Le fabuleux Noël d’Angie !

J’ai rencontré Angélique, alias Angie, en chair et en os il y a quelques mois, chez Lulu Graine d’un Monde à Dijon, adorable restaurant dont je suis la marraine (si vous êtes dans le coin, vous devez aller déjeuner chez Camille !). Lorsque nous nous sommes vues, nous nous sommes jetées dans les bras l’une de l’autre, tant nous étions heureuses d’ENFIN nous rencontrer, après tant de mails et de messages échangés !

angie-et-moi-dijon-2016

Je connais l’amour d’Angie pour les tables festives, aussi j’ai eu envie d’en savoir plus sur son attachement aux fêtes, et notamment à Noël. Et puis, comme je voulais vous présenter son ouvrage Vegan et sans gluten, paru aux éditions La Plage à l’automne, c’était justement l’occasion de faire intervenir ma copine sur mon blog.

Si vous êtes adeptes de la marque bio SOY, vous connaissez sûrement déjà Angie puisque c’est elle qui compose les recettes qui accompagnent certains produits. Angélique, c’est ma fée des neiges, comme je l’appelle. Figurez-vous qu’elle s’est lancé le défi de vous présenter sur son blog La Gourmandise selon Angie une recette par jour, du 1er au 24 décembre, soit de réaliser un calendrier de l’Avant incroyablement gourmand, avec des recettes végétales à vous couper le souffle et à vous donner envie de prendre 10 kilos pendant les fêtes.

Le fabuleux Noël d'Angie

Pas de doute, cette année, Noël sera non seulement joyeux et festif, mais cruelty free !

« Noël pour moi, c’est…

Noël est une période importante à mes yeux parce qu’elle représente l’amour et le partage. Je crois toujours au Père Noël. Il se cache en chacun de nous. Nous sommes capable d’offrir sans rien attendre en retour, tout simplement pour le plaisir de faire plaisir ! Noël doit être le moment où les gens se reconnectent entre eux, famille, amis, collègues, voisins, inconnus. Même un simple sourire suffit, c’est déjà un premier pas ! 

biscuits-de-noel-vegan-epices-orange

La cuisine de Noël…

Chaque année, j’étais impatience à l’idée de découper les biscuits et les décorer avec ma maman. Je me souviens de cette grande boîte à gâteaux en fer dans laquelle nous placions ces biscuits tels des petits trésors à dévorer. Cette boîte était placée à côté de l’entrée. Chaque personne qui entrait pouvait en choisir un, qu’il s’agisse de la famille, des amis, du facteur ou encore du plombier ! ;)

Puis nous passions plusieurs jours à élaborer le menu, en cherchant chaque année à améliorer le précèdent… Et le 24, je passais la journée en cuisine avec ma maman : feuilletés apéritifs, vols au vent, plat de résistance… le tout était toujours rempli d’amour et j’étais toujours fière de dire que j’avais participé !

creme-brulee-vegetale-au-chocolat

Je me souviens aussi avoir raté à plusieurs reprises certaines pâtes, comme la « demi feuilletée », que je tenais pourtant à faire tous les ans : nous mangions chaque feuilleté en avalant un demi verre d’eau pour les faire passer… Et l’année d’après, j’avais le droit de refaire ma pâte ! Je pense qu’à chaque fois, ma mère devait se dire « cette année, elle va y arriver », mais non…! Plus grande, j’ai quand même fini par abandonner l’idée, pour le plus grand plaisir des invités je pense !! ;)

Mais aujourd’hui, je mets toujours un point d’honneur à réaliser de A à Z le repas de Noël, comme peuvent en témoigner toutes les recettes testées pour l’occasion et publiées sur le blog ! 

Mon plus beau Noël…

Je devais avoir 9 ans. Mon frère et moi étions toujours les premiers levés, mais nous n’avions pas le droit d’ouvrir nos cadeaux sans nos parents. Une porte accordéon séparait la cuisine de la salle à manger. Avec mon frère, nous restions devant la porte à imaginer ce qu’il pouvait y avoir de l’autre côté. On passait nos doigts pour entrebâiller légèrement la porte…

pain-depices-vegan-au-chocolat-et-melasse-1

Mes parents se sont levés à leur tour, ont ouvert la porte. Les cadeaux étaient là !! Un cadeau pour mon frère, un autre pour… mon frère ! J’avoue que j’ai commencé à paniquer ! J’avais été plutôt gentille toute l’année et rien ne pouvait justifier le fait que mon frère puisse avoir des cadeaux et pas moi !! Alors ma maman s’est tournée vers moi et m’a dit d’aller regarder le gros carton qui se trouvait à côté du sapin. « Ce gros carton ? mais il n’est même pas emballé ! ». Eh oui, un carton qui n’est pas emballé, n’est pas un cadeau, n’est-ce pas ?! Ce qu’on peut-être têtu quand on est jeune ! Ou tout simplement parce que déchirer le papier fait partie du rituel lorsqu’on déballe un cadeau… Bref…

Je m’approche doucement, j’écarte le carton et là… Waaaaaooooouuuuh ! Une poupée Barbie (enfin une imitation, mais une poupée quand même !) et en dessous une table avec 4 chaises, une armoire, un lit, une table de chevet, une coiffeuse (avec un petit miroir) et 2 commodes. Le tout en bois ! C’était magique ! J’avais les joues rouges, j’étais heureuse ! Puis, ma maman m’a tendu un autre petit carton (toujours pas emballé !!) et quand je l’ai ouvert, il y avait une robe de mariée, des robes de soirées, des jupes, des robes, des joggings, des écharpes, des bonnets, le tout en laine ou en tissu, avec de minuscules fermetures éclairs ou encore de jolis petits boutons… J’étais la petite fille la plus heureuse du monde !

tourte-vegetale-de-noel-champignon-chataignes-et-tofu-fume-vegan

Et j’apprendrai quelques années plus tard que les jouets en bois avaient été fabriqués par mon papa, qui s’en occupait le soir en rentrant de son (dur) boulot et les week-ends. Ma maman, quant à elle, avait trouvé comment occuper ses longues soirées d’hiver en cousant et en tricotant pendant que nous dormions en rêvant à nos futurs jouets de Noël…

Je n’ai jamais eu beaucoup de jouets à Noël, mais j’ai toujours apprécié chaque jouet ouvert, surtout quand ils ont été faits avec amour ! Chaque année, à Noël, je repense à cette petite fille si heureuse d’avoir eu de tels jouets.

scones-vegan-cranberries-coco-orange-noel-1

Aujourd’hui, je souhaite que ma fille puisse elle aussi se souvenir d’un Noël magique comme j’ai pu le vivre ! Je ne veux pas 36 cadeaux pour elle, je veux qu’elle puisse apprécier à sa juste valeur les cadeaux qu’on lui offre. Alors que je rédige ce billet, à côté de mon sapin, le Père Noël est venu me glisser à l’oreille que ma fille n’avait pas à s’inquiéter, son bébé aura bientôt de très jolis habits à se mettre… 

La magie de Noël se trouve en chacun de nous. A nous de la faire jaillir, peu importe la façon. Reconnectez-vous ! Prenez du temps pour vous, pour votre famille, vos amis. Allez à la rencontre de vos voisins, ayez un mot sympathique pour votre boulanger, votre facteur… Prendre soin de soi et de son entourage, c’est aussi ça la magie de Noël, et elle doit passer avant les cadeaux !! »

Le fabuleux Noël d'Angie

Joyeuses fêtes à toutes et à tous ! 

Print Friendly

3 comments

  1. Kathy says:

    J’ai adoré découvrir les recettes d’Angie tout au long du mois de décembre, son blog ( tout comme le tien !) est une vérité mine d »or.
    Bravo à vous deux !

Laisser un commentaire