Du pouvoir de la créativité, de notre “Pincée de Fantaisie”… avec Nelly !

Je connais Nelly “Pincée de Fantaisie” et son mari depuis notre arrivée dans le Sud-Est de la France. Notre déménagement depuis la région parisienne a eu lieu au printemps 2012 et rapidement, nous avons fait connaissance du couple. La jeune Marseillaise et moi-même avions sympathisé sur la toile et il nous tardait de franchir la barrière du web. À l’époque, je lançais une table d’hôtes et Nelly et Grégory ont été nos premiers invités. Ou devrais-je dire nos “cobayes” !

Pincée de Fantaisie

Après une belle soirée à papoter sur notre terrasse, nous avons pu découvrir la cité phocéenne sous l’œil averti du duo, né dans la région, en témoigne d’ailleurs leur accent chantant. Ils nous ont initiés au vocabulaire local : “of fan !” (ça alors !), “pièce” (serpillière), “emboucaner” (embêter) ou encore “dégun” (personne) et aux délicieuses panisses de l’Estaque. Et que dire du fraisier de Nelly qui continue chaque année de faire des émules, quand mon mari souffle ses bougies…!

Nelly est une artiste. Son mari aussi du reste, puisqu’il est excellent photographe. Depuis que je la côtoie, Nelly me surprend par sa délicatesse, sa minutie, ses idées douces et féminines, sa vision de l’espace et des couleurs. Bibliothécaire de formation, elle baigne dans le milieu littéraire depuis son plus jeune âge. Elle s’intéresse rapidement à l’art sous toutes ses formes et sublime son quotidien avec des petites choses. Passionnée d’origami, de pâtisserie, de papeterie, de décoration, elle transpire la bienveillance et l’harmonie.

Pincée de Fantaisie 2

Nelly ne manque jamais une occasion d’exercer ses talents : cartes d’anniversaire maison, petites douceurs homemade, cadres et origami à offrir, sweet tables pour les copines… c’est elle qui a assuré l’aspect dessert de notre mariage dans le Sud, et non sans assortir, penser, sublimer… Je suis admirative de mon amie, d’autant plus qu’hormis en cuisine où je m’éclate, je n’ai jamais été très manuelle…

Petite, je n’avais pas de temps à perdre pour les puzzles ni les dessins. Et quand je m’attelais à un coloriage, je ne pouvais m’empêcher de dépasser généreusement… Je n’ai jamais touché à un instrument de musique, je ne comprends rien à la sculpture et à la peinture, encore moins à l’architecture… Je ne jardine pas, je ne me maquille pas, je ne me coiffe pas. Quand je pâtisse, je fais en sorte que mon oeuvre soit rapide et efficace. Je suis à la recherche d’un équilibre créatif depuis de nombreuses années tant je suis persuadée que penser, toucher, fabriquer, façonner… peut nous révéler. À nous. Et au monde.

Pincée de Fantaisie  3

C’est donc naturellement que je me suis mise à questionner mon amie à ce propos. Curieuse de nature, j’ai voulu tout connaître du cheminement qui s’opérait en elle à chaque fois qu’elle créait, surtout depuis qu’elle s’était officiellement lancée dans la “jungle” des créateurs mais aussi depuis qu’elle était maman.

“Après une période d’euphorie, j’entre dans une phase de doute, me confie Nelly autour d’un thé. Quand je travaille sur une collection, je suis comme transportée, je suis un peu ailleurs, en plein processus créatif. C’est un sentiment puissant qui s’empare alors de moi et me pousse à donner vie à des idées que j’ai en tête depuis un moment, qui ont cheminé, mûri… Une fois ma collection en ligne, je ressens un léger pincement au ventre : va-t-elle plaire ? Quels vont être les retours ? Les premières ventes réalisées, la pression retombe et je suis alors dans un entre-deux. J’entame alors un nouveau travail, je mets en forme de nouvelles idées, et la vague recommence… C’est exaltant et inquiétant à la fois.”

Pincée de Fantaisie 4

Vivre de son art, quel qu’il soit, est en effet un sacré challenge. Il faut une sacrée dose de courage pour oser se lancer mais aussi de la confiance en soi afin de se sentir légitime dans ses choix. Personnellement, c’est ce qui me manque parfois aujourd’hui pour voler de mes propres ailes… Hors du cadre rassurant et classique du salariat, on est face à ses peurs. Peur d’échouer, d’être incompris, de déplaire, de se louper, de se retrouver sans rien, le porte-monnaie vide…

Pincée de Fantaisie 5

“Constantin, mon fils, me donne une force que je n’avais pas avant, poursuit Nelly. Je veux qu’il soit fier de sa maman, je veux lui montrer qu’il est possible de poursuivre ses rêves. C’est peut-être bateau, mais j’ai envie qu’il comprenne qu’avec de la volonté, du travail et une pincée de fantaisie, tout est possible. Sa naissance m’a aidée à me remettre en question, à me poser les bonnes questions : quelle image j’ai envie de donner à mon fils, quelles valeurs ai-je envie de lui transmettre ?”

Pincée de Fantaisie 6

Car créer, c’est transmettre. C’est donner de soi, de son être, de sa connaissance, de sa richesse. C’est apporter sa pierre à l’édifice, diffuser de la joie, du bien-être, un point de vue aussi. C’est inspirer, éduquer, aller vers l’autre, rencontrer, partager, stimuler. En ces temps sombres, où l’individualisme et l’objet règnent en maître, la créativité insuffle un chemin, une voie vers la liberté. La redécouverte de soi. Un certain retour aux sources.

Pincée de Fantaisie 7

Comme le souligne Nelly sur son blog Pincée de Fantaisie, “dans la vie on se construit chaque jour en apprenant sur soi-même et en apprenant des autres, c’est ce qui est intéressant, riche et ce qui fait de demain une curiosité à découvrir”. Et pourquoi ne pas donner à demain toutes ses couleurs en puisant au plus profond des idées et des envies, de la joie et de la paix… et en laissant parler son cœur, tout simplement ?

Pincée de Fantaisie 8

C’est ce que la jeune femme a récemment fait en donnant naissance à 3 nouvelles collections. C’est ainsi que Green, Abracadabra et Books viennent rejoindre Aloha, avec grâce et subtilité, douceur et talent.

Pincée de Fantaisie 9

Quand mon amie m’a montré les premières épreuves de Green, j’ai tout de suite craqué pour sa rondeur et son élégance. Avec cette collection destinée aux amoureux de la nature, Nelly nous invite à nous questionner sur notre rapport au monde, sur notre place sur Terre, mais aussi à afficher notre envie d’évoluer dans un écrin de verdure, de préserver ce qui nous est vital et de faire notre part, tel le petit colibri qui éteignait le feu goutte par goutte.

Pincée de Fantaisie 10

Cette année, pourquoi ne pas craquer pour des cartes de vœux fabriquées par une jeune créatrice sur papier recyclé ? Pourquoi ne pas offrir un tote bag en coton ou des carnets aux couleurs qui nous sont chères ? Et si vous ne trouvez pas votre bonheur dans les différents motifs et formats proposés, sachez que Nelly répond à vos demandes de personnalisation sur commande, si vous avez envie d’une couleur, d’un motif ou d’un style en particulier par exemple.

Pincée de Fantaisie 11

Joyeux shopping de fin d’année responsable et coloré !

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire