Pâtes avec une sauce butternut crémeuse (vegan, sans gluten)

Bonjour bonjour ! Ce matin, j’ai envie de vous raconter une histoire. Celle d’un soir de flemme et de pâtes avec une sauce butternut ultra crémeuse… Promis, c’est une histoire qui se finit bien. Avec un « happy end ». Il était une fois, un petit garçon qui refusait de manger des légumes. Hormis une carotte crue à peine grignotée de temps à autre, le minot avait pour habitude de repousser les végétaux qui croisaient son chemin.

Pâtes sauce butternut crémeuse

Sa maman, soucieuse de nourrir son enfant avec les meilleurs produits de la terre, avait essayé beaucoup de choses pour parvenir à régaler son bébé avec les légumes du potager. Pour preuve : elle venait de publier un ouvrage familial composé de 40 recettes ludiques et gourmandes, appréciées par beaucoup… sauf son petit, qui ne voulait rien entendre. C’est alors qu’elle eut l’idée de confectionner des sauces crémeuses à base de courge, qu’elle se mit à mélanger aux pâtes préférées de son loulou. Contre toute attente, les pâtes avec une sauce butternut crémeuse de notre héroïne du jour furent rapidement réclamées à nouveau par toute la famille, séduite par sa douceur et son léger goût « fromager »… THE END.

Pâtes sauce butternut crémeuse

Pâtes avec une sauce butternut

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 30 g de noix de cajou non grillées non salées
  • 200 g (poids cru) de coquillettes/macaroni de votre choix (580 g poids cuit)
  • 600 g de chair de butternut (poids cru/cuit)
  • 2 c. à soupe de levure maltée – ou de poudre d’amande ou de noisette
  • 1 c. à soupe de bouillon en poudre (la marque bio Rapunzel en propose un très bien)
  • 200 ml d’eau
  • Un peu de chapelure de votre choix (facultatif)

Déroulement de la recette :

  1. Déposer les noix de cajou dans un bol et recouvrir d’eau tiède. Laisser reposer 30 minutes à 1h.
  2. Faire cuire les pâtes comme indiqué sur l’emballage. Les égoutter.
  3. Faire cuire la chair de la courge à la vapeur jusqu’à tendre, une vingtaine de minutes à peu près.
  4. Égoutter les noix et les placer dans un blender ou le bol de votre robot avec la courge, la levure maltée ou la poudre d’amande/noisette, le bouillon en poudre et l’eau.
  5. Mixer jusqu’à obtenir une sauce bien crémeuse.
  6. Mélanger la préparation aux pâtes cuites.
  7. Servir aussitôt ou placer dans un plat allant au four afin de le faire gratiner avec un peu de chapelure 10 minutes à 180° (th.6).

Astuce :

Il est possible de rajouter à la sauce de l’ail ou de l’oignon en poudre pour un goût encore plus « fromager ».

Alice, alias Lili, maman d’une petite tornade, humaine imparfaite, auteure et coach bien-être.

Je partage sur mon blog des p’tits plats et desserts végétaliens/sans gluten du quotidien pour tous, quel que soit votre régime alimentaire, pour une cuisine alternative gourmande et facile, sans étiquettes ni prise de tête. Que vous ayez envie de plus de vert dans votre vie, de repas plus respectueux de votre corps et de la planète, ou simplement d’instants gourmands légers, vous êtes au bon endroit.

Bienvenue !

ENCORE UN PETIT CREUX ?

Plus de confort, plus de vitalité, plus de simplicité.

Renseignez votre adresse e-mail et recevez un e-book de recettes exclusives végétales et sans gluten, qui apporteront la touche de douceur qui manque à votre journée !

[sibwp_form id=1]

Coach en émotion, je suis formée à la Communication Non Violente, à la gestion des Troubles du Comportement Alimentaire, à l’accompagnement, ainsi qu’à la nutrition.

J’ai fait le choix de restreindre la publicité sur mon blog pour vous permettre d’avoir une navigation plus agréable. En désactivant votre bloqueur de publicité sur ce site vous soutenez mon travail et je vous en remercie !

2 réponses

  1. Doux soir Lili ?
    Jai testé la recette ce soir, en l’adaptant aux ingrédients disponibles chez moi.
    À savoir, j’ai remplacé les noix de cajou par des amandes effilées et la cuillère à soupe de bouillon en poudre par un cube de bouillon de légumes bio Maggi.
    J’ai utilisé 200 g de penne cru sans gluten, sans vérifier le poids cuit.
    Je précise ce dernier point. Car, au moment où j’ajoutais la sauce délicieuse aux pâtes, ces dernières se sont retrouvées immergées. J’ai donc arrêté net de mettre de la sauce.
    Ça ressemblait plus à de la sauce aux pâtes plutôt qu’à des pâtes sauce ??
    Au moment de servir, oooh ? l’excédent de sauce avait disparu pour aller remplir les penne.
    Du coup, l’équilibre était parfait ?
    En dégustant ce plat, la sauce n’était pas s’en me rappeler la soupe de potimarron sucré ? ?
    Adorant cette dernière, j’ai fée ma gourmande. Et je me suis resservie en raojoutant urinn peu de sauce ?
    Merci ? ? pour cette idée recette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *