Ils sont revenus de leur tour du monde végétariens !

Marine et Romain ont 27 ans, ils sont tous deux infirmiers et vivent dans le Sud-Est de la France, non loin de Nice. Ils rentrent à peine d’un tour du monde de 400 jours qui les a emmenés bien plus loin qu’ils ne le pensaient. Grâce à une rencontre sur le chemin, dans un bus qui les menait vers Leshan, en Chine, ils ont sauté le pas et sont devenus végétariens, une décision qui mûrissait depuis quelques temps dans leurs esprits.

Touchée par leur belle histoire, j’ai souhaité en savoir plus sur ce jeune couple plein de dynamisme, dans le but de partager avec vous leur expérience autour du monde. Plusieurs de mes amis ont pris la décision de changer d’alimentation suite à un long voyage. D’ailleurs, si je suis moi-même vegan aujourd’hui, c’est notamment grâce à mon amie d’enfance revenue écolo de son propre périple il y a quelques années maintenant. En plus d’avoir revu leur façon de consommer, Marine et Romain se marient cet été et ont partagé une vidéo sur Internet d’une danse, un Kuduro, pas comme les autres, à découvrir avant de lire ce qui va suivre. Enfin, retrouvez Marine et Romain sur Facebook, sur leur page « Poudre d’Escampette ».

Vous l’aurez compris, ce n’est pas une recette que je vous propose en ce jour de Saint-Valentin mais un beau roman, une belle histoire, d’amour, d’amour, d’amour… :-) Et pour compléter ce voyage, je vous invite à lire l’ouvrage Ils ont fait le tour du monde : 32 portraits de blog-trotters, un recueil de 32 histoires drôles, touchantes et émouvantes, de personnes comme vous et moi qui ont osé franchir le pas.

Belle Saint-Valentin à tous !

quest5

Leur parcours – Marine, Romain, qui êtes-vous ? D’où venez-vous, quels sont vos parcours respectifs ? Quand vous êtes vous rencontrés ?

Marine et moi avons fréquenté le même lycée et c’est là que nous avons appris à nous connaître, une rencontre qui a donné naissance progressivement à un amour qui dure déjà depuis huit ans. Nous sommes tous les deux infirmiers. Si pour Marine cette profession est une vocation depuis son enfance, de mon côté, je voulais à la base être instituteur. J’ai donc obtenu une Licence dans l’éducation afin d’insérer l’IUFM de Nice en vue de préparer le concours. Cependant, avec Marine, nous avons eu l’opportunité de faire une mission humanitaire au Togo, chacun dans son domaine respectif : Marine dans les hôpitaux et dispensaires, et de mon côté, dans les écoles primaires de petits villages, avec pour une des missions d’organiser des événements inter-écoles afin de favoriser les liens entre ces différents villages. Pendant nos jours de « repos », nous avons pu nous retrouver, et c’est à cette occasion que j’ai pu découvrir ce que Marine faisait. Alors, comme un déclic, j’ai voulu plonger à mon tour dans l’univers du soin et de la santé avec une curiosité toujours grandissante. En rentrant, en 2009, je me suis donc à mon tour lancé dans des études d’infirmiers.

quest 2

Leur voyage – Vous avez effectué un tour du monde en 400 jours. Quelle a été votre motivation ? Quel a été votre parcours ? Comment vous êtes-vous organisés ? Quels pays avez-vous visités ? 

La passion pour le voyage a toujours eu une place considérable dans nos vies et a également construit notre couple. A travers ce projet, nous avions pour motivation de créer une vraie coupure avec notre quotidien et nos repères. Pouvoir prendre le temps de goûter à un échantillon du monde, découvrir comment on vit, comment on pense ailleurs. Apprendre, partager et contempler les différents paysages que la nature nous offre. C’était une réelle chance que de pouvoir vivre toutes ces choses à deux. Cela nous a aussi permis d’engranger plus de maturité seul, et à deux.

Notre parcours s’est dessiné en fonction des lieux et expériences incontournables que nous voulions découvrir, comme par exemple, parcourir un désert, faire un safari, séjourner dans un ashram en Inde, le Salar d’Uyuni, le Taj Mahal, le Machu Picchu, la muraille de Chine, mais aussi s’investir dans des associations (orphelinat au Népal, foyer pour enfants des rues en Bolivie), prendre le Transsibérien, faire un road trip en van, la fête à Rio, un trek en haute altitude, passer des niveaux en plongée sous-marine…  Ainsi, notre parcours a été : Namibie, Afrique du Sud, Russie, Mongolie, Chine, Philippines, Népal, Inde, Thaïlande, Indonésie, Nouvelle-Zélande, île de Pâques/Chili, Argentine, Bolivie, Pérou, Saint-Martin. Le budget et un impératif par rapport aux études de Romain a déterminé la durée de ce voyage.

quest9

Quelques chiffres de notre tour :

  • Nombre de jours : 400
  • Pays ayant passé le moins de temps : 15 jours en Afrique du sud
  • Pays ayant passé le plus de temps : 45 jours en Inde
  • Nombre de tampons dans le passeport : 70
  • Transports utilisés : Avions, voitures, trains, tuk-tuk, bateaux, canoë, bus, camions, scooters, vélos, buggy, pirogues…
  • Nombre de plongées : 17
  • Nombre d’articles écrits en voyage : 90  => entre 150 et 200 pages Word
  • Nombre de colis envoyés : 4
  • Nombre de kilos perdus : 8 pour Marine, 18 pour Romain
  • Niveau linguistique : Confirmé en espagnol, toujours lamentable en anglais
  • Nombre de photos prises : environ 18 000 !!!

                             … Mais également de nombreuses rencontres et des milliers de visages !

quest8

Leur transition vers le végétarisme – Vous m’avez confiés être devenus végétariens en voyage. Quelle a été votre motivation ? Votre décision a-t-elle été commune ? Avez-vous par la suite rencontré des difficultés en route pour vous nourrir ? Une anecdote à nous raconter ?

Très franchement, avant de faire ce voyage, on imaginait beaucoup de choses, mais pas le végétarisme ! Personnellement, j’étais même un grand consommateur de viande et adolescent, les légumes n’étaient pas mes meilleurs amis ! Alors si nous sommes végétariens à ce jour, je suis convaincu que tout le monde peut le devenir !!! Nous sommes étonnés aujourd’hui de voir comment les sens de l’homme se modifient de par ses habitudes alimentaires : avant, quand nous passions devant une boucherie, nous salivions devant un étalage de viande, maintenant cette même odeur nous donne l’envie de vomir…

Cette réflexion et cette transition s’est entièrement faite durant ce voyage. Selon nous, c’est le fruit de diverses situations et rencontres. Premièrement, le fait de s’être décontextualisés de notre quotidien, de nos habitudes, et avoir réellement du temps pour soi, permet de s’ouvrir et de s’investir dans des réflexions que nous n’avions pas dans la vie de tous les jours, par manque de temps et/ou de volonté. Ensuite, il y a eu une rencontre clé : Karine, une végane parisienne, mais surtout une femme géniale. Elle aussi faisait un long voyage, et nous nous sommes retrouvés dans un bus ensemble. Cette première rencontre a été épique. Quand elle nous a annoncé qu’elle était végétalienne, nous avons évidemment balancé le discours habituel : « mais c’est la nature que de manger des animaux, ça toujours été comme ça », etc. De son côté, calmement (mais surtout dépitée !), elle contre-argumentait nos dires. Nous sommes repartis amers de cet échange, car énervés de n’avoir pas pu mieux défendre nos idées contre son éthique, et d’être même passés pour des personnes n’aimant pas les animaux, alors que ce n’est pas le cas.

quest4

Notre réflexe a alors été de rechercher tous les arguments contre le végétarisme sur Internet…! Et une fois de plus, rien de convaincant ! Au fil de très nombreuses recherches, tout nous paraissait évident et plusieurs fausses idées se sont évaporées. Cela nous a même permis de nous ouvrir sur différentes réflexions. De plus, sans avoir l’ambition de changer le monde, mais au moins pour respecter nos valeurs, et surtout pour nous respecter nous-même, nous avons compris qu’il était temps de se responsabiliser et d’avoir conscience que chaque acte que nous faisions dans la vie de tous les jours n’était pas anodin.

Et puis nous sommes allés dans un ashram en Inde, nous avons mangé végétarien pendant 45 jours et nous nous sommes simplement régalés…! Dans un premier temps, nous sommes devenus végétariens du jour au lendemain, mais à certains moments, de par nos habitudes alimentaires, nous étions dans la frustration malgré tout, dans certaines situations notamment. Si bien que nous avons « craqué » pendant une courte période. Nous n’étions surement pas prêts. Et puis, en abordant la chose différemment, c’est-à-dire en se disant qu’il fallait s’écouter et aborder cette transition progressivement et sans s’imposer de privations, tout s’est fait rapidement et naturellement. Aujourd’hui, nous nous considérons toujours en phase de transition puisque nous sommes végétariens et non vegans, pour le moment seulement…

quest6

Leur mariage – Vous vous mariez cet été et à cette occasion vous avez diffusé une vidéo sur Internet dans laquelle vous dansez le Kuduro à travers le monde, afin que vos proches puissent eux aussi apprendre cette danse et la réaliser le jour J. Comment est née cette idée ? A-t-il été facile de faire ces pas de danse autour du monde ? Comment vous êtes-vous organisés ?

En partant, nous avions envie de réaliser un montage vidéo assez court de notre voyage, à l’image des célèbres vidéos Where The Hell Is Matt? que nous adorons. Lors de notre premier point de chute à La Réunion, notre amie qui nous recevait nous a fait découvrir le Kuduro, en nous disant qu’en discothèque tout le monde dansait cette chorégraphie et que si nous ne voulions pas passer pour des touristes, il faillait la maîtriser ! Tout est parti de là, et nous avons voulu garder ce fil conducteur. Mais croyez-nous, ce n’est pas toujours évident que de prêter son appareil photo à un inconnu en lui demandant de nous filmer, et de se mettre à danser, évidemment sans musique… Sur le coup c’est un grand moment de solitude !

En rentrant, avec le projet de nous marier, et en choisissant le thème du voyage, nous avons eu l’idée de lier les deux en filmant une dernière scène de Kuduro au lycée, lieu de notre rencontre et lieu où j’ai demandé il y a quelques mois en arrière Marine en mariage, afin d’utiliser ce clip vidéo comme Save the Date.

quest7

Leur futur – Et maintenant, quels sont vos projets ?

Notre projet, après le mariage, sera surement de repartir faire un voyage sac-à-dos même si cela demande beaucoup de temps pour économiser. Nous avons déjà une liste de lieux qui nous tentent  énormément (Colombie, Cuba, Mexique, Jordanie, Egypte, Iran, Birmanie…). Viendra ensuite, peut-être, le moment de fonder une famille. Après d’autres projets nous trottent dans la tête, mais chaque chose en son temps !

quest1

Print Friendly

17 comments

  1. Planet Addict says:

    C’est une bien jolie histoire que je lis là! Mais dis moi, ils étaient à ton mariage? Je ne les ai pas rencontré quel dommage! Une autre fois! Je pense qu’on aurait de quoi « jaser » ;p
    Merci pour ce partage, qui montre une fois de plus des personnes qui ont su mettre leurs actions en accord avec leurs valeurs et ont réussi à se remettre en question malgré leurs préjugés! Bravo!!

    • Lili says:

      Coucou !
      Oui c’est beau comme histoire, je savais que ça te plairait ! :)
      Par contre, non, je ne les connais pas en vrai, ce sont eux qui se marient. :)
      Plein de becs !! <3

  2. Guillaume manger sainement says:

    Ouahouhhhh, énorme ce témoignage !! Vraiment un projet passionnant !
    Le seul bémol c’est dommage qu’il faille partir loin de France pour se rendre compte des avantages à devenir végétariens mais maintenant à vous de faire passer cette bonne vibe en France :)

    • Lili says:

      Merci Guillaume pour ce retour !
      Eh oui, en France c’est pas facile de devenir végé, mais on va changer ça ! ;)
      Bon week-end,
      Lili

  3. Tumbarello says:

    Si la vidéo vous plaît, nous vous invitons à aimer et suivre notre page Facebook « Poudre d’escampette ». A bientôt !

  4. theresa says:

    Bonjour,
    Marine et Romain ont-ils un blog de leur périple?
    Peut-on le lire? Auriez-vous l’adresse?
    Merci merci :)

  5. le concombre masqué,) says:

    Ils sont beaux, sont ouverts et curieux et ils ont du talent!… Que du bonheur!)
    Merci pour le partage!
    Et Tout le Bonheur du monde aux futurs mariés!!!,)

  6. Della monica says:

    Votre expérience vous a revele dans votre vie quotidienne , spirituelle , et … Alimentaire bravo continuez dans vos choix

  7. Fanny says:

    Génial ce témoignage ! Il fait écho en moi qui suis partie en Nouvelle-Zélande pour un an et j’ai décidé de devenir végétarienne. Pour me respecter, respecter les animaux et la planète. Je n’ai jamais mangé de viande mais arrêter le poisson, les produits laitiers et les oeufs s’est fait progressivement. Je ne ressens aucune frustration car je suis en accord avec mes valeurs et je ne donne à mon corps que des choses bonnes et saines. Sauter le pas hors contexte, à l’étranger, est certainement plus facile. Je redoute le retour en France dans quelques mois.

    Fanny du blog http://www.lespetiteschosesdefanny.com

    • Lili says:

      Coucou Fanny,
      Je te remercie pour ton message et ton témoignage qui fait effectivement écho à celui de Marine et Romain.
      Bravo à toi pour ton choix et bon courage pour le retour en France. Il sera certes peut-être un peu difficile mais si tu te sens bien dans ta peau et tes baskets, ça ira tout seul. :)
      Merci encore ! :)
      Bises,
      Lili

Laisser un commentaire