Actualités

Qu’est-ce que l’éco-anxiété et la solastalgie ?

Date de la publication

par Melanie

Date de la publication

par Melanie

L’éco-anxiété et la solastalgie sont deux termes qui émergent de plus en plus dans nos sociétés contemporaines en proie aux crises environnementales. Ces concepts soulignent les impacts psychologiques et émotionnels …

découvrez ce qu'est l'éco-anxiété et la solastalgie, deux concepts liés à l'angoisse liée à la crise environnementale, et leurs impacts sur la santé mentale.

L’éco-anxiété et la solastalgie sont deux termes qui émergent de plus en plus dans nos sociétés contemporaines en proie aux crises environnementales. Ces concepts soulignent les impacts psychologiques et émotionnels des changements climatiques et de la détérioration de notre environnement sur notre bien-être mental.

Définitions

L’éco-anxiété est une forme d’anxiété récente et croissante qui touche de nombreuses personnes à travers le monde. Elle est définie comme la peur chronique d’une catastrophe environnementale future, causée par les changements climatiques et la dégradation de l’environnement. L’éco-anxiété peut se manifester par des sentiments de panique, de stress, de désespoir ou de tristesse en réponse aux crises écologiques.

La solastalgie, quant à elle, est un concept plus spécifique. Il se réfère à la détresse mentale ou émotionnelle provoquée par les changements négatifs dans l’environnement immédiat d’une personne, souvent causés par des activités humaines telles que l’exploitation minière, la déforestation ou l’urbanisation rapide. C’est une forme de nostalgie vécue lorsque le lieu que l’on considère comme son chez-soi est en état de destruction ou de dégradation.

Les symptômes de l’éco-anxiété et de la solastalgie peuvent inclure :

  • Une inquiétude constante pour l’avenir de la planète et des générations futures
  • Des troubles du sommeil
  • Des fluctuations d’humeur
  • Un sentiment d’impuissance
  • Des difficultés de concentration

Il est essentiel de reconnaître ces ressentis et de chercher des méthodes pour les gérer. Cela peut inclure :

  • Participer à des actions collectives ou individuelles pour la protection de l’environnement
  • Rejoindre des groupes de soutien ou des communautés partageant les mêmes préoccupations
  • Pratiquer des techniques de gestion du stress comme la méditation ou le yoga
  • Se tenir informé sur les solutions écologiques et les innovations vertes

Éco-anxiété

Les termes éco-anxiété et solastalgie sont de plus en plus courants dans notre vocabulaire quotidien, reflétant des préoccupations croissantes face aux enjeux environnementaux.

L’éco-anxiété se caractérise par une anxiété chronique et un sentiment de tension liés aux changements climatiques et aux crises environnementales. C’est une réaction psychologique face à la menace de la destruction environnementale.

Ce type d’anxiété peut engendrer divers symptômes, notamment :

  • Sentiments de tristesse ou de détresse
  • Inquiétude constante pour l’avenir de la planète
  • Sensations d’impuissance ou de désespoir
  • Problèmes de sommeil et de concentration

Les personnes souffrant d’éco-anxiété cherchent souvent à apporter des changements significatifs dans leur mode de vie pour réduire leur impact environnemental, mais peuvent se sentir accablées par l’ampleur du problème.

En parallèle, la solastalgie est un concept similaire mais distinct, englobant des sentiments de perte et de nostalgie pour un environnement en transformation.

Solastalgie

Les termes éco-anxiété et solastalgie reviennent de plus en plus dans les discussions autour de la santé mentale et de l’environnement. Il est essentiel de comprendre ces concepts pour mieux gérer leurs impacts au quotidien.

L’éco-anxiété est une peur chronique de la destruction de l’environnement. Cette anxiété est alimentée par des événements comme le changement climatique, la pollution et la perte de biodiversité. Les personnes souffrant d’éco-anxiété peuvent ressentir des symptômes tels que des insomnies, des crises de panique, une tristesse profonde et un sentiment d’impuissance.

Cette forme d’anxiété est souvent exacerbée par une forte consommation d’informations sur l’état de la planète, y compris les réseaux sociaux et les médias traditionnels. Les personnes concernées cherchent souvent à réduire leur empreinte écologique et à adopter des pratiques plus durables pour se sentir plus en contrôle.

La solastalgie est un terme qui décrit la détresse ressentie devant les changements environnementaux qui affectent l’endroit où l’on vit. Contrairement à la nostalgie, qui est le mal du pays, la solastalgie est la souffrance psychologique causée par la dégradation du lieu de vie actuel.

Les personnes souffrant de solastalgie peuvent éprouver une profonde tristesse, une perte de connexion avec leur environnement et un sentiment d’aliénation. Ces sentiments sont souvent exacerbés par des événements comme la déforestation, les incendies de forêt, les tempêtes et l’urbanisation rapide.

Pour faire face à ces émotions, il peut être utile de s’engager dans des activités communautaires orientées vers l’action positive, comme la plantation d’arbres, la création de jardins partagés ou la participation à des groupes de soutien. Ces actions permettent de retrouver un certain contrôle sur son environnement immédiat et de se connecter avec d’autres personnes partageant les mêmes préoccupations.

Impact sur la santé

L’éco-anxiété est une forme d’anxiété résultant de la prise de conscience des menaces environnementales que subit notre planète. Ce sentiment peut se manifester par une peur intense face au changement climatique, à la déforestation, à la perte de biodiversité ou encore à la pollution. Les personnes atteintes d’éco-anxiété peuvent ressentir un profond sentiment d’impuissance et de désespoir, de même qu’une culpabilité liée à leurs propres habitudes de consommation.

La solastalgie, quant à elle, désigne le sentiment de détresse psychologique éprouvé par les individus en raison des modifications de leur environnement local, souvent causées par des événements climatiques ou des activités humaines destructrices. Ce terme est particulièrement pertinent pour ceux qui ont vu leur milieu naturel se dégrader au fil du temps, provoquant ainsi une souffrance émotionnelle liée à la perte de ce qu’ils considéraient comme un “chez-soi”.

L’éco-anxiété et la solastalgie peuvent avoir des répercussions importantes sur la santé mentale. Les symptômes les plus courants incluent :

  • Insomnie
  • Crises de panique
  • Dépression
  • Irritabilité
  • Sentiment d’isolement

Il est crucial pour ceux qui en souffrent de trouver des moyens de gérer ces émotions, que ce soit par le biais de consultations avec des professionnels de la santé mentale, de l’engagement dans des actions écologiques locales ou de la pratique d’activités de relaxation comme la méditation et le yoga.

Causes

L’éco-anxiété et la solastalgie sont deux termes qui reviennent souvent lorsqu’il s’agit de parler des effets psychologiques du changement climatique et de la dégradation de l’environnement. Ils font référence à des sentiments de détresse et d’anxiété liés à l’environnement et aux menaces que subit notre planète.

A voir aussi :  Légume en J : Liste des légumes qui commencent par J

Les causes de l’éco-anxiété et de la solastalgie sont multiples. Elles incluent :

  • Changement climatique : La montée des températures, les phénomènes météorologiques extrêmes et la montée du niveau de la mer peuvent créer un sentiment d’impuissance et d’inquiétude.
  • Perte de biodiversité : La disparition d’espèces animales et végétales perturbe les écosystèmes et peut entraîner une tristesse profonde chez certaines personnes.
  • Pollution : La dégradation de la qualité de l’air, de l’eau et des sols affecte non seulement la santé, mais aussi la perception d’un environnement sain et vivable.
  • Déforestation : La destruction des forêts pour l’agriculture et l’urbanisation détruit non seulement des habitats naturels, mais exacerbe aussi le réchauffement climatique.
  • Médias et réseaux sociaux : L’exposition constante à des informations alarmantes sur l’état de la planète peut entraîner un état de vigilance et d’angoisse constante.

Ces éléments sont souvent exacerbés par un sentiment d’impuissance face à l’ampleur des problèmes environnementaux, ce qui peut aggraver l’éco-anxiété et la solastalgie.

Changements climatiques

L’éco-anxiété et la solastalgie sont deux termes qui désignent des sentiments de détresse liés aux problèmes environnementaux. Elles apparaissent de plus en plus fréquemment dans notre vocabulaire, surtout avec la prise de conscience accrue des défis écologiques actuels.

L’éco-anxiété, comme son nom l’indique, est une forme d’inquiétude chronique liée à la dégradation de l’environnement. Les individus ressentent une angoisse de plus en plus oppressante face aux désastres écologiques en cours ou à venir.

La solastalgie, quant à elle, se réfère à un sentiment de désarroi provoqué par les modifications indésirables de son environnement immédiat. Cela peut inclure la destruction de paysages familiers ou la dégradation de la qualité de vie due aux changements climatiques.

Les changements climatiques sont une cause majeure de l’éco-anxiété et de la solastalgie. Les réactions des individus à ces changements varient, mais plusieurs facteurs communs peuvent être identifiés :

  • Catastrophes naturelles : Inondations, sécheresses, feux de forêt et ouragans deviennent de plus en plus fréquents et violents, créant une inquiétude constante.
  • Biodiversité en déclin : La perte d’espèces animales et végétales engendre un fort sentiment de tristesse et d’impuissance.
  • Migrations climatiques : Le déplacement forcé des populations en raison des conditions climatiques intensifie le stress et l’angoisse.
  • Pollution : La dégradation de la qualité de l’air, de l’eau et des sols a un impact direct sur la santé humaine et animale.

Ces phénomènes, souvent amplifiés par les informations relayées dans les médias, contribuent à alimenter un sentiment d’urgence et d’inquiétude. Il est essentiel de comprendre ces états pour pouvoir y faire face de manière proactive et soutenue.

Déforestation

L’éco-anxiété et la solastalgie sont des termes de plus en plus utilisés pour décrire des sentiments liés à la crise climatique. L’éco-anxiété se réfère à l’anxiété ressentie face aux changements environnementaux et à l’incertitude qu’ils induisent. La solastalgie désigne la détresse émotionnelle éprouvée par les individus confrontés à la dégradation de leur environnement immédiat.

La montée de ces états émotionnels peut être attribuée à plusieurs facteurs, notamment les catastrophes naturelles, l’augmentation des températures, et la pollution. Un autre facteur crucial est la déforestation, qui joue un rôle central dans la perte de biodiversité et l’augmentation des émissions de CO2.

La déforestation contribue à la fois à l’éco-anxiété et à la solastalgie de plusieurs manières :

  • Perte de biodiversité : La destruction des forêts entraîne la disparition de nombreuses espèces animales et végétales.
  • Émissions de CO2 : Les arbres jouent un rôle crucial dans la capture du dioxyde de carbone. Leur abattage augmente les niveaux de CO2 dans l’atmosphère.
  • Impact sur les communautés locales : La déforestation affecte les moyens de subsistance des populations qui dépendent des forêts pour vivre.
  • Modification des paysages : Les changements drastiques dans l’apparence et la santé des environnements locaux peuvent provoquer une forte détresse émotionnelle.

La lutte contre la déforestation est donc impérative non seulement pour préserver notre environnement mais aussi pour atténuer ces réactions émotionnelles négatives.

Pollution

L’éco-anxiété et la solastalgie sont des termes de plus en plus évoqués dans notre société moderne.

Éco-anxiété désigne un état de stress et d’inquiétude lié aux changements environnementaux, tandis que la solastalgie se réfère à la détresse ressentie lorsqu’un environnement familier est transformé de manière négative.

La pollution est l’une des principales causes de ces phénomènes. Elle peut se manifester de différentes manières, affectant à la fois l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons et les sols que nous cultivons.

  • Pollution atmosphérique : Emissions industrielles, gaz d’échappement, usage intensif de produits chimiques.
  • Pollution de l’eau : Déversements de produits chimiques, déchets plastiques, contamination par des microorganismes.
  • Pollution des sols : Produits chimiques agricoles, décharges de déchets toxiques, déforestation.

Cette détérioration de l’environnement a un impact majeur sur notre qualité de vie et peut provoquer des sentiments de détresse et de découragement.

Cette situation pousse de nombreuses personnes à chercher des solutions durables pour minimiser leur impact environnemental, comme utiliser des produits ménagers naturels ou réduire la consommation de plastique au quotidien.

Symptômes

L’ éco-anxiété est un état de stress chronique causé par une prise de conscience accrue des problèmes écologiques et de leurs conséquences potentielles sur notre futur. Elle se manifeste souvent par des inquiétudes intenses concernant l’environnement.

Symptômes:

  • Sentiment constant de peur et d’angoisse face aux issues climatiques
  • Sensations de tristesse ou de désespoir en pensant à l’avenir écologique
  • Insomnies ou troubles du sommeil
  • Problèmes de concentration liés aux préoccupations environnementales

La solastalgie, quant à elle, est une forme de nostalgie ressentie quand l’endroit où l’on vit est en train de changer de manière négative à cause des changements environnementaux.

A voir aussi :  Légume en T : Liste des légumes qui commencent par T

Symptômes:

  • Sensations de perte et de deuil en observant les altérations de son environnement local
  • Sentiment d’impuissance face aux destructions écologiques
  • Déclin de la santé mentale dû à l’incapacité de se connecter à la nature comme avant

Anxiété

L’éco-anxiété et la solastalgie sont deux termes qui désignent une forme de détresse mentale liée à l’environnement. Ces sentiments sont de plus en plus répandus à mesure que les inquiétudes sur le changement climatique et la dégradation de notre planète augmentent.

L’éco-anxiété se manifeste par une préoccupation excessive pour l’avenir de la planète. Les individus peuvent ressentir un sentiment d’impuissance, de la tristesse, voire de la colère face aux enjeux environnementaux. Ils peuvent également éprouver des difficultés à se concentrer sur d’autres aspects de leur vie quotidienne.

La solastalgie, pour sa part, est une forme de détresse émotionnelle causée par le changement environnemental de son habitat. Elle est ressentie principalement par ceux qui constatent la dégradation de leur environnement immédiat, comme la pollution ou la perte de biodiversité. Les personnes touchées peuvent souffrir de mélancolie, de stress et d’une sensation de perte de confort.

L’éco-anxiété et la solastalgie peuvent engendrer une réelle anxiété, se traduisant par des symptômes physiques tels que la fatigue, les troubles du sommeil et la tension musculaire. L’angoisse peut devenir omniprésente, impactant les relations sociales et la santé mentale.

  • Troubles du sommeil
  • Sensibilité accrue au stress
  • Fatigue persistante
  • Perte d’intérêt pour les activités habituelles
  • Troubles de l’humeur

Il est important de reconnaître ces symptômes pour mieux les gérer. Trouver un soutien, qu’il soit professionnel ou communautaire, peut aider à naviguer ces sentiments complexes. Adopter des gestes durables et s’engager dans des actions positives pour l’environnement peuvent aussi offrir un sentiment de contrôle et d’apaisement.

Dépression

L’éco-anxiété et la solastalgie sont deux termes de plus en plus utilisés pour définir des états de stress et de dépression causés par les changements environnementaux et climatiques.

Ces conditions peuvent se manifester de différentes manières. Les individus peuvent ressentir des sentiments d’impuissance, de tristesse et de frustration face à la dégradation de l’environnement. Ils peuvent également éprouver une peur constante pour l’avenir, notamment pour les générations futures.

Un autre symptôme commun est l’obsession pour les nouvelles environnementales, entraînant une surcharge d’informations et un accroissement de l’anxiété. Les symptômes physiques peuvent inclure des troubles du sommeil, des palpitations et des douleurs diverses.

La solastalgie est étroitement liée à la dépression environnementale. Les personnes touchées peuvent perdre tout intérêt pour les activités quotidiennes, éprouver une fatigue persistante et avoir des pensées négatives récurrentes. Cette forme de dépression est souvent aggravée par un sentiment de perte concernant les lieux et paysages familiers qui ont été altérés ou détruits.

Voici quelques points importants à observer :

  • Perte d’intérêt pour les loisirs et les relations sociales.
  • Sensations de vide et de désespoir liés à la destruction de la nature.
  • Difficulté à trouver de la joie ou du réconfort dans les activités quotidiennes.

Consulter un professionnel de santé mentale peut être essentiel pour ceux qui ressentent ces symptômes. Adopter des pratiques de bien-être, comme la méditation ou des promenades en nature, peut également contribuer à réduire l’éco-anxiété et la solastalgie.

Troubles du sommeil

Vous avez peut-être déjà ressenti une angoisse profonde face aux changements climatiques ou à la dégradation de notre planète. Ce sentiment s’appelle éco-anxiété. C’est une forme de détresse psychologique causée par la prise de conscience des problèmes environnementaux actuels et futurs. Un autre terme associé est la solastalgie, qui désigne la peine ressentie en constatant la dégradation de son environnement immédiat.

L’éco-anxiété et la solastalgie peuvent se manifester par plusieurs symptômes distincts, influençant autant le mental que le physique :

  • Sentiment de perte et de tristesse
  • Absence de motivation
  • Anxiété générale et spécifique
  • Accès de colère ou d’irritabilité
  • Problèmes de concentration
  • Troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont courants chez les personnes souffrant d’éco-anxiété. Ces troubles peuvent inclure:

  • Difficulté à s’endormir
  • Réveils nocturnes fréquents
  • Sensations de panique ou d’angoisse la nuit
  • Insomnie prolongée

Ces troubles du sommeil tendent à exacerber d’autres symptômes d’anxiété, créant un cercle vicieux qui peut être difficile à briser. Il est donc essentiel de reconnaître ces symptômes et de chercher des moyens de les gérer pour retrouver un meilleur équilibre de vie.

Stratégies d’adaptation

L’éco-anxiété se manifeste par une anxiété intense liée à la prise de conscience des changements climatiques et des problématiques environnementales. Cette condition touche particulièrement les personnes sensibles aux questions écologiques, souvent préoccupées par l’avenir de la planète et l’impact des actions humaines sur la nature.

La solastalgie, quant à elle, fait référence à la détresse émotionnelle causée par les modifications négatives de l’environnement local. Elle se produit lorsque les personnes ressentent une perte de lien avec leur milieu de vie en raison de phénomènes tels que la déforestation, l’urbanisation intensive ou d’autres dégradations environnementales.

Pour faire face à ces sentiments, plusieurs stratégies d’adaptation peuvent être mises en place :

  • Engagement environnemental : Participer à des actions écologiques locales comme le nettoyage de plages ou la plantation d’arbres peut offrir un sentiment de contrôle et de contribution positive.
  • Éducation et sensibilisation : S’informer sur les initiatives durables, consommer des produits respectueux de l’environnement et adopter des habitudes éco-responsables aident à réduire son empreinte écologique.
  • Soutien communautaire : Rejoindre des groupes de support ou des associations permet de partager ses préoccupations avec des personnes partageant les mêmes valeurs, favorisant ainsi un sentiment de solidarité.
  • Soin de soi : Prendre du temps pour la relaxation et le yoga, pratiquer la méditation ou réaliser des activités en plein air comme les randonnées peuvent aider à gérer le stress et l’anxiété.
  • Accompagnement professionnel : Consulter un thérapeute spécialisé en approche écologique peut offrir des outils pour mieux gérer ses émotions et retrouver un équilibre émotionnel.
A voir aussi :  Légume en E : Liste des légumes qui commencent par E

Adopter des gestes quotidiens concrets, comme la réduction de la consommation de plastique ou le tri sélectif, tout en prenant soin de son bien-être mental, permet de mieux vivre avec l’éco-anxiété et la solastalgie.

Pratiques de pleine conscience

Éco-anxiété et solastalgie sont des termes de plus en plus répandus pour décrire les effets psychologiques de la crise environnementale actuelle. L’éco-anxiété se manifeste par un sentiment d’angoisse lié à la dégradation de l’environnement. La solastalgie, quant à elle, décrit la détresse émotionnelle causée par les changements indésirables de son environnement immédiat. Ces émotions peuvent être perturbantes, mais il existe des stratégies d’adaptation pour les gérer.

Se reconnecter à la nature est une approche efficace pour surmonter l’éco-anxiété. Passer du temps en plein air, jardiner, ou simplement observer la faune et la flore sont des activités qui permettent de garder un lien positif avec l’environnement.

Adopter des habitudes de vie plus écologiques peut également aider. Réduire sa consommation de plastique, favoriser les produits naturels et locaux, ou encore participer à des actions de nettoyage de quartiers sont autant de moyens de se sentir plus impliqué et moins impuissant face aux défis environnementaux.

Le soutien communautaire est aussi essentiel. Échanger avec des personnes partageant les mêmes préoccupations, joindre des groupes ou des associations environnementales peut offrir un sentiment de solidarité et de soutien émotionnel.

Les pratiques de pleine conscience représentent une autre méthode efficace pour gérer l’éco-anxiété et la solastalgie. La méditation, le yoga et les exercices de respiration aident à rester ancré dans le moment présent et à mieux gérer le stress.

Voici quelques techniques de pleine conscience:

  • Pratiquer la respiration consciente en se concentrant sur chaque inspiration et expiration.
  • Méditer en pleine nature pour s’imprégner des sons et des odeurs environnantes.
  • Tenir un journal de gratitude en notant chaque jour les aspects de la nature pour lesquels on se sent reconnaissant.

En intégrant ces pratiques dans votre quotidien, vous pourrez développer une résilience face aux changements environnementaux tout en cultivant un sentiment de bien-être et de connexion avec la nature.

Engagement dans des actions environnementales

L’éco-anxiété est un sentiment de stress et d’angoisse lié aux changements environnementaux et à la prise de conscience des menaces que ces changements font peser sur notre planète. Cette anxiété peut toucher aussi bien les adultes que les enfants, particulièrement ceux qui s’inquiètent des conséquences du réchauffement climatique, de la perte de la biodiversité ou de la pollution.

La solastalgie, quant à elle, est une forme de détresse psychologique causée par la dégradation de l’environnement proche. Ceux qui en souffrent ressentent une profonde tristesse et un sentiment de perte par rapport à la transformation négative de leur habitat ou de leur paysage familier. Ces deux phénomènes sont de plus en plus courants dans notre société moderne.

Pour faire face à l’éco-anxiété et à la solastalgie, plusieurs stratégies peuvent être mises en place. Voici quelques-unes des plus efficaces :

  • Se reconnecter à la nature : Passer du temps à l’extérieur, même dans les espaces verts urbains, peut aider à réduire le stress et à retrouver un sentiment de bien-être.
  • Pratiquer la pleine conscience : La méditation et les exercices de respiration peuvent être très bénéfiques pour gérer l’angoisse et rester ancré dans le moment présent.
  • Entretenir des liens sociaux : Partager ses préoccupations avec des amis, de la famille ou des groupes de soutien permet de se sentir moins isolé et plus soutenu.

Un des moyens les plus puissants pour combattre l’éco-anxiété et la solastalgie est de s’engager activement dans des actions environnementales. Voici quelques idées :

  • Participer à des nettoyages de plages ou de forêts.
  • Planter des arbres ou soutenir des projets de reforestation.
  • Rejoindre ou créer des groupes locaux de défense de l’environnement.
  • Adopter un mode de vie plus durable, comme réduire sa consommation de plastique ou choisir des produits locaux et bio.

Ces actions permettent de reprendre le contrôle, de contribuer positivement à l’environnement et de créer un sentiment d’accomplissement et de solidarité.

Support psychologique

L’éco-anxiété est une forme de détresse émotionnelle causée par la prise de conscience des problèmes environnementaux croissants. Ce sentiment de peur et d’impuissance face à la dégradation de l’écosystème peut entraîner un stress permanent et même des troubles de l’humeur. La solastalgie, quant à elle, est le sentiment de désolation ressenti lorsqu’un environnement vécu se détériore. Elle s’apparente à une sorte de nostalgie pour un lieu qui subit des changements indésirables.

Il existe diverses stratégies pour faire face à l’éco-anxiété et à la solastalgie. Voici quelques méthodes pour atténuer ces sentiments :

  • S’engager dans des actions concrètes telles que la réduction des déchets, le recyclage ou la plantation d’arbres.
  • Utiliser des produits naturels et écoresponsables pour ménager autant la santé de la planète que celle de la famille.
  • S’informer et sensibiliser les autres sur les questions environnementales.
  • Participer à des groupes de soutien ou à des actions locales pour une meilleure gestion des défis environnementaux.
  • Adopter des pratiques de méditation et de pleine conscience afin de gérer le stress et l’angoisse quotidienne.

Pour certains, parler de ces sentiments avec un psychologue ou un thérapeute peut être d’une grande aide. Le support professionnel permet de mieux comprendre les émotions associées à l’éco-anxiété et offre des outils pour les gérer.

Il est également possible de trouver du réconfort en rejoignant des communautés qui partagent les mêmes préoccupations. Ces groupes peuvent offrir un espace d’expression et un soutien mutuel pour faire face à l’éco-anxiété et à la solastalgie.

Tags

Avatar de Mélanie Cardan
À propos de l'auteur, Melanie

4.2/5 (9 votes)

Commentaires

Au Vert Avec Lili est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en ajoutant à vos favoris Google Actualités :