alors let's go!)

    • Lili says:

      Coucou Sophie,

      C’est ce genre de message qui me donne à moi, des papillons dans le ventre, un souffle, une énergie… Merci pour tes mots si généreux, si doux. Tu ne peux pas savoir à quel point ils me nourrissent, vraiment. :) <3
      Merci pour ton soutien, ton suivi, ton enthousiasme, ta fidélité. :)
      J'espère que le Café Pinson te plaira, j'avais vraiment beaucoup aimé. Et puis à l'occasion, passe chez Hobbes, à Paris également, c'est fabuleux (et ils ont un cheesecake cru qui vaut à lui seul le déplacement). :) Grosses bises,
      Lili

  17. Marie Adam says:

    Superbe article, merci Lili <3
    Je suis fan des salades et de l'alimentation crue, c'est chouette si tu nous donnes plus de recettes de ce type sur ton blog ! Contente d'apprendre que tu t'es mise aux graines germées ;)

  18. Magali says:

    coucou ma belle,
    j’adhère entièrement à ton article car je suis dans cette phase aussi. Après avoir eu une mauvaise période automnale me revoici d’attaque pour changer de cap.
    Je connais les personnes citées dans ton article, Attila et Irène, je lis beaucoup, prend, note des idées… je me suis remise au sport, et je sors prendre l’air.
    Même les graines germées, depuis 2 jours je me disais que je devais m’y remettre.
    J’espère avoir l’occasion de te revoir et en discuter de vive voix avec toi.
    Je t’embrasse fort à bientôt jolie Lili

    • Lili says:

      Coucou Magali,

      Comme ton message me fait plaisir ! :) J’espère qu’on pourra en parler aussi, avec plaisir ! :)
      Tu as bien raison de vouloir prendre soin de toi ainsi, ça va t’aider pour beaucoup de choses. :)

      Je t’envoie plein de gros bisous à toi et ta famille.

      <3

      Lili

  19. BIRDIE says:

    Hello Lili
    Quel article ! Je vais l’imprimer & le garder dans mon précieux carnet fourre-tout que je ne quitte ô grand jamais
    Ton expérience raw vegan me tente beaucoup, j’ai comme une envie de simplicité, de minimalisme, de frais…
    J’ai une petite question concernant les huiles : je consomme chaque jour 2 à 4 cuillères à soupes d’huiles bio de ( je varie & je mixe chaque jour ) : colza, lin, chanvre, olive, cameline… J’en ressens un vraie besoin, pour mon bien-être, ma satiété… Penses-tu que cela soit trop en quantité ? Car en plus des ces huiles, je consomme avocat, ou oléagineux… J’écoute mes envie ! Mes bons, pas envie de trop consommer de gras même bon pour la santé
    Un énorme merci fleuri pour cet article Lili
    Ce blog est une mine d’or !
    Bonne continuation dans tes recherches :)
    Bises

    • Lili says:

      Coucou Birdie,

      Merci de m’avoir lu et merci de ton retour adorable comme tout ! Quel honneur pour moi que d’être dans ce carnet !!! :D

      Pour les huiles, cela me semble bien. Si tu ne manges aucun corps gras « caché » à côté, dans des biscuits ou plats préparés par exemple, c’est même parfait. En plus tu mélanges et tout. Et si tu sens que ça te fait du bien, il n’y a aucune raison d’arrêter ! ^^

      Bonne continuation à toi aussi et merci encore pour ton enthousiasme ! :)

      Lili

  20. Aurore says:

    Ce que tu fais est absolument génial, je vodurais bannir le gluten de mon alimentation, étant déjà pesco-végétarienne et ayant banni le lait et les yaourts ( malheureusement pas encore le fromage). En revanche je ne parviens pas à trouver temps et motivation pr faire de véritables courses, et cuisiner, je vais toujours au plus pressé.
    Pourtant il faudra que je fasse quelque chose rapidement, je suis de plus en plus souvent malade et fatiguée … Dès que je m’installe, je reprendrai ton article et modifierai doucement ma manière de manger et aussi vivre !

    • Lili says:

      Coucou Aurore,

      Je te remercie pour ton message ! :)
      Avec ta motivation, que l’on ressent ici, pas de doute, tu vas y arriver. J’ai mis plusieurs années avant de parvenir à manger mieux, ça prend du temps. :) Tu y vas à ton rythme, en faisant du mieux que tu peux. :)
      Bises et à bientôt,

      Lili

  21. clémou says:

    Juste génial ! Cela fait longtemps que l’on entend parler du manger sain, sans gluten, etc.. tu m’as convaincu, je vais essayer :) !
    Serait t’il possible que tu fasse une petite liste des produis à avoir absolument dans ses placards ?
    merci

    • Lili says:

      Coucou,

      Supeeeeeeeeeer, je suis ravie ! :)
      En fait, pas grand chose ! Des fruits et légumes en grande quantité, et puis du riz/quinoa ainsi que des lentilles par exemple, si tu as envie. Des noix de tous genres : cajou, Brésil, amandes, etc. Et plein de fruits secs aussi. Puis du miso, du tamari, du sirop d’agave et des épices. Du lait végétal, aussi, mais ça tu peux le faire toi-même à partir des noix. Et avec tout ça, tu peux déjà faire plein de choses sympa. :)

      Bises,
      Lili

  22. Rosenoisettes says:

    Merci beaucoup pour ce bel article.
    Je suis bien d’accord sur la plupart des points. Les fruits et légumes sont essentiels, il faut les choyer.
    Cependant je prône la diversité en tous points dans la cuisine, donc avec du gluten, des farines raffinées mais pas trop…etc. Je pense que le tout est de varier, de passer de l’un à l’autre souvent et comme tout, de consommer modérément.
    Le tout est de ne pas se priver mais de bien manger car se priver ou s’imposer des règles est mauvais pour la santé et le moral. Le cadre de vie doit se faire tout seul.
    J’ai hâte de pouvoir mettre mes idées en action dans ma vie. En attendant l’inspiration est toujours naissante et sous-jacente sur mon blog et mes recettes.

    • Lili says:

      Coucou Camille,

      Merci pour ton message. :)
      Quand on a un corps qui fonctionne super bien, c’est facile de varier.
      Quand on se tord de douleur plusieurs fois par semaine, crois moi, on préfère éviter de manger du gluten. ;)
      Le mieux, c’est de faire au mieux, en accord avec son corps, mais de garder en tête que nous sommes des êtres de la nature et qu’on a beau vouloir tout contrôler, on ne gagnera pas sur tous les points… ;)

      Bises et à bientôt ! ^^

      Lili

  23. Marjorie says:

    Bravo super article qui nous remet les pieds sur terre, nous fait réfléchir et se reconnecter à notre conscience corporelle et spirituelle. Tout comme toi j’ai ressentis une grande différence en ne consommant plus de gluten et depuis peu plus de viandes et j’évite les autres produits animaliers suite au décès de mon papa d’un cancer du colon et d’une quatrième perte de grossesse tardive. Tout cela me fait prendre conscience qu’on s’intoxique un peu plus chaque jour et qu’il faut ouvrir les yeux et agir. Pour moi c’est important que mon fils de 3ans différencie les goûts des aliments et les légumes, déjà de lui même il refuse le lait de vache et ces dérivés préférant le lait d’amande et cela nous convient parfaitement mon mari et moi car nous n’on plus nous n’aimons pas le lait de vache. Et depuis que mon mari à réduit les protéines animales, il se sent beaucoup mieux et pour ma part ça ne me manque pas du tout. Au contraire maintenant la cuisine est plus inventive et je te prie de continuer car ton blog est une vrai source de partage et de plaisir.

    • Lili says:

      Bonsoir Marjorie,

      Un grand merci pour ce retour, adorable comme tout ! Merci pour ce partage.
      Bravo pour votre démarche, la tienne et celle de ta famille, tu as raison de te poser des questions. On s’intoxique, clairement, c’est le mot, et il est primordial d’en avoir conscience et de vouloir prendre le bon chemin, pour soi, ses enfants, les animaux, la planète…!
      Merci à toi donc, et bonne continuation. :)

      Bises,

      Lili

  24. Princesse Prune says:

    Merci pour ce partage d’expérience, car je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris, les problèmes avec l’alimentation, l’envie de me rapprocher du végétal, les problèmes de compréhension avec les non vegan.

    Cette expérience de 30 jours me tente aussi beaucoup, je viens de regarder le documentaire Fat sick and nearly death et j’ai compris l’importance de se rapprocher du végétal. Mais j’ose peu car j’ai parfois peur de changer mes habitudes en cuisine (j’ai parfois peur de me lancer dans tes recettes à cause de produits que je n’ai pas dans mes placards et que je ne connais pas) et de la vie sociale (il faut faire un menu différent pour le chéri qui mange de manière traditionnelle, mes parents ne comprennent pas mes choix et ont peur pour am santé).
    Mais je souhaite m’en rapprocher, tout du moins changer de mauvaises habitudes de consommation, tester de nouveaux produits. Et j’ai hâte de découvrir tes nouvelles recettes plus « crues », vraiment hâte!

    Merci pour ce billet, merci pour le blog!
    Je retourne à mes fourneaux, je suis justement en train de préparer ton risotto à la roquette et aux asperges!

    • Lili says:

      Coucou,
      Merci beaucoup pour ton message. Je suis contente que mon article t’ai parlé. :)
      Je dois absolument voir ce documentaire.
      C’est un cheminement. Y aller en douceur, voilà la solution je pense. Je t’avoue qu’en plein milieu du challenge, mon mari m’a dit en avoir marre de ne manger que des fruits et légumes. C’est pourquoi, j’ai remis des légumineuses et des céréales au menu, et finalement, ce n’est pas plus mal. Notre monde est un monde rapide, on veut toujours aller vite. Mais notre corps a besoin de douceur. L’essentiel est d’amorcer une démarche, de s’aimer, de prendre conscience de son corps et ses besoins. Tu es donc sur la bonne voie. :)
      A bientôt et merci de ta confiance ! ^^ Un bon risotto, mmmm ! :DD Merci !
      Lili

  25. Aurore Fourchette A Gauche says:

    Génial! Merci beaucoup de partager avec tout le monde ce changement! Je suis très enthousiaste par ton évolution, et je vais vivement m’en inspirer! Irène Grosjean m’a fait me poser beaucoup de questions, aujourd’hui je suis végétalienne, depuis peu sans gluten, et je suis d’accord, manger c’est d’abord vivre et donner le meilleur à son corps. Mangeons avec plaisir les végétaux et laissons les cochonneries dans les magasins.Merci beaucoup, ton article m’apporte de la motivation pour poursuivre dans cette voie :)

    • Lili says:

      Merci Aurore pour ton intervention, c’est très gentil à toi de réagir à mon article ! :) C’est tout un cheminement l’alimentation, ça va de pair avec sa vie je crois aussi… C’est pas évident de se poser les bonnes questions et d’avancer, mais le principal, c’est de vouloir, d’essayer. :)
      Bonne continuation et merci encore,
      Lili

  26. Planet Addict says:

    Merci c’est vraiment super intéressant!
    J’ai une grosse frustration de la cuisine, celle de ne pas assez prendre le temps de cuisiner, et de manquer d’ingrédients sains ici au Mexique. Je ne sais pas par où commencer et j’ai cet a priori que cela prend un temps fou. Bravo d’avoir pris ce mois pour réfléchir à ton alimentation, comme quoi on peut toujours faire plus!
    Je vais consulter avec attention les liens que tu as fourni, car c’est très inspirant tout ça et j’ai bien envie d’essayer!
    Et tu vois, c’est ça aussi être créatif en cuisine :)

    Bisous ma belle! <3

    • Lili says:

      Héhé, vive la créativité en cuisine. ;)
      Merci pour ton soutien, pour ce message, je suis contente que mes sources t’inspirent, elles peuvent, il y a beaucoup de chouettes gens dans ce monde. :)
      Oui, ce ne doit pas être facile au Mexique, c’est certain… :s
      Gros bisous et merci encore ! <3

  27. Karine says:

    Bonjour lili,
    Merci pour cet article, comme pour tout ce que tu partages. Ton site (forme et fond) est excellent, sois rassurée et infiniment remerciée.
    Petite question sur le livre d’Attila: les recettes en anglais sont-elle facilement compréhensibles? (notamment les mesures, quelles sont leur unité?). Et moi, perso, je ne souhaite pas maigrir juste avoir la pêche, me sentir bien et je sais que l’alimentation est la clé. Mais j’ai un peu besoin qu’on me tienne la main…alors si tout est bien indiqué pour 30 jours, je vais tenter l’aventure les yeux fermés. Je suis déjà végétarienne depuis 5 ans.
    Et surtout, continue !!

    • Lili says:

      Coucou Karine,

      Je te remercie pour ton retour ! Tu as bien raison, une bonne forme physique et mentale passe par une bonne alimentation. :) Y a pas de doute ! ^^
      Les recette d’Attila sont vraiment simples, les quantités sont en g et ml. Par contre, ce que je trouve dommage ou bien, en fait, cela dépend, c’est qu’elles ne sont pas dans un ordre précis. Au moins ça laisse une grande liberté de choix, mais en fait, c’est plutôt un livre de recettes saines… Je te conseille également les livres Les superaliments santé d’Ellen Frémont et LES SUPERALIMENTS de Marie Laforêt. :)

      Bises, Lili

  28. chloe says:

    Article très intéressant! Je suis en pleine phase d’interrogation sur mon alimentation c’est pas toujours évident! (surtout quand on vit avec un carnivore)

    J’ai vu que tu parlais d’une soupe de champignons au beurre de cacahuètes, pourrais-tu partager la recette? Ça m’a l’air fameux ;)

    • Lili says:

      Coucou Chloé,

      Bravo pour à toi d’entamer une démarche de réflexion, c’est franchement super ! :)
      Merci pour ton message et ta curiosité ! ^^
      Pour la soupe, c’est tout simple : j’ai mixé 2 belles poignées de petits champignons de Paris bio avec 1 c. à soupe de beurre de cacahuètes, 1/2 gousse d’ail, du persil et de l’eau bouillante (quantité selon la texture souhaitée). J’ai versé le tout dans un bol que j’ai chauffé au bain marie avant. :)

      Grosses bises,

      Lili

      • chloé says:

        Merci beaucoup! Je la note dans un coin de ma tête et je testerai dès que j’aurai acheté du beurre de cacahuète! Je sais que le beurre de cacahuètes (sans additif ni sucre bien sur) est bon pour la santé, mais juste tartiné sur du pain j’avoue j’ai du mal…mais incorporé dans des recettes là je dis miam! (j’avais fait des cookies beurre de cacahuètes, un régal!)

        • Lili says:

          C’est la purée de cacahuètes qui est au top ! ^^ Le beurre c’est avec sucre et huile en plus. :) Dans les recettes, c’est top et dans les cookies aussi, effectivement. :)
          Grosses bises et belle soirée,

          Lili

          • chloe says:

            Merci pour cette précision! Je verrai ce que je trouve dans mon magasin bio!

  29. Lucile de cuisinevegetalienne.fr says:

    Coucou Lili,

    bel article qui, je l’espère, en motivera plus d’un !
    J’ai arrêté les green smoothies il y a un petit moment par flemme de nettoyer ma centrifugeuse ! Mais je viens de m’offrir un extracteur, je l’ai justement reçu ce matin.
    Je me suis aussi calmé sur l’alimentation vivant du fait de la grossesse car je dois bien plus surveiller mes aliments, notamment les légumes !!
    J’essaie malgré tout de continuer à publier des recettes crues régulièrement, mon Thermomix me permettant de cuire à 40°C, j’avoue que je suis contente de l’avoir.

    Je suis en tout cas très heureuse pour toi que cette alimentation t’ait permis de retrouver la forme, ce qui prouve bien que l’alimentation physiologique n’est pas néfaste comme les grands groupes veulent nous le faire croire !!

    • Lili says:

      Coucou Lucile,

      Je te remercie pour ton message ! :)
      Il te faut un Vitamix, toi ! Les smoothies c’est juste la fête avec ça, héhé. :) Mais bon, si tu as un extracteur, tu vas pouvoir te délecter de jus, veinarde ! ^^
      Oui, enceinte ce doit être moins évident… A tous les points de vue. Surtout le regard des gens et leurs conseils bidon…

      Merci encore et plein de gros bisous ! <3

      Lili

  30. Pomaufour says:

    Bonjour Lili,

    Tout d’abord, je tiens à te rassurer sur la qualité et la clarté de ton article. Qui est à l’image de ton blog, soit dit en passant ! J’ai parfaitement saisi (du moins il me semble), le sens de ta démarche et je te félicite pour avoir décidé de t’affranchir de certains diktats de notre société. J’ai pu m’identifier à toi, à travers des faits que tu évoques et moi aussi, il m’arrive de traverser des périodes de doutes ; que ce soit vis-à-vis de mes choix alimentaires ou d’autres aspects de mon mode de vie, en général.

    Non pas que je ne crois plus en ce que je fais, mais il arrive un moment où nous nous retrouvons saturé d’informations (enfin, en tout cas, c’est mon ressenti) et où il nous faut effectuer des « tris », des choix, des priorités. Et bien sur, comme l’on entend et lit tout et son contraire, il est très difficile de s’y retrouver. D’abord faire la part des choses, ensuite adopter des styles de vie qui nous conviennent personnellement, sans que ceux-ci remettent en question ou écrasent ceux du voisin… Et puis comment être sûr que ce que nous faisons, nous le faisons bien pour nous ?

    Je ne suis pas végétarienne ; sauf à la maison où l’on a presque tendance à consommer végétalien. J’en suis heureuse pour diverses raisons et aimerai dans l’avenir pouvoir parvenir à étendre mes choix à l’extérieur. Mais pour le moment, c’est difficile. On a beau essayer de passer outre, il n’est pas toujours aisé d’assumer face aux autres, d’expliquer sans tomber dans une pseudo-justification… Alors, comme toi j’ai eu ma période « je donne le change » en cuisinant de la « junk-food' » sans animaux dedans. C’est assez drôle, si l’on considère qu’avant mon changement d’alimentation, j’étais très loin de plébisciter les burgers / frites ou les bagels… (petite aparté, j’avoue les apprécier réellement bien plus aujourd’hui, sachant que je les confectionne moi-même et que je m’éclate à les garnir bien plus originalement qu’avec un simple steak…).

    Et puis maintenant, je n’ai pas toujours envie de me lancer dans un simili hot-dog pour prouver (à qui d’ailleurs ?!) que c’est aussi bon qu’une version « classique ». Mais du coup, quand je m’enthousiasme (réellement) devant une belle assiette de crudités parsemée d’oléagineux, de fruits secs, d’épices, qu’au restaurant j’opte pour la salade de fruits frais de saison ou les fraises (sans chantilly) ou qu’au goûter je sors une pomme de mon sac…j’ai l’impression d’être pris en flagrant délit d’ascétisme ! Quoi ??? Mais t’es malade, tu veux pas plutôt le donut au chocolat taille XXL de chez Startrucmuche ?

    Enfin, tout ça pour dire qu’il faut accepter que notre corps ait des envies et essayer d’y répondre. Tout est une question de mesure. Je me régale toujours autant d’un bon plat de pâtes au pesto et cela n’enlève en rien le fait que je puisse me délecter tout autant de crudités dans un dip de humous !! Il m’arrive maintenant de « bouder » un peu les réseaux sociaux et blogs pendant un temps car parfois, cela me tarabuste, me met le doute et au final, un jour j’ai l’impression d’aller bien et le lendemain je me demande s’il est bien normal de manger ce que je mange. Alors qu’au final, je vais très bien ! J’ai beaucoup plus d’énergie qu’avant, je me sens moins lourde, avec moins de douleurs articulaires aussi (moi qui suis percluse d’arthrose à même pas 30 ans). Et tant pis pour ce qu’en dise les gens !

    Je te souhaite une bonne continuation dans tes choix, quels qu’ils soient (même si demain, tu en abandonnes certains qui sont au programme aujourd’hui), peu importe tant que tu t’y retrouves, que tu te sentes bien de cette façon et que tu gardes ta lucidité et ta grande tolérance vis-à-vis des autres :) j’aime beaucoup ton blog, ta démarche et les idées que tu développes. Tu as beaucoup contribué à faire disparaître certains ingrédients de mes placards, non pas en usant d’un discours gentiment culpabilisant, mais bien plutôt avec ton énorme bienveillance et ta tendance à encourager chacun !

    Je t’embrasse !

    • Lili says:

      Coucou Katia,

      WAOU, ça, c’est du message. :D De celui qui me donne envie d’applaudir, te serrer la main, te faire une grosse bise même… Tu as dit tout ce que je voulais dire en beaucoup moins de phrases que moi !!!
      C’est extrêmement bien dit et résumé, du moins pour ce qui est de ma pensée. Je crois pouvoir souligner que toi et moi, on est en phase… ;) Alors un grand merci ! Tout d’abord pour m’avoir lue, comprise… Pour ton suivi aussi. Et pour tes gentils compliments. Vraiment, ton message me touche beaucoup.

      Et puis… Vive les pommes ! (ce matin, on discutait de ça justement avec mon mari, on se disait que les pommes, c’était juste TROP bon !!!) ;)

      Je t’embrasse bien fort,

      Lili

  31. élisabeth says:

    comme d’habitude, ton article est très intéressant et donne envie !!
    je crois que je vais de ce pas me faire parvenir les livres de Attila Hildmann, non pas que je doive faire attention à ma ligne, car mon passage au végétalisme m’a débarrassé des kilos superflus sans que je ne fasse de régime.
    à cause d’anémie récidivante je voulais repenser mes bases alimentaires et me procurer le livre de Marie Laforêt VEGAN, je crois que ces lectures vont m’aider à être plus en accord ma santé et mes valeurs.
    depuis mon changement de régime alimentaire, j’ai perdu 10kg, je suis aujourd’hui à 60kg (IMC passé de 24 à 20,5) et ça inquiète mon médecin (mais aussi mon mari, ma mère, …) donc pour leur montrer que je prends ma santé à cœur je veux mettre toute les chances de mono côté pour être en meilleure forme
    merci pour tout ce que tu partages avec nous, tu nous encourages à continuer dans cette voie avec le sourire

    • Pomaufour says:

      C’est « drôle » (façon de parler) mais quand je lis ton vécu sur ta perte de poids, j’ai l’impression de me voir. Tout mon entourage inquiet, du fait de ma perte de pois rapide. Au premier abord, je peux comprendre leur réaction mais à force, je m’épuise ! Ils ont beau voir que le Nutella qui garnissait invariablement en couches généreuses mes pains au lait du matin a été remplacé par un gros gros bol de porridge rempli de fruits secs, un thé et des amandes, non ils angoissent…

      En revanche, le fait que ma petite sœur de 17 ans prenne des kilos à vue d’œil ces derniers mois, à force de grignotages intempestifs de paquets de chips et de barres chocolatées, ça, ça ne choque personne (parce que « socialement admis » !)

      En tout cas, je te souhaite une bonne continuation dans ta démarche santé :)

    • Lili says:

      Coucou Elisabeth,

      Je te remercie de m’avoir lue mais aussi répondue. :)
      Merci pour ce partage à toi aussi. L’essentiel, c’est de s’écouter, ne jamais se priver, manger à sa faim, selon les besoins de son corps. C’est lui qui décidera ainsi du poids qu’il doit avoir et ne plus bouger. Cela semble d’ailleurs être ce qui est en train de se passer pour toi. :) Donc tu as bien raison, prends ta santé en main et le reste suivra ! ^^
      Grosses bises,

      Lili

  32. veggiemiam says:

    Coucou superbe article je suis contente pr toi ! Je te conseille également de regarder les deux films « fat sick and nearly dead », ainsi que « la santé dans l’assiette ».. J’en oublie surement mais si ça me revient je t’ecrirais sur IG. Bisouilles

  33. Aurélie says:

    Au vu de ton vécu, je trouve ça très courageux de te lancer dans l’alimentation vivante et de nous le faire partager avec sagesse, en insistant bien sur le fait que c’est une démarche de santé!
    C’est vrai qu’il est facile de voir ça comme un régime (parce qu’on nous bombarde de ce concept à chaque instant, on est tellement habitués aux restrictions en tous genre, et pas que dans l’alimentation), mais il faut aussi réapprendre à faire le point de temps en temps, s’écouter, essayer, en étant vigilant pour ne pas tomber dans l’excès. Je félicite tous ceux qui prônent l’alimentation végétale car c’est un don de la nature!
    Personnellement, l’introduction de l’alimentation crue et la limitation des céréales (et pas que celles contenant le gluten) m’a fait un bien fou, m’a redonné de l’énergie, de la synergie (et a canalisé mes maladies auto-immunes, et ça c’est mon médecin qui le dit, pas moi!). Et je ne me prive pas! Loin s’en faut ;) et ça n’a pas l’air d’avoir été ton cas ;)

    • Lili says:

      Coucou Aurélie,

      Je te remercie sincèrement pour ton message très pertinent, comme toujours. :) Quelle perspicacité, quelle sagesse. :)
      Je ne peux qu’être entièrement d’accord avec tes propos. :)))
      Tu fais partie d’ailleurs des personnes que j’ai suivi durant cette démarche, bien que je te suivais avant, mais cette fois-ci, j’avais le sentiment de te comprendre, d’être en phase avec toi. :)

      Bises et à bientôt,

      Lili

  34. pdeprincesse says:

    ton article est vraiment très intéressant! je me suis intéressée à la cuisine crue il y a quelques temps, mais c’était difficile (ballonnements, l’impression d’avoir faim plus souvent…) sûrement parce que je n’avais pas les bonnes infos pour commencer et continuer. Du coup, on essaie d’avoir une petite entrée crue toujours, mais peut-être est-il nécessaire de passer par l’éviction du gluten déjà? merci pour tous les liens! J’avais beaucoup apprécié le reportage d’Irène Grosjean. Bon cheminement!

    • Lili says:

      Coucou,

      Merci pour ton message ! :D
      Par où commencer ? Ce n’est jamais simple, pas vrai ? Je dis toujours cependant : par où on peut ! Il n’y a pas de règle à suivre, juste faire au mieux, comme on peut. Et déjà de mettre une entrée crue à son repas, c’est génial, vraiment ! Au début aussi j’ai eu des ballonnements et de la faim, c’est pourquoi j’ai pris des infusions, pas mal, mais j’ai aussi ajouté du riz à mes repas. Et depuis, je crois avoir trouvé le bon équilibre : un max de cru, mais avec des féculents et des légumineuses. :) Et puis je mange plus souvent aussi. :)

      Bises et bonne journée,

      Lili

  35. Sarah (Renne Beau) says:

    Un bel article, qui tape en plein dans le mille pour moi. Depuis que je suis végétalienne, j’ai envie de manger mieux et de faire de l’exercice (précisons que je suis plus du type sieste que jogging) pour être dans un corps sain. J’ai arrêté le sucre il y a un mois, et ton article me donne envie d’incorporer plus de cru dans mon alimentation.
    Le livre d’Attila Hildman me tente bien, mais je vais me calmer un peu, j’ai déjà acheté plein de livres véganes sortis ce mois-ci :)

    • Lili says:

      Coucou Sarah,

      Je te remercie pour ta réponse à mon article. ^^ Je suis contente qu’il fasse écho en toi et je te félicite pour ton désir de faire plus de sport et de mieux manger. Ce n’est jamais simple de se « prendre en main ». Comme toi, je suis plus lecture on va dire que courir dans les bois, mais je ressens une telle joie quand je sors m’aérer que ça me motive davantage. :)
      Oui, nul besoin de se ruer sur le livre, avec les blogs et d’autres livres qu’on a chez soi, on a déjà bien à faire. :)

      Bises et à bientôt,

      Lili

  36. Gwen says:

    Un article très intéressant. Je me suis beaucoup mise aux jus depuis quinze jours (mais c’était plus facile la semaine dernière de faire ça au petit déj’ comme j’étais en congés, sinon je fais plutôt ça au retour du boulot, j’ai toujours besoin de mon petit goûter). ça me tenterait bien d’essayer le challenge également, mais j’ai peur de manquer de temps pour préparer les repas (et de place dans ma mini cuisine). Après, oui, on peut toujours trouver du temps, mais cela impliquera de laisser de côté d’autres choses que je ne me sens pas prête à sacrifier. Mais je pense que je suis déjà sur la bonne voie avec plus de cru (j’adore les graines germées, j’en mets partout!), des smoothies et plus de plats préparés depuis un moment.

    • Lili says:

      Coucou Gwen,

      Je te remercie de m’avoir lue et merci pour ton message ! :)
      Je pense aussi que tu es sur la bonne voie ! Y a pas photo : plus de cru, de jus/smoothies et moins d’industriel, finalement, bien manger, ça se résume à ça ! :)
      Je comprends parfaitement pour le temps et j’aime ce que tu dis : que c’est un choix. Souvent ceux qui disent manquer de temps se trouvent juste une excuse. Car il s’agit bel et bien de choix. Et si tu sais où se trouvent tes priorités, c’est clairement l’essentiel. :) Donc bravo et continue en faisant au mieux, y a que ça qu’on peut faire dans la vie de toutes façons, au mieux, non ? :)

      Bises,

      Lili

  37. Karenn says:

    Bonjour, un article vraiment bien écrit.
    Je suis végétarienne et depuis un an seulement !!! J’adhère à tout ce que tu viens de dire mais je trouve très difficile de mettre en pratique quand on a des enfants et un homme carnivore. Et malheureusement les profits bio pour une famille de 4 sont vraiment encore trop cher. Mais je ne manquerais pas d’approfondir les liens que tu donnes. Bravo pour ce que tu fais

    • Lili says:

      Merci beaucoup Karenn pour ton retour !
      C’est vrai que c’est plus facile pour moi, je suis « seulement » en couple et mon mari est si gentil de me suivre… :)
      Très bonne journée,
      Lili

  38. Hélène Tastinggoodnaturally says:

    Coucou Lili !

    Merci pour cette article passionnant… Tout d’un coup j’ai le sentiment de me sentir moins seule. Pour moi aussi, je ne peux dissocier le fait d’être végétalienne pour les animaux, la santé et l’environnement mais reste toujours bien silencieuse sur ce point car je trouve souvent qu’il y a un manque de tolérance…J’ose dire : Et même si on est végétalien pour la santé ou l’environnement c’est déjà bien non ? Car automatiquement ensuite on pense aux animaux et on ne peut revenir en arrière. Bref, je ne vais pas m’étaler plus sur le sujet mais merci !! Merci !!
    Ensuite je ne connais pas les deux personnes que tu sites et je trouve vraiment bien que tu es trouvé un moyen de te sentir bien et en accord avec toi même, et t’admire pour ça. Mais je me sens bien trop fragile en ce moment pour lire ce genre de livre car comme tu le sais peut-être je souffre toujours des années régimes intenses. Et je me bats au quotidien avec ma conscience, ma culpabilité et bien d’autre chose… Et j’aurai l’appréhension de retomber dans un cercle infernal… Mais j’ai bien compris que ce n’était pas un livre de régime ;), c’est juste qu’après même le livre le mieux écrit peut être interprété comme un régime ou une solution miracle. C’est mon expérience là :).
    Mais ce que je peux dire c’est que depuis début janvier j’ai aussi intégré beaucoup de cru (au final j’en mangeais très peu notamment l’hiver), midi et soir je mange toujours une salade de crudités en entrée et ensuite je mange du cuit et ça m’a fait un bien fou notamment au niveau digestif. J’ai essayé les smoothies aussi le matin au petit déjeuner mais ça ne passe pas du tout pour moi. Je me sens malheureuse après lol ! Donc je reste sur mon bol de porridge qui lui me fait plaisir car comme tu le dis il faut aussi savoir se faire plaisir et je crois que le petit-déjeuner est à l’heure actuelle le seul repas où j’ose me faire plaisir… C’est bien triste écrit comme ça mais j’y travaille, j’y travaille tous les jours, sans relâche… Et peut-être qu’un jour j’y arriverai… :) Alors merci encore pour ton article… je me suis un peu trop laissée allé et j’en suis désolée mais l’émotion a pris le dessus. Je ne t’embête pas plus. Je te souhaite une merveilleuse journée. Bises xxx

    • Lili says:

      Coucou Hélène,

      Je te remercie pour ton message, vraiment. Il me touche beaucoup. Cela m’attriste que tu te sentes ainsi. Mais je suis certaine que tu as aller mieux, que ces anciens démons vont d’éloigner. C’est si difficile de se sentir en paix avec soi, c’est vraiment un travail de longue haleine alors que ce devrait être la base…!!!
      Tu ne m’embêtes pas du tout, loin de là. Je suis très touchée par tes mots et très émue aussi.

      Je t’embrasse bien fort,

      Lili

  39. Olivia (la cuisine d'Anna et Olivia) says:

    J’adore quand tu fais des articles de fond Lili !! J’adore et j’adhère !

    Je ne connais pas Irène Grosjean ni Attila Hildmann mais je ne manquerai pas de me renseigner d’ici peu sur eux.

    Je te rejoins tellement sur tout ton article, je le vis au quotidien, j’ai l’impression d’être beaucoup plus en forme aujourd’hui qu’à mes 20 ans… (c’est même pas qu’une impression d’ailleurs, je pèse 10kg de moins qu’il y a 5 ans)

    La société nous fait croire que pour être heureux et « bon vivant » on doit se gaver de sucreries, se laisser aller à grignoter les cochonneries dont on subit une propagande agressive à la télé. Qu’on ne peut pas se régaler de légumes et de fruits, car ils sont connotés « régime ». Il est facile de tomber dans le piège de faire comme la masse.
    Et se nourrir de produits transformés pauvres en nutriments, ça ne peut forcément pas bien faire fonctionner la machine…

    Aujourd’hui je sais ce que je mange, j’écoute vraiment mon corps, s’il n’a pas faim je le laisse se reposer, s’il a faim je le nourris de ce qui lui donne envie à ce moment là. Je ne me suis jamais autant régalée que depuis que je mange « healthy ». Et le sport, quand on n’en pratique pas, on a du mal à imaginer qu’en faire peut nous apporter un réel bien-être et même du plaisir !

    La cuisine healthy (et végane, cela va forcément ensemble) n’est pourtant pas compliquée à adopter, il faut faire confiance à son corps, les papilles s’habituent petit à petit à de nouveaux goûts et les intègrent bien mieux qu’on ne peut l’imaginer. J’aimerais tellement que tout le monde sache ça :P

    Merci Lili pour cet article, j’espère qu’il permettra à plein de gens d’avoir un déclic pour mieux prendre soin de leur corps, l’aimer tel qu’il est et pour ce qu’il est, il est temps de se libérer des images toutes faites qu’on nous met dans la tête depuis notre enfance.

    Enjoy life !

    Gros bisous :)

    • Lili says:

      Merci Olivia pour ton message.
      Je suis contente que mon article te plaise.
      Je suis entièrement d’accord avec toi, et je te remercie de partager avec nous tes pensées là-dessus.
      C’est vrai que nos papilles retrouvent le goût des vrais aliments. On se régale avec nos salades aujourd’hui, alors que le mois dernier, beaucoup moins. :)
      Merci encore.
      Plein de bises

      Lili

  40. Chrystelb says:

    Un magnifique article, très bien écrit et passionnant !
    Pour ma part les fruits et les legumes ont toujours fait partie de mon quotidien mais j’ai appris à réintroduire les céréales et légumineuse car j’ai pensé trop longtemps que cela faisait grossir ! Et moi c’est salade tous les midis ;) et j’ai la chance d’avoir un peu de temps pour passer au marché régulièrement pour refaire le stock et ainsi ne rien gâcher (habitude prise depuis l’enfance)
    Sinon ton passage sur Attila m’a beaucoup intéressée. Une amie a aussi suivi son programme et à aussi beaucoup perdu de poids mais surtout n’a plus de problème de digestion ! Le seul hic c’est que ses livres ne sont disponibles qu’en anglais ou en allemand :( Sont-ils assez simples à comprendre ?
    Encore bravo pour cet article et continue comme ça ! Bisous

    • Chrystelb says:

      Juste petite précision, pour ma part la méthode d’Attila je vois ça comme une façon de retrouver la forme et de l’énergie positive ! Pour se sentir mieux dans son corps et non pour perdre du poids !

      • Lili says:

        Oui, voilà, c’est exactement ça en fait. :) Tout simplement. ^^ Je ne me suis pas exprimée comme un torchon alors, haha. ^^ Merci. <3

  41. Clémentine says:

    j’avoue que je ne suis pas convaincue que le vegan soit directement lié à une perte de poids… Je pense surtout que ca amène à réduire les cochoneries de notre alimentation, les pâtes, les sauces ultra caloriques, le fromage etc, et que cela peut avoir pour conséquence de perdre du poids, mais c’est par le fait d’équilibrer son alimentation, pas d’arreter de consommer certains aliments.
    En attendant, bien que je ne sois pas vegan, (ou à disons que j’y suis un jour sur deux ? lol) j’apprécie cette cuisine et je serais ravie que tu nous partages tes coups de coeurs blogs et instagram ^^

    • Lili says:

      Coucou Clémentine,

      Tu vois juste. :)
      Néanmoins, dans mon article, il y a une ligne sur la perte de poids, mon article n’est pas du tout lié à cela… Mais plutôt à une alimentation saine, pour son corps et son esprit. :) J’espère qu’il t’aura donné envie d’opter pour une alimentation végétale le plus souvent possible. :)
      Je te remercie pour ton suivi et te dis à bientôt,

      Lili

  42. Rose Citron says:

    A vrai dire je suis assez perplexe face à ce que propose Attila Hildmann. J’ai beau chercher, je ne vois pas la différence avec un régime. Pendant 30 jours on doit « faire gaffe », on apprends inconsciemment à diaboliser certains aliments, à créer des restrictions cognitives. Pour moi, la machine régime est en place, et donc, ses 95% d’échec aussi…
    J’entends que tu n’étais pas dans cette démarche pour une perte de poids, mais j’imagine que beaucoup se laisseront tenter dans cet objectif là, et, reprendront le poids perdu dès qu’ils reviendront à une alimentation habituelle (tous ne garderons pas forcement de bons reflexes comme toi ;) ), du coup, pour moi c’est un régime vegan, avec tous les inconvénients du régime classique. Les régimes font beaucoup de dégats et font que les gens se maltraitent beaucoup je trouve. Quel meilleur moyen de craquer sur une tablette de chocolat le soir où on a besoin de réconfort que de savoir qu’elle est « interdite » ? Et après, la culpabilité, la dévalorisation arrivent où l’on s’accuse de « manque de volonté ». Un véritable cercle vicieux!
    Alors je n’ai pas lu le bouquin, mais ton article et celui de Pascale me laissent vraiment penser que ce monsieur aussi vegan soit-il vend une méthode amaigrissante tout bonnement. Je grossis peut-être le trait ?
    Je me sens beaucoup plus proche de l’alimentation en pleine conscience dont tu parles en début d’article et des travaux de Zermati et Apfeldofer pour se reconnecter à ses sensations alimentaires. mais c’est vrai qu’ils n’expliquent pas que mettre dans son assiette, c’est peut-être là l’intérêt de Attila Hildmann ?! Parce que c’est vrai qu’il a l’air de proposer de bonnes choses, hein, je ne dis pas le contraire, c’est juste le côté régime/challenge qui me gêne…

    • Lili says:

      Coucou !

      J’entends très bien ce que tu dis. Je suis personnellement anti-régimes, donc je te suis à 100%. Mais je pense vraiment m’être mal exprimée alors, parce qu’il ne s’agit pas du tout de ça ici. Bref. Surtout que la suite de mon article parle de choses différentes. Je suis déçue de ton retour pour être honnête, j’ai le sentiment que tu ne m’as pas bien comprise, ni même lue, mais ce doit être de ma faute, j’ai dû vraiment mal m’exprimer… Je suis désolée. Du coup, je vais préciser qu’il ne s’agit pas de régime.

      Bises,

      Lili

      • Rose Citron says:

        J’espère surtout ne pas avoir été blessante, ça n’était pas du tout mon intention <3. Je ne pense pas que tu te sois mal exprimée, c'est moi qui ai lu entre les lignes, et peut-être que je n'étais pas très objective suite à l'article de Pascale qui m'avait laissé cette impression de régime. Le mieux serait que je feuillette ce livre pour me faire une opinion plus objective. En tous cas, ça t'a convenu, c'est le principal

        • Lili says:

          Non, non, pas du tout. C’est juste que j’ai passé des HEURES à rédiger cet article, et que je ne veux surtout pas que mon message soit mal interprété, sinon, j’ai tout loupé… Et j’étais juste déçue que sur mes milliers de mots, le régime soit la seule idée retenue, alors que c’est pas du tout ça. C’est tout. :) Et je n’ai pas juste fait la méthode Attila, d’ailleurs, je l’ai survolée, ça a juste été l’élément déclencheur, comme je l’explique dans mon loooooooooong article dont la méthode d’Attila Hildmann n’est une petite partie. ;) Je t’envoie plein de bises ! ^^

Laisser un commentaire