Cake à la patate douce, cannelle et raisins secs (vegan, sans gluten)

Cake à la patate douce, cannelle et raisins secs

Cake à la patate douce

Ingrédients pour 6 à 8 personnes :

  • 500 à 600 g de patate douce (soit 3 petites patates douces) – ou 300 g de purée
  • 140 g de farine de riz complet
  • 40 g de farine de sarrasin
  • 60 g de sucre blond ou complet
  • 1 c. à café rase de cannelle moulue
  • 7 à 9 g de poudre levante (1 sachet)
  • 150 ml de lait végétal au choix (idéalement amande ou noisette)
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive, de coco (fondue) ou de tournesol
  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre ou de jus de citron jaune
  • 1 pincée de fleur de sel
  • 80 g de raisins secs

 

Cake à la patate douce

Déroulement de la recette :

  1. Faire cuire les patates douces au four, à 200° (th.6/7), avec la peau, pendant 50 minutes.
  2. Laisser refroidir, ôter la peau, et réduire en purée (vous obtenez 300 g de purée de patate douce).
  3. Déposer la purée de patate douce dans un saladier et incorporer les autres ingrédients : les farines, le sucre, la cannelle, la poudre levante, le lait végétal, l’huile, le vinaigre ou le jus de citron, le sel et les raisins secs.
  4. Verser la préparation dans un moule à cake classique, légèrement huilé.
  5. Faire cuire au four 50 minutes à 180° (th.6).
  6. Laisser refroidir le cake avant de le démouler et de le déguster.

 

Notes :

  • Troquez les raisins pour de la canneberge, des noix, des pépites de chocolat noir…
  • Troquez la patate douce pour du potimarron.

 

Cake à la patate douce

image_pdfimage_print

Alice, maman d’une petite tornade, humaine imparfaite, auteure et coach de vie orientée bien-être.

Je partage sur mon blog des p’tits plats et desserts du quotidien pour toutes et tous, quel que soit votre régime alimentaire.

Et je vous apporte mes réflexions au sujet d’une relation à l’alimentation, à son corps et à soi-même apaisée.

Ou quand la cuisine rencontre le coaching…

Bienvenue !

5 CLÉS POUR MIEUX DIGÉRER

Plus de confort, plus de vitalité, plus de simplicité.

Recevez dans votre boîte mail l’atelier vidéo bien-être Vert ma Vie dans lequel je partage avec vous mes 5 clés pour une meilleure digestion. 

ENVIE DE PLUS ?

Plus de confort, plus de vitalité, plus de simplicité.

Renseignez votre adresse e-mail et recevez un e-book de recettes exclusives végétales et sans gluten, qui apporteront la touche de douceur qui manque à votre journée !

Je vous aide à retrouver une relation apaisée avec votre alimentation, votre corps, vous-même et les autres.

J’ai fait le choix de restreindre la publicité sur mon blog pour vous permettre d’avoir une navigation plus agréable. En désactivant votre bloqueur de publicité sur ce site vous soutenez mon travail et je vous en remercie !

8 réponses

  1. Bonjour ! Alors je viens de faire le cake. Je trouve que c’est une très bonne idée de mettre de la patate douce, et en plus il n’y a pas de gras ! J’ai ajouté des dattes, et je pense que des abricots secs conviendraient bien aussi. En revanche j’ai trouvé que l’ensemble était un peu pâteux et ça n’a pas trop gonflé. Et aussi je me demandais : à quoi sert le vinaigre ? Très bonne fin de semaine.

    1. Bonjour Elise,
      Merci pour ce retour.
      Le vinaigre, associé au bicarbonate / poudre levante, ajoute du moelleux.
      Pour un joli gonflage, il faut un moule à taille et un four bien chaud.
      Pour le côté pâteux, tout dépend de ce que vous voulez dire par là. Naturellement, les préparations sans gluten ni œufs ont un côté très moelleux, que certains qualifient de “pâteux”. Néanmoins, c’est plutôt agréable en bouche.
      Si c’est plutôt du pâteux pas très cuit, alors prolonger la cuisson et bien laisser refroidir sera nécessaire.
      Belle journée,
      Alice

  2. Recette réalisée depuis la Corée, avec les moyens et les ingrédients du bord donc ! Au lieu des 60g de sucre j’ai écrasé une petite banane bien mûre et utilisé 20g de sirop de riz brun, et pour les farines j’ai utilisé 140g d’un mélange de poudre de céréales (????, principalement du riz) et 40g de farine de blé classique. J’avais au début un peu réduit la quantité de lait mais en mélangeant tous les ingrédients je trouvais ma mixture bien sèche donc j’en ai pas mal rajouté, et je pense que là a été mon erreur ! Après 30min de cuisson dans un petit four électrique, le goût est là mais la texture est beaucoup trop fondante. Pas bien grave parce que c’est vraiment bon :)

    Merci pour cette recette, même si j’aurais bien aimé voir la tête de votre pâte avant cuisson pour comparer !

    1. Bonjour,
      Merci pour ce retour !
      Je pense que la banane joue beaucoup dans la texture finale que vous avez obtenue. Elle apporte de l’humidité supplémentaire, et un côté “gooey”.
      Remplacer du sucre par une banane, d’autant plus que celle-ci fait doublon en terme de texture avec la patate douce, a été votre erreur je pense.
      La prochaine fois, mieux vaut ne pas mettre de sucre du tout. :)

  3. C’est un délice! Testé et approuvé ce matin au petit déjeuner.
    Jai mis farine de sarrasin et farine de châtaigne. Et pour le sucre, de la fleur de coco.
    Il est fondant, parfait !

  4. Bonjour Alice,

    Grande fan de patate douce (et encore plus si celle-ci est accompagnée d’épices), je suis bien tentée par ce cake ! Merci pour cette recette. Merci également pour ton témoignage sur la pratique de manger en pleine conscience. Il est temps de se reconnecter avec notre corps, et avec ce que nous consommons ! Je suis convaincue que manger en pleine conscience peut nous conduire à faire des choix plus conscients concernant ce que nous mettons dans notre assiette, toujours avec beaucoup de douceur envers nous-même, les animaux et la planète.

    À bientôt,
    Camille

  5. Comme ce cake à l’air bon. Comme toi, je souffre pas mal du froid en hiver, en particulier du froid humide, comme il l’est malheureusement trop souvent en Lot-et-Garonne… Je comprends donc tout à fait ce besoin de douceur et de nourriture “réchauffante”. Manger en pleine conscience est quelque chose que j’essaye d’appliquer au maximum, mais ce n’est pas forcément facile au quotidien, surtout lorsque l’on mange seule je trouve. Ma petite astuce en plus : prendre le temps de me faire de “belles assiettes”, et commencer la dégustation par une dégustation visuelle. Mine de rien, on mange aussi avec les yeux !
    Je t’embrasse et te souhaite une bonne fin de semaine, à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *