1

Gaufres sans gluten aux échalotes, à la châtaigne et au cumin (vegan, sans gluten)

Les gaufres salées, c’est absolument fantastique ! Accompagnées d’une ratatouille maison ou de légumes de saison cuisinés à la vapeur, à la poêle ou au four, elles entrent parfaitement dans la composition d’un repas équilibré et particulièrement gourmand. Personnellement, j’aime réaliser des gaufres sans gluten, à base de farine de riz et de châtaigne, lorsque je reçois des amis ou de la famille à ma table. Tout de suite, ça en jette, et les convives oublient l’absence de viande dans leurs assiettes. Cette recette de gaufres sans gluten salées, je l’ai réalisée de très nombreuses fois et c’est pourquoi je vous livre aujourd’hui ses secrets…

 

Gaufres sans gluten

 

Gaufres sans gluten aux échalotes, à la châtaigne et au cumin

Ingrédients pour 8 à 10 gaufres :

Pour les gaufres :

  • 3 gousses d’ail
  • 2 échalotes
  • 350 g de farine de riz blanc ou semi-complet
  • 120 g d’huile d’olive
  • 100 g de farine de châtaigne (ou, à défaut, de sarrasin)
  • 600 ml de lait de soja
  • 4 c. à soupe de fécule de maïs ou de pommes de terre
  • 1 c. à soupe rase de cumin
  • 1 c. à café de bicarbonate alimentaire
  • Le jus d’½ citron jaune

 

Pour la sauce :

  • 200 ml de crème végétale au choix
  • 5 c. à soupe de tamari
  • 2 c. à café de moutarde
  • Le jus d’½ citron jaune

 

Déroulement de la recette :

  1. Dans un saladier, bien mélanger les farines et la fécule avec l’huile d’olive et le lait de soja.
  2. Ajouter le bicarbonate, le jus de citron et le cumin.
  3. Hacher l’ail et les échalotes. Verser dans la préparation et bien mélanger.
  4. Préchauffer votre gaufrier.
  5. Verser une bonne louche de pâte par gaufre et cuire le temps indiqué sur l’appareil.
  6. Dans un bol, mélanger la crème de soja avec le tamari, le jus de citron et la moutarde.
  7. Répartir dans des petits bols individuels et disposer à côté des gaufres encore chaudes.

 

Le saviez-vous ? D’après les livres d’histoire, la gaufre nous vient de la Chine et était déjà consommée à l’époque de l’antiquité. Si sa forme a changé plusieurs fois au cours des siècles, c’est à un boulanger Belge qu’on lui doit son apparence actuelle (une fois).

 

[themoneytizer id=13364-16]