Gâteau au chocolat et framboise (vegan, sans gluten)

Gâteau au chocolat et framboise

Bonjour ! J’ai eu le plaisir le mois dernier de célébrer l’anniversaire de ma sœur et d’avoir pour mission d’apporter un support aux bougies. Pour moi qui ne peux concevoir un anniversaire sans dessert festif, je me suis régalée à imaginer un gâteau au chocolat et framboise, végétal et sans gluten, l’association étant tout simplement parfaite. Je voulais attendre le week-end de la fête des mères pour poster la recette sur mon blog, et ainsi l’accompagner de quelques mots, très personnels mais essentiels pour moi, et que j’ai eu à cœur de partager avec vous aujourd’hui, en plus des ingrédients et du déroulement de la recette. Je vous invite à le retrouver plus bas.

Gâteau au chocolat et framboise

Mon joli dessert est composé d’une génoise au cacao, d’une purée de framboises, d’une crème au chocolat et au tofu soyeux ainsi que d’un glaçage cacaoté. Il est tout simple à réaliser, il faut juste s’y prendre un peu à l’avance, au minimum la veille pour le lendemain. Un peu d’organisation donc, les bons ingrédients à portée de main, et le tour est joué !! Les quantités que je vous indique m’ont permis de réaliser deux gâteaux : un gros pour la soirée d’anniversaire, et un plus petit pour mes hommes, restés à la maison. C’est cette version mini que vous pouvez voir sur les photos ce matin. Soit un premier dessert de 22 cm de diamètre et un second de 10 cm de diamètre. Si vous optez pour un cercle à pâtisserie de 24 ou 26 cm de diamètre, vous obtiendrez un seul et même gros gâteau au chocolat et framboise.

Gâteau au chocolat et framboise

Gâteau au chocolat et framboise

Ingrédients et déroulement de la recette pour 18 personnes :

Pour la génoise sans gluten au chocolat :

  • 200 ml de lait de soja
  • 1 yaourt de soja
  • 60 g de margarine végétale fondue (ou, à défaut, d’huile de coco) – (+ un peu de margarine pour le moule)
  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre ou de jus de citron jaune
  • 20 g de fécule de maïs ou de pomme de terre
  • 40 g de sucre blond
  • 40 g de cacao maigre en poudre
  • 120 g de farine de riz complet – (+ un peu de farine pour le moule)
  • 1 pincée de sel
  • 1 c. à café rase de bicarbonate alimentaire

*** ***

  1. Dans un premier saladier, combiner le lait de soja, le yaourt, la margarine végétale fondue ainsi que le vinaigre de cidre ou jus de citron.
  2. Dans un second saladier, mélanger la fécule de maïs ou de pomme de terre, le sucre blond, le cacao en poudre, la farine de riz complet, le sel et le bicarbonate alimentaire.
  3. Préchauffer votre four à 180° (th.6).
  4. Graisser et fariner légèrement un moule rond de 26 cm de diamètre.
  5. Y verser la préparation.
  6. Baisser la température du four à 150° (th.5).
  7. Enfourner 15 minutes, éteindre le four et laisser la porte ouverte quelques minutes.
  8. Laisser refroidir complètement la génoise et la démouler délicatement sur une grille.
  9. Délicatement, la découper en deux dans son épaisseur et en son centre afin d’obtenir deux disques identiques.

Pour la compotée de framboises :

  • 450 g de framboises fraîches ou surgelées
  • 30 g de sucre blond
  • 1 belle c. à soupe de graines de chia

*** ***

  1. Placer les framboises dans une casserole avec le sucre blond.
  2. Faire cuire 5 minutes à couvert sur feu moyen. Découvrir et poursuivre la cuisson 5 minutes. Mélanger régulièrement.
  3. Hors du feu, incorporer les graines de chia.
  4. Écraser la préparation à la fourchette.
  5. Laisser reposer 1h au frais.

→ Déposer la génoise sur l’assiette de service et placer dessus un cercle à pâtisserie de 24 ou 26 cm, idéalement 24 cm de diamètre (mais si vous n’avez qu’un cercle de 26 cm, c’est très bien aussi). Retirer l’excédent sur les côtés. Idéalement, on optera pour un cercle avec des bords hauts (appelé cercle à mousse), afin de poursuivre la préparation dans ce support.

→ Recouvrir le premier disque de génoise avec la moitié de la compotée de framboises, déposer le second disque dessus, puis le recouvrir à son tour du reste de compotée de framboises. Placer 1 à 2h au frais.

Pour la mousse au chocolat :

  • 90 ml de lait de soja (parfait pour cette mousse, dû à son taux de protéines élevé)
  • 1/4 de c. à café d’agar-agar
  • 230 g de chocolat noir à pâtisser avec un taux de cacao de 60% à 70%
  • 600 g de tofu soyeux

*** ***

  1. Verser le lait de soja dans une casserole et ajouter l’agar agar. Porter doucement à ébullition.
  2. Hors du feu, incorporer le chocolat noir et mélanger à la spatule.
  3. Lorsque le chocolat est complètement fondu, ajouter le tofu soyeux.
  4. Bien mélanger le tout au fouet électrique ou au mieux plongeant.
  5. Répartir dans le cercle à pâtisserie, bien lisser à l’aide d’une spatule, puis placer 6 à 8h au réfrigérateur.

Pour le glaçage :

  • 100 g de crème végétale au choix
  • 1 c. à soupe de sirop d’agave
  • 75 g de chocolat noir à pâtisser avec un taux de cacao de 60% à 70%
  • 20 g de margarine végétale (ou, à défaut, d’huile de coco)

*** ***

  1. Faire chauffer la crème végétale dans une casserole jusqu’à ce qu’elle frémisse légèrement.
  2. Hors du feu, ajouter le sirop d’agave et le chocolat noir.
  3. Bien mélanger au fouet et laisser reposer 5 minutes. La préparation doit être lisse et homogène.
  4. Incorporer la margarine végétale.
  5. Répartir sur la mousse au chocolat uniformément, en vous aidant d’une spatule.
  6. Replacer au réfrigérateur 2h avant de servir.
  7. N’hésitez pas à décorer votre gâteau au chocolat et framboise selon vos envies.

Gâteau au chocolat et framboise

♥ La Fête des Mères, impossible d’y couper. Chaque année c’est la même chose : plusieurs semaines avant le jour J, on nous arrose de promotions sur les épilateurs électriques et les fers à repasser (parce que clairement, c’est ce dont rêve toute femme qui se respecte : pouvoir s’occuper de son intérieur les jambes douces), on nous bombarde de messages publicitaires tantôt surfaits, tantôt ringards, nous laissant croire que c’est LE jour le plus important de l’année, plus important encore que le 8 mars, pour nous, les femmes. Je me souviens que petite, la Fête des Mères me mettait déjà très mal à l’aise : une de mes camarades de classe avait perdu sa maman et je me disais que les heures passées à fabriquer des colliers de nouilles et des broches avec une écorce d’arbre devaient l’attrister au plus haut point. Une vingtaine d’années plus tard, je ressens toujours la même chose : au lieu de me réjouir de cette fête nationale, je pleure les mamans disparues. Je pleure aussi celles qui ont perdu un enfant. Je pense aux femmes qui souffrent d’être mères. Et à celles qui souffrent de ne pas l’être. Je pense aussi à celles qui en ont marre qu’on les questionne sur leur désir de grossesse.

Cette année, à l’approche de la Fête des Mères, ce n’est pas mon fils que j’ai envie de remercier. Je le fais tous les jours depuis qu’il est né. Je n’ai pas besoin d’une journée particulière pour me rappeler qu’il m’aide à devenir une meilleure personne. Que certains jours, c’est difficile pour moi de répondre à ses attentes, et que d’autres, ça roule tout seul (tout dépend généralement de notre état de fatigue à lui et à moi). Cette année, c’est ma maman que je veux célébrer. Je la trouvais déjà incroyable d’avoir surmonté une séparation douloureuse, d’avoir assumé deux enfants et excellé dans un job. Aujourd’hui, je la découvre encore plus combattante, plus forte. Car elle a su mener de front un déménagement à l’autre bout de la France (chez nous, enfin !!) et des rendez-vous médicaux à n’en plus finir. Ma maman, c’est une personne qui entre deux opérations a su vider sa cave, son garage et sa maison pleins à craquer, tout en gardant le moral. C’est une femme qui, après plusieurs séances de chimio, m’a modestement affirmé « s’il me reste un peu de cheveux sur la tête, ça m’ira très bien ». Ma mère est une femme généreuse et combative, chaleureuse et dynamique (une vraie tornade !), qui a toujours fait de son mieux. Pour nous, ses deux filles. Elle n’a pas allaité ni lu un chapitre de Maria Montessori, elle n’a pas cuisiné maison tous les jours et elle n’est pas venue souvent nous chercher à la sortie des classes, mais PUNAISE qu’est-ce qu’elle a assuré !!!

Désormais, je suis maman et je SAIS qu’elle a fait avec ce qu’elle avait, qu’elle s’est beaucoup mise de côté, que certains jours elle n’avait pas le courage ni l’envie, mais qu’elle avait deux enfants à nourrir et des machines à faire tourner, qu’elle a sacrifié de son temps et gagné en patience, mais surtout, surtout, qu’elle m’a aimé à en crever. Et que mon bonheur demeure encore une de ses priorités. Celui de mon fils aussi. Je sais aussi qu’un jour elle ne sera plus là et que ce jour-là, j’aurais perdu mon refuge, mon roc, ma base. Alors oui, dimanche c’est la fête des mères, et c’est commercial, et on offre des fleurs et on mange des charlottes aux fraises. N’empêche que cette année, j’ai vraiment envie de célébrer celle qui m’a portée, expulsée, portée encore, supportée surtout… J’ai envie de rendre hommage à toutes les femmes qui ont donné la vie et à celles qui prient pour la donner. J’ai envie de fêter les femmes, toutes les femmes, vivantes ou mortes, mais si présentes dans notre esprit. J’ai envie d’honorer ma maman et de la remercier d’être celle qu’elle est, parfaitement imparfaite, mais si vraie, si touchante. Humaine en somme. ♥

  • LAUDINE GOMEZ
    10/07/2019 at 19:12

    Ce dessert est un vrai régal je l’ai fait à l’occasion de la fête des pères, mon beau père est très très gourmands et toute la famille s’est régalé
    Merci pour cette recette

    Reply
  • Chobelet
    17/06/2019 at 17:07

    Bonjour Lili !

    Miam il est déjà bon pour les yeux ce gâteau!
    Je sais qu’il ne faut pas trop changer les ingrédients mais est ce que je peux utiliser des produits laitiers vg autres que soja ? Car je voudrais le faire pour une personne qui n’en mange pas du tout. (Pour la mousse au chocolat je ferais ma recette avec se l’aqua faba donc pas de probleme)
    Merci
    A bientôt

    Reply
    • Lili
      17/06/2019 at 21:08

      Coucou,

      Je pense que tu peux tenter de remplacer le yaourt soja par de la compote de pommes et le lait de soja par du lait d’amande. :)
      Bises,

      Lili

      Reply
      • Marion Chobelet
        18/06/2019 at 08:19

        Super merci !

        Reply
  • Emilie
    01/06/2019 at 14:56

    C’est beau… J’étais revenue sur le blog que j’avais écumé il y a peu de temps dans l’optique de te poser une question( à savoir : quelle huile végétale utilises-tu pour tes desserts ? J’ai testé l’huile de tournesol bio vierge extra puis l’huile de pépins de raisins pas bio pas vierge et à chaque fois, je me retrouve avec des trucs immangeables car arrière-goût amer), alors j’ai cliqué sur le dernier article sans vraiment y prêter attention (je n’aime pas les desserts à base de tofu), et puis je me suis attardée… Merci pour tes mots

    Reply
    • Lili
      06/06/2019 at 17:23

      Coucou Emilie,

      J’utilise de l’huile d’olive pour tout. :))
      Merci d’être revenue.
      Bises,

      Lili

      Reply
  • VALERIE
    30/05/2019 at 09:54

    Bonjour Lili,
    MERCI pour TOUTES ces superbes recettes et ton partage.
    C’est super émouvant et encourageant pour garder à l’esprit qu’il faut toujours faire de son mieux !
    A bientôt and take care !
    Valérie

    Reply
  • Anna
    27/05/2019 at 18:11

    quel beau texte ! très touchant
    (et quel joli gâteau)
    merci de nous offrir tout ça
    et bravo à la mère que tu es, toi aussi

    Reply
  • Sophie
    27/05/2019 at 15:15

    Superbe témoignage…

    Reply
  • Florence
    24/05/2019 at 08:28

    Gratitude..merci pour cette sublime recette et surtout pour vos merveilleux mots d amour pour nous les femmes, et mamans ,heroines d amour du quotidien..je vous envoie de magnifiques pensees …merci pour vos partages et pour votre precieuse authenticité ! Florence

    Reply
  • Sophie
    24/05/2019 at 07:31

    Merci pour cette recette qui donne l’eau à la bouche et pour ce joli témoignage !! Ce week-end je vais faire ton gâteau pour ma maman ^^

    Reply

Votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.*

COPYRIGHT
© Au Vert avec Lili 2012-2019 - Les textes et photos sont la propriété de l'auteure du site Au Vert avec Lili (sauf mention contraire) et ne sont pas libres de droits. Merci de ne pas faire de copier/coller de mes textes et photos sur vos sites/blogs/page Facebook/compte Instagram (etc.). Toute reproduction de ce blog et de son contenu, tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’auteure. Prendre connaissance des mentions légales. Note sur l'usage des cookies.