Episode n°38 : La connexion cerveau-intestin

“Peu importe la nature de vos douleurs, que vous souffriez de maux au ventre, aux intestins, d’une candidose, d’un SIBO, d’un syndrome de l’intestin irritable, d’une constipation chronique, de reflux… ou bien de migraines, de cystites, d’eczéma, de douleurs dorsales, d’une fibromyalgie.

Comprendre la manière dont notre corps fonctionne, comprendre comment notre cerveau et notre ventre sont reliés, comprendre d’où vient la douleur et les mécanismes dont use et abuse notre cerveau pour garantir notre protection et notre survie… vous ouvrira des fenêtres et des portes vers des horizons insoupçonnés.

Car pour stopper durablement la souffrance, il faut se réinventer. Il faut devenir presque littéralement quelqu’un d’autre.”

Bonne écoute et bonne semaine !

Pour plus d’informations sur l’accompagnement que je peux vous proposer, rendez-vous sur vertmavie.app/p/coaching ou réservez votre appel offert : vertmavie.app/p/appeloffert !

J’écoute l’épisode 38

Recevez chaque vendredi dans votre boîte aux lettres virtuelle un message qui vous fera du bien ! C’est gratuit et pour s’inscrire en deux clics, c’est ici !

Transcription du podcast

Bonjour et bienvenue dans ce nouveau numéro de Vert ma Vie, votre podcast bien-être. Je suis ravie de vous retrouver cette semaine pour parler d’une thématique chère à mon cœur puisque sa compréhension et sa mise en application a changé ma vie. Oui, rien que ça.

J’étais coincée depuis plusieurs années dans une spirale que je pensais sans issue. J’avais mal au ventre dès le réveil et toute la journée durant.

Entre 2003 et 2007, mes journées étaient rythmées par mes troubles du comportement alimentaire. Anorexie, boulimie, hyperphagie ont laissé des traces dans mon corps et dans ma tête.

Pendant longtemps, j’ai cru que les aigreurs d’estomac, les brûlures, les spasmes aux intestins, les ballonnements à répétition, la digestion lente, l’alternance entre constipation et diarrhées… étaient la suite logique de la boulimie vomitive. Mon corps avait besoin de temps pour guérir.

Cinq ans après la dernière crise cependant, les symptômes étaient encore présents et s’étaient même intensifiés. Chaque déjeuner était un calvaire. J’avais du mal à naviguer les déplacements, les sorties, les repas chez mes proches. Je m’étais peu à peu renfermée sur moi-même et mon quotidien tournait encore et toujours autour de mon ventre. Ce que je pouvais manger ou non, ce qui allait passer ou non, ce que mon corps pouvait tolérer ou non.

Graduellement, une dépression s’est installée. Je ne connaissais plus la joie, la légèreté, l’enthousiasme, l’entrain. J’étais triste, mélancolique, angoissée.

Malgré la quantité de médecins, spécialistes et thérapeutes que j’ai rencontrés, malgré le nombre de médicaments, gélules et tisanes que j’ai ingérés, je demeurais avec mes inconforts et mes douleurs, mes questions et mes peurs.

Au fond de moi, néanmoins, j’avais cette petite voix qui me disait qu’un jour, je trouverais la solution. Et c’est grâce à elle que je n’ai pas baissé les bras. Je veux être cette petite voix pour vous si aujourd’hui vous ne l’entendez même plus. Et le but de mon podcast, des posts et des articles que je partage sur mes réseaux sociaux et sur mon blog, est de vous montrer qu’une issue est possible. Mieux : non seulement guérir de vos maux est à votre portée mais en plus, emprunter ce chemin-là, va vous permettre de créer une vie encore plus belle que celle que vous imaginiez pour vous.

Vous libérer de la souffrance va vous mener à votre véritable identité. C’est un peu comme quand on cherche un objet perdu dans un placard et qu’en plus de le retrouver, on découvre 1001 trésors cachés. Des bibelots que l’on pensait égarés, des vêtements que l’on croyait avoir donnés, des cartes postales que l’on ne se souvenait plus avoir reçues. Et bien plus encore !

Peu importe la nature de vos douleurs, que vous souffriez de maux au ventre, aux intestins, d’une candidose, d’un SIBO, d’un syndrome de l’intestin irritable, d’une constipation chronique, de reflux… ou bien de migraines, de cystites, d’eczéma, de douleurs dorsales, d’une fibromyalgie. Comprendre la manière dont notre corps fonctionne, comprendre comment notre cerveau et notre ventre sont reliés, comprendre d’où vient la douleur et les mécanismes dont use et abuse notre cerveau pour garantir notre protection et notre survie… vous ouvrira des fenêtres et des portes vers des horizons insoupçonnés. Car pour stopper durablement la souffrance, il faut se réinventer. Il faut devenir presque littéralement quelqu’un d’autre.

C’est pourquoi la méthode que j’ai créée pour se libérer des douleurs au ventre est efficace. Elle prend en compte l’être humain dans sa globalité. Elle associe besoins de l’organisme, de l’esprit et de l’âme, elle envisage chaque personne dans son ensemble.

Actuellement, notre société sépare encore trop le cerveau et le corps. Pourtant, l’un ne peut exister sans l’autre. Nos émotions sont directement influencées par les bactéries qui composent notre microbiome. Tandis que nos différents microbiotes agissent directement sur nos pensées.

Les dernières recherches mettent en avant le lien flagrant entre cerveau et intestin. Et à ce sujet, je vous recommande les travaux du Dr Emeran Mayer, gastro-entérologue et directeur du centre de neurobiologie du stress à l’UCLA (Californie).

L’une des façons – car il en existe plusieurs – dont notre digestion impacte nos pensées et nos émotions est par le biais des bactéries qui composent notre microbiome, soit l’ensemble des microbiotes d’un individu. Si vous vous intéressez à votre ventre, vous vous êtes déjà sûrement penchées sur le sujet du microbiote intestinal.  

L’organisme humain héberge toute une communauté de microorganismes : bactéries, archées, levures et virus. Aujourd’hui regroupés sous le terme de « microbiote », ils participent à de nombreuses fonctions biologiques et se situent au niveau de la peau, dans la bouche, dans les organes génitaux et dans l’intestin.

La diversité bactérienne d’un individu peut dépendre de plusieurs facteurs : génétique, géographique/environnemental, alimentaire, âge.

Sans entrer dans les détails, notez qu’un microbiote en “bonne” santé nous maintien en eubiose, tandis qu’un microbiote qui déconne provoque une dysbiose. Cette dernière est une perturbation qualitative et quantitative de la composition du microbiote qui entraîne un appauvrissement de la biodiversité de notre écosystème. J’aime voir notre microbiote comme un jardin dont l’équilibre peut varier d’une saison à l’autre, d’une année à l’autre, en fonction de la météo, des petites bêtes qui habitent le sol, et du jardinier qui s’en occupe.

Si l’on conçoit facilement qu’une dysbiose peut être à la source d’inconforts digestifs, on ignore parfois qu’elle peut être associée à des maladies qui touchent le cerveau, comme Parkinson et Alzheimer, ou encore le trouble du spectre de l’autisme.

Les dernières études qui s’intéressent au syndrome de l’intestin irritable, ou colopathie fonctionnelle, une maladie bénigne et courante mais trop souvent négligée alors même qu’elle retentit parfois gravement sur la qualité de vie, montre que notre cerveau impacte directement la perception de la douleur au niveau du système digestif, entraînant une véritable hypersensibilité viscérale.

Troubles anxieux, dépressifs, de l’humeur… et dysbiose, voire syndrome de l’intestin irritable, sont liés. Et vice-versa. Les personnes qui souffrent de dépression et de stress chroniques font l’expérience d’un système digestif déréglé.

Si le rôle de l’alimentation est primordial dans le maintien de l’intégrité microbienne, la gestion du stress et des émotions affecte également la constitution de notre microbiome.

L’erreur que j’ai faite pendant des années a été de me focaliser uniquement sur mon assiette pour soigner mes douleurs au ventre. Et c’est bien normal : d’une part parce que j’étais en colère contre les médecins qui m’avaient avancé que mes symptômes n’existaient que dans ma tête (ce qui bien sûr était faux !), et d’autre part parce qu’il m’était bien plus facile, en quelque sorte, de modifier la composition de mes repas plutôt que mes pensées.

Je dis en quelques sortes car revoir mon alimentation m’a tout de même posé des problèmes, avec un sentiment de me priver pendant longtemps.

Me libérer de mes maux de digestifs m’a permis de percer 3 secrets dont je vais vous parler plus amplement dans une conférence en ligne que je donnerais le mercredi 26 mai à 20h15 et à laquelle je vous invite vivement à vous inscrire.

Aujourd’hui, je ne peux pas garder tout ça pour moi. J’ai découvert la solution aux douleurs chroniques qui touchent le système digestif et je souhaite la partager avec le monde entier : telle est ma mission !

Quand on a saisi le fonctionnement du corps humain, quand on a véritablement intégré la connexion cerveau-intestin, on est en mesure de devenir la personne qui ne souffre plus d’inconforts, de douleurs, au ventre ou ailleurs.

Et c’est toute la magie de l’association « tête-assiette » : si je mélange mindset/état d’esprit et alimentation physiologique, alors je peux rétablir l’équilibre dans mon microbiote, et par là même dans mon cerveau et mon ventre. Ça, c’est le secret numéro 1, et je vais le développer dans la conférence en ligne à laquelle je vous invite le 26 mai.

Je partagerai avec vous deux autres secrets… qui pour moi, ont véritablement fait toute la différence.

D’ici là, je vous propose de vous interroger sur ce que vous désirez au plus profond de vous, et ce qui vous empêche de l’obtenir.

Pour moi, ce que je voulais le plus au monde, c’était me sentir bien dans mon corps et dans ma tête, sans me priver, sans que mon quotidien tourne autour de mon ventre et de mes repas. Je croyais que cette réalité-là ne me serait jamais accessible.

Si bien que mon être tout entier était parti en quête de cette vie-là. Donnant raison à mes pensées, à mes croyances.

Quand j’ai réorganisé les phrases qui circulaient dans mon cerveau, quand j’ai incorporé de nouveaux ingrédients dans ma cuisine et dans ma tête, alors la transformation a opéré. Cela n’a pas été instantané, ni magique, ni express, ni quoi que ce soit de farfelu non plus. Cela a demandé du temps, de la pratique, de la consistance, de l’effort parfois. Et j’y travaille encore tous les jours. Sauf que, contrairement aux remèdes miracle que l’on nous vend régulièrement, les résultats que je voulais pour moi se sont installés durablement, et je suis désormais à même d’amorcer des changements dans d’autres domaines de ma vie, vu que le processus est similaire.

J’espère que vous serez de la partie le 26 mai prochain, à 20h15. Et si ce n’est pas possible pour vous ce jour-là, prenez rendez-vous avec moi pour un appel offert, afin que l’on discute de tout ceci ensemble.

Merci pour votre écoute. Bonne semaine et à bientôt !

image_pdfimage_print

2 réponses

  1. Encore un podcast qui me parle, j’ai très souvent constaté qu’après avoir ingéré certains aliments mon humeur et énergie “dégringolé “? depuis l’éviction du gluten il y à 7ans,je “revis” même s’il y a encore des hauts et bas
    Merci Alice pour cet excellent article?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alice, alias Lili, maman d’une petite tornade, humaine imparfaite, auteure et coach bien-être.

Je partage sur mon blog des p’tits plats et desserts végétaliens/sans gluten du quotidien pour tous, quel que soit votre régime alimentaire, pour une cuisine alternative gourmande et facile, sans étiquettes ni prise de tête. Que vous ayez envie de plus de vert dans votre vie, de repas plus respectueux de votre corps et de la planète, ou simplement d’instants gourmands légers, vous êtes au bon endroit.

Bienvenue !

ENCORE UN PETIT CREUX ?

Plus de confort, plus de vitalité, plus de simplicité.

Renseignez votre adresse e-mail et recevez un e-book de recettes exclusives végétales et sans gluten, qui apporteront la touche de douceur qui manque à votre journée !

5 CLÉS POUR MIEUX DIGÉRER

Plus de confort, plus de vitalité, plus de simplicité.

Recevez dans votre boîte mail l’atelier vidéo bien-être Vert ma Vie dans lequel je partage avec vous mes 5 clés pour une meilleure digestion. 

Coach de vie certifiée et conseillère en naturopathie spécialisée dans la sphère digestive, je suis formée à la gestion des Troubles du Comportement Alimentaire, à l’accompagnement, ainsi qu’à la nutrition.

J’ai fait le choix de restreindre la publicité sur mon blog pour vous permettre d’avoir une navigation plus agréable. En désactivant votre bloqueur de publicité sur ce site vous soutenez mon travail et je vous en remercie !