Crèmes à la vanille maison sans lactose ~ 3 ingrédients (vegan, sans gluten)

Bonjour ! J’espère que vous arrivez toujours à vous lever le matin…! Pour ma part, c’est de plus en plus difficile et je suis heureuse de pouvoir partager avec vous aujourd’hui ma recette de crèmes à la vanille maison sans lactose, sans oeufs et avec peu d’ingrédients finalement, qui me donne un bel élan pour ce début d’énième journée de confinement – ou de week-end, car oui, il paraît que c’est samedi !

Je sais que nous vivons toutes et tous ce moment singulier de façon différente, que l’on travaille ou non, que l’on soit en appartement ou en maison, en ville ou à la campagne, avec des proches – des enfants, des ados, des parents – ou en solo, que l’on soit à l’aise avec la solitude ou pas du tout… Si tant est que les circonstances extérieures conditionnent nos pensées et nos émotions, ce qui n’est pas le cas d’après moi (et Marc Aurèle, pour ne citer que lui !). J’ai noté, pour ma part, que d’une journée à l’autre, mes émotions pouvaient être transformées, que je passais de l’abattement à la joie, puis du calme à la colère, encore plus rapidement que d’ordinaire. Généralement, si je me focalise sur l’instant présent, si je ne songe pas à la situation, ça passe. Lorsque je parviens à nommer mes émotions, à leur faire de la place au lieu de les rejeter ou de tenter de les masquer avec un verre de vin, c’est mieux aussi.

 

Crèmes à la vanille maison sans lactose, sans oeufs et avec peu d'ingrédients

 

Crèmes à la vanille maison sans lactose, sans oeufs et avec peu d’ingrédients

Les projets, même “petits”, me sont également d’une grande aide. Et ces petites crèmes à la vanille maison en font partie. Si je termine rarement un repas par un dessert (je suis plutôt boisson chaude après le déjeuner, et notamment lait d’or ou cacao à l’eau), l’après-midi, en revanche, j’aime ma pause gourmande, que je partage souvent avec mon fils. Nous apprécions tous les deux les crèmes à la vanille au soja du commerce mais faute de régularité dans nos courses, ces derniers temps, nous avons dû nous en passer.

M’est donc venue l’idée d’en confectionner ! Ce n’était pas la première fois, loin de là. Les crèmes à la vanille et moi, on est de grandes copines et on se côtoie souvent à l’occasion de beaux desserts, comme des fraisiers (à ce sujet, je compte partager bientôt avec vous une chouette recette que j’ai élaborée !), des tartes aux fruits ou des charlottes. Il m’est arrivé de partager avec vous mes petits pots de crème à la noisette, sans lait animal ou végétal, et plus récemment, ce sont mes crèmes au chocolat en 2 ingrédients qui ont fait chavirer vos coeurs. Je souhaitais vous offrir une fois de plus une recette basique, toute simple, avec des aliments que vous avez facilement sous la main.

Le challenge avec les crèmes vanille maison sans lactose et sans oeuf, c’est clairement la texture. La fécule est l’ingrédient star pour épaissir un lait végétal et le transformer en crème. Cependant, elle donne un côté souvent trop élastique et pâteux. Le but est donc d’en mettre le moins possible et de la combiner avec de l’agar-agar, un fabuleux gélifiant extrait d’une algue, qui va permettre à notre préparation de prendre au frais. En jouant sur ces deux aides culinaires, on obtient un résultat très sympathique en bouche. Les 3 ingrédients annoncés dans le titre de ma recette et dont vous aurez besoin sont : du lait végétal, idéalement de soja et parfumé à la vanille, de la fécule de maïs ou de pomme de terre, ainsi que de l’agar-agar. Si vous pouvez glisser de la vanille en supplément, c’est canon (et ça fait 4 ingrédients, la tricheuse !).

 

Fraises

 

Je suis toujours en admiration devant la beauté des fraises…!

Si on opte pour un lait à la vanille déjà un peu sucré, on n’est pas obligé d’ajouter du sucre à sa préparation, quoi qu’un filet de sirop d’agave ou quelques fruits seront tout de même les bienvenus à la dégustation. On peut aussi rajouter un peu de vanille pour obtenir un résultat encore plus prononcé. Bien sûr, si on opte pour un lait “nature”, il faudra de la vanille quoi qu’il arrive. Mais si comme moi vous cherchez des alternatives à cette épice très coûteuse actuellement, un “lait de soja vanille” ainsi que quelques gouttes d’extrait de vanille feront parfaitement l’affaire. Je vous recommande du lait de soja ou d’amande, c’est tout. Le lait de riz contient beaucoup trop d’eau pour nos crèmes, le lait de coco est trop gras pour cette préparation et le lait d’avoine donnera un goût trop herbacé à nos desserts.

Ma recette du jour est une recette de base que je vous encourage à customiser pour qu’elle vous convienne parfaitement. Songez à l’ajout d’un peu de matière grasse (purée d’amande ou margarine végétale) pour une tenue plus longue en bouche par exemple, de sucre blond ou complet, de sucre de coco ou de sirop d’agave. Je vous invite à goûter votre préparation avant de la couler dans des ramequins et à l’ajuster. Autres alternatives à ma recette de fonds de placards : vous pouvez troquer la vanille pour de l’eau de fleur d’oranger et utiliser un lait d’amande. On peut enfin servir ses petites crèmes saupoudrées de pralin et accompagnées de fraises et de purée d’amande comme je l’ai fait ce matin.

 

crèmes à la vanille maison sans lactose, sans oeufs et avec peu d'ingrédients

 

Crèmes à la vanille maison sans lactose, sans oeufs et avec peu d’ingrédients

Crèmes à la vanille maison sans lactose

Je vous invite à lire mon introduction pour obtenir des informations sur le choix des ingrédients.

Ingrédients pour 3 à 4 petits pots :

  • 400 ml de lait de soja à la vanille
  • 1/4 c. à café de vanille moulue ou d’extrait de vanille
  • 25 g de fécule de maïs ou de pomme de terre
  • 1 c. à café rase d’agar-agar
  • Facultatif mais conseillé : 1/4 c. à café de curcuma moulu (pour donner une jolie couleur à vos crèmes)
  • Facultatif mais à moduler en fonction de vos goûts : un peu de sucre au choix (environ 1 c. à soupe de sucre blond ou complet, de sucre de coco ou de sirop d’agave)

Déroulement de la recette :

  1. Verser le lait et la vanille dans une casserole de taille moyenne. Si vous avez envie de sucrer vos crèmes, ajouter le sucrant de votre choix et goûter la préparation afin de rectifier si besoin.
  2. Faire chauffer la préparation liquide 2 à 3 minutes sur feu doux/moyen. Cette dernière doit être tiède tout au plus (ne pas dépasser les 60 °C, sensation tiède, pour que l’agar-agar agisse correctement).
  3. Pendant ce temps, combiner dans un bol la fécule, l’agar-agar et le curcuma. Tamiser l’ensemble.
  4. Verser les ingrédients secs doucement en pluie dans le lait, en mélangeant au fouet en même temps. Ne jamais cesser de mélanger au fouet à partir de ce moment.
  5. Continuer de faire chauffer la préparation pendant 5 à 6 minutes, sur feu doux/moyen, jusqu’à voir apparaître une ou deux bulles à la surface. La préparation doit alors être épaissie. Le feu peut être coupé.
  6. Répartir la crème dans 3 ou 4 ramequins.
  7. Filmer au contact pour éviter qu’une croûte n’apparaisse à la surface.
  8. Laisser refroidir puis placer au réfrigérateur 2h au moins avant de déguster.
 
 

 

Mes crèmes au petit-déjeuner ce matin : saupoudrées de pralin, accompagnées de fraises et de purée d’amande complète, un délice !

image_pdfimage_print

Alice, alias Lili, maman d’une petite tornade, humaine imparfaite, auteure et coach bien-être.

Je partage sur mon blog des p’tits plats et desserts végétaliens/sans gluten du quotidien pour tous, quel que soit votre régime alimentaire, pour une cuisine alternative gourmande et facile, sans étiquettes ni prise de tête.

Que vous ayez envie de plus de vert dans votre vie, de repas plus respectueux de votre corps et de la planète, ou simplement d’instants gourmands légers, vous êtes au bon endroit.

Bienvenue !

5 CLÉS POUR MIEUX DIGÉRER

Plus de confort, plus de vitalité, plus de simplicité.

Recevez dans votre boîte mail l’atelier vidéo bien-être Vert ma Vie dans lequel je partage avec vous mes 5 clés pour une meilleure digestion. 

ENVIE DE PLUS ?

Plus de confort, plus de vitalité, plus de simplicité.

Renseignez votre adresse e-mail et recevez un e-book de recettes exclusives végétales et sans gluten, qui apporteront la touche de douceur qui manque à votre journée !

Coach de vie certifiée et conseillère en naturopathie spécialisée dans la sphère digestive, je suis formée à la gestion des Troubles du Comportement Alimentaire, à l’accompagnement, ainsi qu’à la nutrition.

J’ai fait le choix de restreindre la publicité sur mon blog pour vous permettre d’avoir une navigation plus agréable. En désactivant votre bloqueur de publicité sur ce site vous soutenez mon travail et je vous en remercie !

15 réponses

  1. Bonjour,
    Je viens de faire votre recette et malheureusement elle est râtée car la crème n’a pas pris. Et après vérification, j’ai eu la confirmation de ce que je pensais: vous incorporez l’agar-agar dans un liquide chaud alors qu’il faut toujours l’incorporer à froid en l’occurence içi dans le lait.
    J’espère que vous rectifierez l’erreur pour éviter à l’avenir d’autres ratages.

    Cordialement

    1. Bonsoir,
      Merci pour votre message.
      Effectivement, vous avez bien cerné l’erreur.
      C’est que votre préparation a trop chauffé. Car oui, l’agar-agar doit être versé dans un liquide tiède tout au plus (en dessous de 60°).
      Peut-être que votre feu chauffe plus vite que le mien et auquel cas, 3 minutes c’était trop. Je vais le préciser, vous avez raison.
      Vous aurez d’autres éléments de réponse dans ce chouette article : https://www.satoriz.fr/cuisine/le-s-a-v-de-lagar-agar/
      Merci pour ce retour.
      Très belle soirée,
      Alice

      1. Merci à vous….Et félicitations pour votre talent et votre créativité culinaire…..
        Bonne continuation !!

  2. Merci pour cette recette ! On m’a conseillé de ne pas manger de fruits en dessert, et j’ai du mal à finir un repas sans touche un peu sucrée… du coup ce type de crème dessert, c’est parfait !
    Une idée du temps de conservation ? (De même pour celles au chocolat et celles à la noisette ?)
    Merci !

    1. Coucou,
      Effectivement, les fruits en dessert fermentent… et certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres !
      Pour la conversation, 3 à 4 jours filmé, au frigo. :)
      Belle soirée,
      Alice

  3. Un grand merci pour ce blog si sympa, il redonne espoir quand on ne peut manger de gluten. J’ai fait cette recette avec 1l de lait d’amande, 70g fécule de maïs, 2g d’agar-agar, un peu de purée de noisette et 60g de sucre complet. C’était crémeux et excellent!

  4. Coucou, vraiment chouette, pour ma part j’ai utilisé un lait de soja à la vanille, je me suis dis qu’avec cette brique entamée j’allais faire tes crèmes desserts :)

  5. La photo de ta version agrémentée pour le petit déjeuner me fait particulièrement envie !
    De mon côté aussi l’humeur est très fluctuante, c’est assez perturbant. Et les petits projets m’aident aussi beaucoup à apporter une forme de stabilité et d’avancée dans tout cela. Je t’embrasse fort

    1. Merci beaucoup Sandrine ! C’était un délice et j’ai pris plaisir à m’arranger une jolie assiette. :)
      J’espère que vous tenez le coup… Je t’embrasse, Lili

  6. Merci beaucoup Alice pour cette recette simple et qui semble succulente ! J’attends avec impatience la recette du fraisier… C’est bientôt l’anniversaire de mon fils et lorsque je lui ai demandé ce qu’il voulait comme gâteau, devinez quoi ? Un fraisier ! ;D Prenez soin de vous.

    1. Bonjour Claire,
      Avec plaisir ! :)
      Je pense publier la recette dans une dizaine de jours. Elle n’est pas encore tapée et je pense que je vais mettre du temps à la rédiger. J’espère que le timing sera bon ?
      Belle journée,
      Lili

      1. Tant pis pour le timing, c’est le 26. Mais rien de grave, no stress ! Je tenterai une autre recette… ce qui ne m’empêchera pas de réaliser la tienne plus tard ;) Encore merci pour ton partage. Belle journée à toi aussi et bon courage.
        Claire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *