{Détente} Se mettre au vert grâce à La Petite Okara…

J’ai rencontré Marion et Lisa pour la première fois à l’occasion de la première édition lyonnaise du salon Veggie World qui s’est tenue en janvier dernier à La Sucrière, à deux pas des quais de la Saône, dans le quartier de la Confluence. Après de nombreux mois à échanger sur le web, notamment par le biais d’Instagram, le plaisir de discuter EN VRAI était puissant et sincère. Le coup de foudre a été immédiat, si bien que nous nous sommes empressées de planifier un week-end à la maison le mois suivant.

La Petite Okara

Mon mari et moi avons alors pu en apprendre davantage sur ces deux roannaises d’adoption qui se sont lancées il y a deux ans dans un projet qui vaut la peine d’être applaudi : celui d’ouvrir le premier gîte vegan de France, qu’elles ont nommé « La Petite Okara » ! Avant de m’y rendre cet été pour un séjour au vert, j’avais envie de vous présenter deux personnes qui comptent désormais beaucoup pour moi. Deux amies au grand cœur qui travaillent sans relâche pour vous offrir la plus belle des parenthèses dans un écrin de verdure… Bonne lecture !

La Petite Okara

Interview de Marion et Lisa,

fondatrices du premier gîte vegan de France « La Petite Okara » 

  1. Bonjour Marion, bonjour Lisa ! Pouvez-vous vous présenter en quelques lignes pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas encore ?

Salut Lili ! Nous sommes toutes les deux originaires de Villefranche-sur-Saône, en couple depuis 5 ans et fiancées depuis 1 an (ouiii !). Lisa a 38 ans. Elle est ingénieure mécatronique et a travaillé une quinzaine d’années dans le milieu industriel. Elle est entrepreneure dans ce secteur depuis maintenant 10 ans. C’est une geek non assumée !

Moi-même, Marion, j’ai 23 ans (belle différence d’âge à l’instar d’Emmanuel et Brigitte !) et je suis diplômée en communication. Je me passionne pour la cuisine végétale depuis que nous sommes devenues véganes, en 2014.

La Petite Okara

  1. Le 17 juin prochain marque officiellement l’ouverture du premier gîte vegan de France, que vous avez baptisé « La Petite Okara » (d’après la pulpe d’oléagineux que l’on obtient lorsque l’on réalise un lait végétal maison). Comment est né ce projet fou ?

Une fois mon diplôme de communication en poche, j’ai préféré m’éloigner de ce milieu pour me diriger vers un métier plus proche de mes valeurs. J’ai pris quelques mois pour réfléchir où amener ma passion pour la cuisine végétale et rendre visible le véganisme. Initialement, je voulais créer une société pour proposer des plateaux-repas végétaliens aux entreprises dans la région lyonnaise. C’était une bonne idée mais nous allions alors nous éloigner de la ville… Nous cherchions une maison à la campagne pour commencer une nouvelle vie et c’est en tombant amoureuse des vallons du Haut-Beaujolais que j’ai proposé à Lisa d’ouvrir un gîte avec table d’hôtes végane. La maison a donc été choisie, avec ce but en tête, dans le village de Cuinzier (42).

La Petite Okara

  1. Vous avez acheté les murs de votre maison et du gîte en 2015. Je parle bien de « murs » parce que vous avez tout refait, ou presque, je me trompe ?

C’est exactement ça ! Il n’y avait que des murs et il a fallu en casser et même en construire de nouveaux. En deux ans, nous avons rénové, en tout, 220 m2 de surface habitable et presque 2 000 m2 de terrain ! Nous nous sommes faites aider pour les toitures, la maçonnerie et le terrain. Il fallait tout reprendre de A à Z : le désencombrement, l’isolation, le placo, la plomberie, l’électricité, l’assainissement… Ça n’a pas été facile tous les jours mais aujourd’hui nous sommes fières du travail accompli et sans la motivation d’ouvrir le gîte, nous aurions mis plusieurs années de plus pour la rénovation !

La Petite Okara

  1. Pouvez-vous nous parler du gîte lui-même : comment l’avez-vous conçu, à destination de qui, avec quels matériaux ? En quoi est-il vegan ?

J’ai remarqué que la distinction entre gîte et chambres d’hôtes n’était pas évidente pour tout le monde alors je vais déjà préciser ces deux notions. Une chambre d’hôtes est une chambre louée chez l’habitant alors qu’un gîte est une location meublée de tourisme où les personnes louent un bâtiment et ont la libre disposition du lieu composé d’un salon, une cuisine, une salle d’eau, une ou plusieurs chambres. Les hôtes sont ainsi autonomes !

Le gîte, de 60 m2, est situé à côté de notre maison pour faciliter les repas en table d’hôtes. Il est composé de deux chambres (pour quatre personnes et un bébé), une cuisine ouverte sur le salon, une salle de bain et un WC séparé. Les travaux ont été réalisés dans une démarche écologique. L’isolation est composée de laine de bois et de ouate de cellulose, la façade et le jointage des pierres ont été enduits à la chaux, la clôture est 100 % naturelle (bruyère végétale), les enrochements sont constitués de pierres locales, le chauffage principal se fait grâce au poêle à pellets et nous avons rénové des meubles pour privilégier la seconde main.

Le gîte est en lui-même végane car le mobilier qui le compose ne contient aucune matière animale (cuir, laine, soie, plumes…) et les produits d’entretien et d’hygiène présents dans la cuisine et la salle de bain sont certifiés vegan et cruelty free.

Ainsi, ce lieu de vacances a été pensé avant tout pour les couples ou familles végés/véganes mais il s’adresse également aux curieux/ses souhaitant découvrir la cuisine végétale, la région ou simplement profiter du calme dans une décoration boudoir et cosy.

La Petite Okara

  1. La Petite Okara se trouve à Cuinzier, en pleine campagne, à 20 kilomètres de Roanne et à 90 kilomètres de Lyon. Quelles activités peut-on pratiquer à l’occasion d’un séjour au gîte ?

Contrairement aux idées reçues il y a plein de choses à faire à la campagne !

Pour les passionné(e)s de culture, nous sommes au cœur de plusieurs villages labellisés Villages de caractère (Charlieu, Ambierle, Saint-Haon-le-Châtel…) et de châteaux de la Loire (Château de la Roche…). Le secteur dispose également d’un riche patrimoine religieux : chapelles intimistes, abbayes majestueuses, églises. Le Roannais compte plus de 15 musées dont 3 labellisés Musée de France : le musée de Beaux-Arts et d’Archéologie Joseph Déchelette à Roanne, le musée Alice Taverne à Ambierle et le musée Hospitalier à Charlieu.

Pour les amoureux/ses de l’eau, vous pouvez profiter de la Loire (le plus long fleuve de France) en vous promenant en bateau ou en canoë-kayak. Pour vous baigner, nous avons la chance d’être à 25 minutes du Lac des Sapins à Cublize. Très prisé dans le secteur, vous pourrez choisir entre la plus grande baignade biologique d’Europe et la baignade dans le lac. De nombreuses activités aquatiques y sont proposées (catamaran, pédalos, canoë-kayak, aviron et planche à voile…).

Pour les fans de nature, nous sommes entourées de pistes cyclables, de parcours randonnées et VTT, de bois remplis de champignons (à faire vérifier à la pharmacie la plus proche !). Et si vous rêvez de voler, l’aéroport de Roanne vous propose différents loisirs aériens (montgolfière, parachute, planeur, ULM et paramoteur).

La Petite Okara

  1. Je sais que Marion est douée en cuisine et que l’envie de faire découvrir la cuisine végétale est grande pour elle. Dans quelle mesure pourra-t-on goûter à ses plats ?

Les repas en table d’hôtes seront proposés quatre soirs par semaine (lundi, mercredi, vendredi et samedi) à la demande des hôtes comme prestation additionnelle. Le repas fait-maison, que nous partagerons ensemble, sera composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert avec un maximum de produits biologiques et de saison. Je m’adapte aussi aux régimes sans gluten, sans soja et cru.

Chaque matin, vous pouvez aussi demander un petit-déjeuner comme prestation additionnelle !

Les jours où nous ne faisons pas table d’hôtes, vous avez toujours la possibilité de profiter de la cuisine équipée du gîte ou de découvrir les restaurants roannais qui offrent des options végétaliennes (galettes et crêpes biologiques sans gluten, bo bun maison, penne all’arrabbiata, wrap avec des produits frais…).

La Petite Okara

  1. En résumé, quelles prestations proposez-vous, à quelles dates ?

Nous avons installé sur le terrain un bain nordique. Il s’agit d’un bassin rond conçu pour la baignade. L’eau dans la cuve est chauffée par un dispositif de chauffage à bois. Vous pourrez profiter de cette prestation de mai à novembre à partir de 17h car tout l’intérêt du bain scandinave est d’en profiter par temps frais.

Nous proposons aussi des prestations totalement gratuites comme une initiation à l’astronomie avec notre télescope, du cinéma en plein-air et des soirées karaoké/musique à la demande des hôtes.

La Petite Okara

  1. Si Marion est la cuisinière du duo, Lisa se passionne pour l’informatique et a créé une application pour smartphone « La Petite Okara » qui, je le sais, ne concerne pas que le gîte… Pouvez-vous nous en dire plus, de quoi s’agit-il exactement ?

En effet, notre geek nationale Lisa a développé une application gratuite disponible sous iOS et Androïd permettant de regrouper des actualités relatives à notre gîte (présentation, calendrier des réservations et formulaire de contact) ainsi qu’une grande section « & beaucoup plus ».

La Petite Okara

Le but principal de l’application est d’échanger du contenu en rapport avec le véganisme et de mettre en lien les véganes et les personnes en passe de le devenir. Vous y retrouverez ainsi de nombreux blogs (dont celui de Lili ♡), des chaînes YouTube, des podcasts, du partage d’événements et d’associations… Enfin, la partie réseau vous permet de créer un profil. Celle-ci est optionnelle mais elle offre l’avantage de dialoguer entre utilisateurs/trices de l’application en fonction de leurs descriptifs ou de la position géographique. Le but étant de discuter dans la joie et la bonne humeur grâce au chat dans un système sécurisé. N’hésitez pas à nous rejoindre !

La Petite Okara

Retrouvez La Petite Okara sur :

©Toutes les photos sont la propriété de La Petite Okara.

Print Friendly

One comment

  1. Lucie says:

    Super ! J’espère que la petite Okara verra plein de visiteurs et que l’idée fera des petits ici et là. Bravo

Laisser un commentaire