Cuisiner avec les huiles essentielles : c’est facile avec La Compagnie des Sens !

Au mois de juin, j’ai eu le plaisir de faire la rencontre de la Compagnie des Sens, une jeune start-up lancée par Théophane, un passionné de plantes et d’huiles essentielles. Désormais, c’est une équipe soudée et motivée qui conduit ce beau projet : celui de rendre l’aromathérapie accessible à tous ! Je vous conseille vivement à consulter les guides explicatifs très complets et abordables sur le site de la marque. Les huiles essentielles de la Compagnie des Sens sont garantis 100% pures, naturelles et certifiées bio.

Souhaitant en savoir plus sur l’entreprise et ses produits, j’ai longuement discuté avec Sara, experte sur le sujet, mais pas que ! La jeune femme est également dingue de cuisine et n’hésite pas à inviter les plantes dans ses recettes. Si j’ai déjà, par le passé, expérimenté la cuisine avec les huiles essentielles, en pâtisserie notamment, il est vrai que je n’y connais pas grand-chose. Saviez-vous par exemple qu’il était possible d’incorporer une vingtaine d’huiles essentielles dans ses préparations ? Et moi qui m’étais arrêtée aux agrumes… !!!

Fascinée par le sujet, j’ai demandé à Sara de vous expliquer comment profiter des vertus des huiles essentielles une fois à ses fourneaux. Et c’est très simple, comme vous allez le constater ! 

Logo basique

Bonjour Sara, peux-tu nous expliquer pourquoi il est intéressant d’utiliser des huiles essentielles (HE pour les intimes) en cuisine ?

Bonjour Lili ! Tout d’abord je te remercie de me permettre d’offrir à tes lecteurs de l’inspiration pour une alimentation plus saine grâce à l’introduction dans leur quotidien des huiles essentielles. C’est une étape clé pour un mode de vie plus naturel ! D’autant que leur efficacité est sans pareil : l’huile essentielle est l’essence même des composés aromatiques de la plante ! Derrière une goutte, de puissantes molécules aromatiques donneront, en cuisine, une touche inimitable à un plat et quelques découvertes gustatives tout en profitant, dans une moindre mesure, de leur vertus.

D’ailleurs, elles sont si puissantes que chacune a des contre-indications et ce qui est valable pour une ne l’est pas pour l’autre. Par exemple, beaucoup sont interdites aux femmes enceintes et toutes pendant les trois premiers mois de grossesse ! C’est pourquoi, ce qui nous tient le plus à cœur à la Compagnie des Sens, c’est de bien informer, et de guider ! Il est important pour nous que l’on se sente en confiance dans leur utilisation. Et que les futures mamans ne se sentent pas exclues : une poignée d’huiles essentielles bien choisies ne les privera pas de ces découvertes gustatives.

Enfin, la qualité de l’huile essentielle est un point primordial : nous sommes extrêmement exigeants envers leur origine afin que la culture de la plante respecte l’environnement et leur caractère biologique.

A nos tambouilles, donc !

Compagnie des sens Lili

Et concrètement, comment faut-il s’y prendre ?

Pour commencer, rien de tel que d’aromatiser nos recettes préférées avant de se sentir à l’aise pour  laisser jouer son imagination !
Les huiles essentielles doivent toujours être diluées ! On conseille de passer par un support gras : n’importe quelle huile végétale, sauce et vinaigrette, sirop d’agave, d’érable, chocolat fondu et enfin pâte à crêpe/gâteau ! Sans oublier les laits et autres crèmes, smoothies et soupes. Facile donc !

Dès que possible, on préférera ajouter l’huile essentielle hors du feu, à la fin de la préparation. En effet, elles perdent de leur parfum et vertus en « cuisant ». Cela peut donc jouer sur la quantité mise : on peut se permettre de mettre un petit peu plus de gouttes dans un plat allant au four que dans un plat cru.

Compagnie des sens Lili

Quelles doses recommandes-tu ?

Il faut avoir la main légère en cuisine aromatique : il vaut mieux suivre des conseils et faire un premier essai avant d’en rajouter selon ses goûts. À noter que l’on prendra moins de risques avec une huile essentielle d’agrume qu’avec une huile essentielle à la saveur « forte » comme la Menthe Poivrée par exemple.

Ainsi, 4 gouttes d’huiles essentielles de Citron, Basilic ou Sauge seront parfaites pour 400 g de pâtes alors qu’essayer une huile essentielle plus puissante comme la Citronnelle sera plus osé : pour la même quantité de riz, on essaiera une goutte seulement ! De manière générale, les huiles essentielles d’agrumes sont bien plus légères et on sera plus prudent avec les exotiques (Ylang-Ylang, Citronnelle, Clou de Girofle…) et herbes « puissantes » (Sauge, Thym). Bien sûr, on peut également les associer : huiles essentielles d’agrumes et d’herbes aromatiques font toujours un beau mariage !

Quant à ce que je préfère, les pâtisseries, mes premiers muffins Menthe Poivrée et pépites de chocolat étaient trop forts en menthe avec 4 gouttes d’huile essentielle dans la pâte, mais 2 gouttes de Géranium Rosat pour les muffins aux myrtilles, c’était parfait !

Enfin, pour un grand verre de lait végétal et autre boisson, je ne mettrais qu’une ou deux gouttes d’huile essentielle selon sa puissance et 1 goutte pour un bol de soupe ou bouillon.

On a trop dosé ? On peut remettre sur le feu s’il s’agit d’un plat cuisiné. Lorsqu’on n’a pas encore mélangé sa base à son plat, pour la vinaigrette d’une salade par exemple, on peut atténuer la saveur en rajoutant du corps gras. Mais mieux vaut être vigilant, et essayer avant de rajouter une goutte, selon ses goûts. On prend très vite ses habitudes !

Compagnie des sens Lili

Pour une cuisine aromatique au quotidien, comment conseilles-tu de parfumer ses bases ? 

Quoi de mieux que d’avoir déjà prêt sous la main, son huile d’olive parfumée (10 gouttes pour 1 litre) ou son sucre à la cannelle (4 gouttes pour 500g, bien secouer pour éviter les cristaux!) ? C’est idéal pour aromatiser une salade, sur des pancakes improvisés ou une compote. Sans oublier sorbets maisons et autres bonbons !

Et pour une vinaigrette originale, pourquoi ne pas mélanger deux huiles essentielles ? 2 gouttes d’huile essentielle (ou 3 si on inclut au moins 1 d’agrume) ajoutée à sa vinaigrette au moment où on la réalise et voilà une salade de légumes enjolivée par sa vinaigrette Thym-Orange !

Sans oublier les astuces apéro (à consommer avec modération, donc !) de Théophane : 1 goutte d’huile essentielle de Citron dans sa bière… et une recette de rosé au basilic bientôt dévoilée ! Santé !!! ;-)

Compagnie des sens Lili

Et quid des femmes enceintes ou allaitantes et des enfants ? 

Beaucoup d’huiles essentielles sont effectivement interdites aux femmes enceintes (toutes le sont pour celles de moins de trois mois) et allaitantes, car la prudence est de mise. Pourtant, quelques huiles essentielles sont très bien tolérées à partir du quatrième mois de grossesse et leurs vertus peuvent même accompagner la femme enceinte : c’est le cas de l’huile essentielle de Citron pour les nausées ou de la Lavande Vraie pour apaiser. Vous trouverez sur notre site une page dédiée complète réalisée par nos experts, ainsi que des précautions d’utilisations sur la page de chaque huile essentielle.

Beaucoup sont également interdites aux enfants de moins de 6 ans, je vous invite également à consulter au préalable si l’huile essentielle qui vous intéresse est bien tolérée ou non. Pour les inclure à nos découvertes imaginatives, on ira en douceur, le palais étant déjà en pleine phase de découverte à cet âge. On préférera donc attendre 6 ans pour éveiller les papilles : les agrumes sont toujours plus faciles pour commencer, puis on se lancera dans un cake aux épices de Noël, par exemple !

Je sais que tu te soignes déjà aux huiles essentielles : tu es donc familière avec une certaine prudence à adopter face à ces petits flacons « magiques » ! C’est pourquoi je vous invite à toujours vérifier sur notre site que la prise de l’huile essentielle qui vous intéresse soit possible par voie orale.

Intrigués ? Je me joins avec plaisir à Lili pour vous faire découvrir à travers des recettes aussi délicieuses que saines une sélection d’huiles essentielles idéales en cuisine !

Et vous, cuisinez-vous avec les huiles essentielles ? Avez-vous des astuces à nous donner ?

Print Friendly


12 comments

  1. Cat says:

    Bonsoir, merci pour cet article et ton site en général. Je me soigne avec la phyto et l’aromathérapie mais j’utilise peu les HE en cuisine à part dans la mousse Choco-orange vegan où j’ incorpore de l’huile essentielle d’orange et c’est un délice ! À bientôt. Cat.

  2. la team chacha says:

    Oh quelle super idée ! C’ est une vraie découverte pour moi, je ne savais pas du tout que c’ était possible !
    Merci pour ces nouvelles saveurs à tester :)
    Bisous Lili :)

  3. Carole says:

    Je suis une grande adepte des HE, surtout pour me soigner. Pour me rafraîchir, un perrier et une goutte d’HE de citron, j’adore !
    Ma plus mauvaise expérience c’est avec l’HE de basilic, extrêmement fort !
    Sympa ton article !
    Bises, Carole

    • Lili says:

      Merci Carole pour ton retour, je vais essayer le Perrier citronné ! :)
      Oui, basilic c’est ultra fort…!
      Plein de bises,
      Lili

  4. Prettypendants says:

    J’ai commandé un livre sur comment cuisiner avec les huiles essentielles. Je ne l’ai pas encore lu mais c’est vrai que ce qu’il met en avant c’est qu’il faut être vigilants quant à leur utilisation ! Trop peut être mauvais pour la santé apparemment…
    J’aime beaucoup ton idée de muffins aux pépites de chocolat avec de l’HE de menthe poivrée, ce doit être un régal !
    Merci pour cet article qui éclaire beaucoup sur le sujet, et qui donne de bonnes idées.
    Bisous!

    • Lili says:

      Coucou !
      Merci pour ton message !
      Effectivement, il faut être prudent, mais une HE bien utilisée en cuisine peut donner des merveilles… Il faut donc y aller doucement, mais sauter le pas. :)
      Bises et bonne semaine,
      Lili

Laisser un commentaire